J'ai découvert la communication non violente...

Publié le par teparlerdemavie

J'ai découvert la communication non violente...

… Et ça a changé ma vie.

Enfin…

Une fois que mon ego a cessé de regimber et a temporairement, puis, peu à peu, à son rythme, accepté d’envisager peut-être l’hypothèse qu’il pouvait dans un certain sens… avoir tort.

Aïe ! ça fait mal.

Le livre de Marshall Rosenberg « Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) » a littéralement changé ma vie.

Enfin, ça, c’est dans la version intellectuelle. Ma tête a bien saisi et approuvé (puissance 10) le principe mais question mise en pratique, ce fut un tantinet plus laborieux.

Lorsque tu réalises que depuis des décennies, tu te plantes complètement dans ta façon de réagir verbalement… oui, ça fait mal.

La communication non violente, c’est une remise en question complète, un virage à 360°, un tsunami dans ta vie tant ça va  l’encontre de ce dont tu as toi-même assisté durant ton enfance et que tu as reproduit allégrement le reste de ta vie.

Et lorsqu’un beau matin, un monsieur t’explique que ta façon de parler, de répondre et même d’écouter n’est définitivement pas la bonne, tu tiques avant de reconnaître la magnifique opportunité de changer. Car c’est tout l’intérêt de la chose : tu changes et ce changement se voit très vite autant chez toi que chez les autres.

Bon, après, le petit souci, c’est qu’il vaut mieux être patiente car cette méthode de communication est un tel bouleversement qu’il te faut du temps pour déjà tout ingérer, digérer pour pouvoir enfin le restituer de la bonne façon. Le cerveau a cette fâcheuse tendance à fonctionner en mode « pilotage automatique » et à te pousser à reproduire inlassablement tes vieux schémas même si tu prends conscience de l’inefficacité du truc. Ça n’est jamais simple d’entamer un changement aussi radical.

Surtout lorsque ton instinct primaire a des tendances belliqueuses et qu’il aime bien en découdre à coup de joutes verbales pas toujours très bien maîtrisées (traduisez : je m’emporte assez facilement. Euphémisme quand tu nous tiens…). Donc j’aime bien me lancer dans des envolées, n'ayons pas peur des mots "vocales", quitte à regretter (souvent très vite), ces (satanés) mots qui sortent de ma bouche sans aucun filtre.

Car c’est un peu ça la CNV (j’en parlerai en détail dans un prochain post) : tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de sortir la première connerie venue et de s'en mordre les doigts plus ou moins amèrement selon les circonstances. Paraît que ça devient vite un acte naturel : on écoute notre interlocuteur, on respire avant de s’emporter lorsque ses paroles réveillent quelque chose en nous qui a tendance à nous faire bondir, on apaise ses propres émotions (qui nous appartiennent et viennent mettre le bazar dans une conversation où elles n’ont pas été invitées), on entend ses mots à lui (et donc pas ceux qu’on a traduit dans notre tête) puis, on y répond avec justesse.

Ça n’est donc pas si simple que ça, mais, lorsqu’on y a goûté, à cette communication non violente, qu’on en a récolté les premiers bienfaits, il est difficile de passer son chemin et reprendre sa petite vie cancanière d’avant.

Parce que ta parole, tu n’as qu’une envie, au final, c’est qu’elle soit juste et enfin entendue.  

 

LIEN PHOTO

Commenter cet article

Journal d'une nicoise 10/02/2015 14:41

Je ne m'emporte rapidement qu'avec ma fille finalement mais je trouve à chaque après avoir poussé une bonne gueulante que ce n'était pas du tout la réponse approppriée
Il faut donc vivement que j'essaye ce que tu préconises .... Mais ça risque de ne pas être évident en effet

teparlerdemavie 10/02/2015 15:56

Je comprends, j'ai l'une de mes filles avec qui la communication n'était pas évidente. Mais nous avons fait un grand pas en avant toutes les deux (j'en parle dans mon dernier article sur la CNV) et surtout parce que j'ai compris qu'elle entendait toujours des attaques (accusations) personnelles dans mes propos alors que non.
C'est un long cheminement mais ça en vaut la peine.
Bise

