On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs !

Publié le par teparlerdemavie

On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs !

Ah l’horoscope 2015 !

Après avoir fièrement résisté à l’attrait insoutenable de la fameuse liste des bonnes résolutions, (que l’on ne tiendra évidemment jamais) j’ai lâchement capitulé face à celui de l’horoscope.

Pour ma défense, j’avoue que l’année 2014 fut si pourrie que j’avais sacrément besoin de vérifier que le petit (et persistant) nuage noir chargé d’orage qui n’avait pas lâché ma tête serait (enfin !) pourfendu par le glaive redoutable d’un rayon de soleil enfin ressuscité (oui, il a fait très sombre chez moi l’année dernière).

Que nenni !

Je ne sais pas ce qu’on leur a fait, là-haut, mais c’est certain que ça ne leur a pas plu !

Plus j’avançais dans ma lecture, plus je m’interrogeais sur l’éventualité de prendre une année sabbatique et de m’exiler vers une zone dépeuplée loin de la civilisation, ou me terrer au fond d’une grotte d’où je ne ressortirais qu’en 2016.  Tentation quand tu nous tiens !

Et puis, enfin, ENFIN ! Les mots tant espérés, dans une conclusion séduisante :

« Un premier semestre pour briser la coquille. Un second pour sortir de l'œuf ! Pas sans heurts ni fracas mais avec la certitude absolue de renaître à la vie et d'ouvrir alors vos ailes ! »

Me voilà donc condamnée pour les six prochains mois, à la plus grande des vertus, (elle abuse!) j’ai nommé la « patience » afin de goûter, enfin, à la joie de m’envoler en toute liberté. 

On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs !

J'espère juste que j'aurais l'air moins terrorisé.

 

Lien photo n°1

Lien photo n°2

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article