Le changement, c'est maintenant... ou pas... ou juste un peu.

Publié le par teparlerdemavie

Le changement, c'est maintenant... ou pas... ou juste un peu.

On entend souvent dire que c’est un truc typiquement français de craindre le changement et de préférer la facilité d’une existence immuable, (un truc qu’on connaît bien et qui ne bousculera pas nos petites habitudes) à tout bouleversement.

Une chose est sûre, tout changement nécessite un besoin d’adaptation. Et encore faut-il pouvoir se l’accorder, ce temps.

Vendredi, je me suis donc lancée dans la nouvelle aventure overbloguesque et croyez-moi, mes gênes franchouillards ont vite refait surface alors que je venais d’appuyer sur l’onglet « mise à jour » (c’est la date d’expiration qui m’a fait flipper).

Cette nouvelle version d’overblog est… comment dire… déroutante. C’est comme s’ils avaient décidé de jouer au chat et à la souris avec nous, misérables blogueurs, et tenté de nous perdre en chemin (ou de nous bouffer tout cru).

Une magnifique page bleue, d’une sobriété monacale (là, c’est sûr que ton regard ne part pas dans tous les sens, distrait qu’il aurait pu être par une mise en page bigarrée croulant sous les effets chatoyants de gadgets et onglets à foison), apparut sous mes yeux.

Je poussai un soupir de soulagement : overblog n’avait pas tenté de se la jouer orgueilleuse en compliquant le truc. Non, ça ressemblait à une version simplifiée de la précédente qui me paraissait déjà fort simple.

Très bien, la simplicité, j’aime ça !

Là, où ça s’est légèrement gaté, ce fut lorsque je décidais de plonger dans les entrailles de cette nouvelle version pour y retrouver… euh… eh bien… mon blog.

Ah ah aha ! La bonne blague.

J’eu soudain le sentiment d’avoir fait un pas dans le repère du minotaure, perdue que je fus dans un labyrinthe sans fin. J’étais comme qui dirait désorientée.

Mais qu’à cela ne tienne, je tentais plusieurs ouvertures en pianotant sans répit sur l’onglet « aide », qui ne m’en fut d’aucune puisque mes questions, à moi, n’étaient pas dans la liste des questions les plus posées (mais enfin !!! Qu’est-ce qui cloche chez moi ???)

Et il m’a donc fallu quelques heures et quelques recherches sur le net pour comprendre enfin quelques fonctionnalités (oh, pas toutes ! J’aime me laisser quelques énigmes à découvrir dans le temps).

« Quelques » plus tard…

Un miracle apparut sous mes yeux. Telle la vierge Marie mettant au monde Jésus, j’accouchais, de mon bébé chéri dont je ne fus pas peu fière.

Oh oui, qu’il est beau mon garçon !

Mon blog enfin né, je me pavanais devant mon ordi, le sourire aux lèvres, la douleur de l’enfantement jetée aux oubliettes (la mémoire a cette faculté extraordinaire d’occulter avec une étonnante rapidité tout ce pour quoi tu en as chié des heures et des heures. Alors, louons le pouvoir merveilleux du cerveau humain).

Il me reste tout de même quelques questionnements non élucidés quant à cette nouvelle mise à jour : pourquoi ? Pourquoi vouloir perdre son gentil blogueur (voir le dégoûter) en lui compliquant la tâche et surtout en le bridant dans son esprit créatif (toujours pas compris pourquoi on ne peut plus choisir la taille de ses images, ni pourquoi il me faut choisir soit l’emplacement de mon image, soit la police de mon texte, vu qu’apparemment les deux ne sont pas compatibles).

 Et le pompon, du pompon, c’est : Est-ce que quelqu’un peut me dire comment on supprime le lien d’un autre blog car c’est pour moi, 3 jours plus tard, toujours un mystère non élucidé.

Le point positif dans l’histoire, c’est le cri de victoire que tu pousses allègrement lorsque tu parviens à insérer un truc qui te donnait du fil à retordre depuis une heure. Yiiiiiiiiiiihaaaaaaaaaa ! La victoire est en toi, la puissance aussi !

À l’heure actuelle mon redémarrage est balbutiant (galèèèèèèèèèère, galèèèèèèèèèère !) mais je ne suis pas peu fière d’avoir découvert ma face cachée, « Persévérance », avec qui je vais devenir très copine. En tout cas, c’est mon vœu le plus cher.

Bon blogage à vous !

Ps : Alors, certes je rame mais pagayer, c’est bon pour la ligne, non ? 

LIEN PHOTO

 

Publié dans Te parler de ma vie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kannada sex stories 16/01/2015 17:16

Awesome