sandy 01/02/2015 23:40

ça me donne envie de le lire, car j'en ai marre de communiquer comme je le fais, notamment avec mes enfants. J'aspire à davantage de tranquillité et à une communication plus positive. Merci pour cet article

teparlerdemavie 02/02/2015 13:14

Si tu en as envie, n'hésite pas, lance-toi. Ce livre apporte un regard tellement différent et si juste de la réalité, ça donne à réfléchir (et les changements dans nos paroles, même tous petits, apportent un réel effet positif).
Bise

Marie kléber 30/01/2015 12:36

Je te rejoins tout à fait sur ce point. J'ai découvert cette année que je ne communiquais pas comme il le fallait. Doucement je pratique et j'en récolte les fruits. Même si parfois je me laisse encore aller à foncer dans le tas ou à préparer mon discours choc que je regrette toujours après.

teparlerdemavie 30/01/2015 18:58

Je me suis rendue compte finalement que peu de personnes écoutaient et parlaient correctement et aussi que peu connaissaient le vrai sens de l'empathie (beaucoup pensent qu'il s'agit juste d'être sympathique alors que pas du tout).
Bise

mademoiselle a 30/01/2015 12:32

Je suis d'un caractere tres emporter comme on dit. Mais j'ai appris a ne pas m'enflammer, a reflechir dans ma tete. A essayer de parler. Ce qui m'a le plus aider c'est de vivre dans un pays etranger, car dans une autre langue je ne pouvais pas m'emporter, chaque mot devait etre pese et avoir le bon sens. En tout cas cela permet d'avoir des relations moins tendu avec les autres. Merci pour cet article!

teparlerdemavie 30/01/2015 18:57

Oui, j'imagine que se donner le temps de répondre dans une langue étrangère, ça fonctionne bien pour peser chaque mot.
Merci pour ton témoignage, c'est super intéressant!
Bise

Paski 30/01/2015 11:35

C'est marrant parce que je découvre et essaie d'appliquer la communication non violente avec mon fils avec des résultats assez encourageants.
En revanche, je n'y arrive pas du tout, du tout... avec mon homme. Blocage complet.
J'attends ton post sur le sujet avec impatience !

teparlerdemavie 30/01/2015 18:55

Je vais préparer ce post ce week-end (j'espère avoir le temps car le sujet est assez dense). Je trouve aussi que la communication dans le couple est la plus difficile à mettre en place. Il faut persévérer (pas évident, je sais).
Bise

Reb 30/01/2015 11:27

Il m'arrive trop souvent de parler et regretter après !

teparlerdemavie 30/01/2015 18:53

ça n'est pas évident de s'en empêcher.

AU303 30/01/2015 10:54

Le livre de Marshall Rosenberg serait donc une première lecture utile pour faire ce pas vers une communication plus sereine ? J'ai déjà lu des articles et conseils sur le sujet, j'ai trouvé cela fort intéressant, j'y adhère sur le principe, mais comme c'est difficile comme tu dis de changer de mode de fonctionnement. Un livre sur le sujet à consulter régulièrement pourrait être un fil conducteur pour ne pas lâcher l'affaire. On oublie vite pour retourner à nos bonnes vieilles habitudes.

teparlerdemavie 30/01/2015 11:03

Le livre est une mine d'informations. Et oui, tout changement peut être difficile à mettre en place, il faut du temps pour que cela devienne naturel mais les bénéfices sont tellement nombreux que ça vaut vraiment le coup de faire cet effort.
Il faut pratiquer chaque jour du mieux possible pour s'imprégner de la "méthode" et surtout ne pas en devenir esclave en exigeant trop de soi. Non, c'est juste une façon différente, plus empathique de voir et comprendre les situations (et les autres).
Il y a beaucoup d'amour dans les propos de Marshall Rosenberg et c'est vraiment ce que je retiens.
Bise