Rage.

Publié le par teparlerdemavie

Rage.

Lors d’une séance avec mon diet, alors nous approchions de la fin, je lui parle de ma « rage » de dent qui ne me quitte pas depuis quelques jours. Rage que mon dentiste ne comprend pas puisque selon lui, je n’ai aucune raison d’avoir mal.

Il me demande alors de prendre mon carnet de notes et d’écrire « Rage de dent ».

Je m’exécute et note « rage de dent » sans bien comprendre où il veut en venir. Je lève mon regard vers lui dans l’attente de la suite et il me dit : « Continuez à écrire ».

Et me voilà à noter de nouveau « rage » avant que ma main ne se fige et je comprends soudain.

Rage de dent

Rage dedans.

Il me regarde et me dit de lui parler de ma rage, bien plus forte qu’une colère qui gronde en moi.

Cette rage, c’est une tempête qui déferle en moi et emporte tout sur son passage.

C’est mon impuissance à pouvoir exprimer ce que je ressens, à me faire respecter et entendre dans mes besoins.

Ma frustration de ne pas savoir communiquer ce que je veux.

Cette rage, c’est hurler que j’existe même si je ne m’en donne pas le droit parce que ce droit m’a été retiré dès le départ.

Et il m’explique. Ces émotions dont j’ai si peur qu’elles me submergent, celles que je tente d’étouffer en compulsant, celles qui se bloquent en moi parce que je m’interdits de les exprimer, de les extérioriser (expulser hors de moi) par peur qu’elles débordent et m’emportent, gonflent peu à peu en une rage que je dois apaiser.

Ne plus avoir peur de dire, de ressentir, d’exprimer.

S’autoriser.

Je m’autorise et accepte toutes ces émotions qui m’effraient. Elles font parties de moi, parlent de mon histoire. Je ne dois pas avoir peur de les exprimer et de m’en séparer.

Car la séparation m’amènera à l’autonomie et non à l’abandon. Et c’est cette peur de l’abandon qui me pousse à tout enfermer en moi et cadenasser chaque ouverture, piégeant mes souvenirs, mes besoins, mes attentes et mes émotions.

M’ouvrir, c’est libérer ce maelström indompté et m’alléger de toute cette rage qui n’aura plus lieu d’être.

 

LIEN PHOTO

Commenter cet article

matchingpoints 20/01/2015 13:47

Exprimer et sortir sa rage, ça fait une bien fou !

teparlerdemavie 20/01/2015 13:51

Oh oui! Même si c'est super flippant. J'ai tellement peur que ça déborde, que ça me dépasse.
Bise

La Miss Tamara 20/01/2015 11:17

C'est incroyable comme le corps est lié à l'esprit... S'ouvrir fait un bien fou, mettre des mots sur nos maux est essentiel pour avoir une vie plus sereine. Alors bonne continuation dans ce travail de longue haleine ! Bonne journée

teparlerdemavie 20/01/2015 13:30

Merci à toi. Tu as complètement raison.
Bise

Paula 20/01/2015 10:17

Dis donc c'est un sacré travail sur toi et tes émotions que tu fais !

teparlerdemavie 20/01/2015 13:28

C'est peu de le dire. ça remue bien!
Merci pour ton mot.
Bise