J'ai décidé de maigrir.

Publié le par teparlerdemavie

J'ai décidé de maigrir.

Vendredi dernier, à la radio, j’ai entendu Jean-Michel Cohen nous parler de son nouveau livre (au titre aguicheur) "j'ai décidé de maigrir" et nous expliquer que pour maigrir, il fallait supprimer un repas... c'est-à-dire : le petit-déjeuner. Et nos repas quotidiens ne seraient donc plus composés que de 2 repas et d’1 seule collation.

Selon lui, des études anglo-saxonnes prouveraient qu'il n'y a aucune conséquence sur l’organisme suite à la suppression du petit-déjeuner et de la collation du matin et qu’un jeun de 16h était bon pour la ligne (ça, ce sont ses propres arguments).

Alors, pourquoi pas... je ne suis fermée à aucune discussion sur le sujet mais il oublie de prendre en compte une chose : il oublie les personnes qui souffrent de troubles du comportement alimentaire.

Moi, tu me fais sauter un repas et je me jette sur tout ce qui me passe sous le nez le reste de la journée. Mon rapport à la nourriture avait complètement perdu de sa raison à la suite des régimes et voilà que sa solution, c’est de tomber dans quelque chose qui, on le sait, ne fonctionne pas sur le long terme.

Et puis, des études, comme celles dont il parle, j’en ai lu aussi mais dans ce cas-là (s’il s’agit de la même), je me souviens qu’il était précisé que les 2 groupes de volontaires n’avaient pas de problème de régulation à la base et que leur poids n’avait pas bougé au terme de l’expérience.

Tu fais sauter le petit-déjeuner à mon mari pendant un mois, il ne grossira ni ne maigrira sûrement pas car il est un mangeur régulé qui sait écouter ses besoins. Par contre, tu me fais sauter un repas, je tombe de suite (ou dans les jours qui suivent) dans les compulsions.

Et par expérience, moi qui ai sauté le petit-déjeuner durant des années, je suis certaine d'une chose, c'est que ça ne m'a jamais fait maigrir, bien au contraire.

Je suis passée par tous les régimes, tous les excès, les suppressions, les restrictions... et lorsque j'ai commencé mes séances avec mon diet (formé à la méthode Zermati), l'une des premières choses qu'il m'a expliquée, c'est l'importance de retrouver un socle, une base solide sur laquelle fonder ma régulation. Sans des fondations solides, tout édifice est voué à l’écroulement à un moment ou un autre. Personnellement, mon point faible, c'était le soir. Je compulsais souvent le soir, je craquais, j'avais besoin de manger, de me remplir et c'est vrai que de mettre en place un petit-déjeuner, m'a permis de ne plus être en restriction et donc de ne plus me jeter sur la bouffe comme une "meurs de faim" le soir.

Il est important d'attendre d'avoir faim pour manger, quitte à nous décaler de temps en temps mais, je ne veux plus me contraindre à laisser passer ma faim. Pour moi, ce serait un retour en arrière phénoménal, un retour à la restriction, un retour aux régimes où c'est la tête qui décide.

Alors oui de ne pas manger sans faim, non de s'obliger à sauter un repas.

Et tout ça pour maigrir alors qu’on sait pertinemment qu’une perte de poids ne se poursuit pas sur le long terme dès que tu mets ton corps à la diète car il finit toujours par se venger. Le corps a peur du manque, il craint la famine et dès que tu ne réponds plus à ses besoins organiques, il panique et envoie des signaux de faim de plus en forts (et c’est là, qu’on finit par craquer et se jeter sur cette nourriture qui s’était transformée en obsession).

Obliger mon corps à jeuner, à sauter un repas, je trouve ça, pour ma part aussi ridicule que de m’imaginer ne pas aller aux toilettes lorsque mon corps me dit qu’il est temps que j’y aille. J’apprends à écouter mon corps, à entendre et répondre à ses besoins.    

Pour en revenir au titre, je voulais dire à monsieur Cohen que s’il suffisait de décider de maigrir pour effectivement maigrir, il y aurait sûrement moins de personnes en surpoids et dans une souffrance extrême.

Maigrir n’est pas une question de volonté contrairement à ce que pensent tous ceux qui méprisent les gens en surpoids (ou bien souvent les personnes qui se restreignent énormément et en souffre car c’est un supplice au quotidien). Je m’estime être une personne pleine de volonté et pourtant, je me débats avec mes kilos en trop depuis bien longtemps.

Et puis, au contraire, certaines études (une autre étude dont je parle ICI) expliquent que si on saute un repas, inconsciemment on mangera plus ultérieurement (phénomène de compensation que l’on connaît lors des restrictions) et que notre poids ne variera pas (le poids ne se régule pas sur 1 journée mais plutôt sur une semaine, voire plusieurs semaines. C’est comme ça qu’après une maladie comme une gastro qui nous fait perdre 2-3 kilos en peu de jours, on finit toujours par reprendre ces kilos et retourner au poids d’avant maladie).

Voilà, j'en ai marre qu'on me dise qu'il suffit de vouloir maigrir pour y parvenir, que c'est une question de volonté et pire, j'en ai marre d'entendre qu'il faut se serrer la ceinture, qu'il faut patienter (il parle quand même d'un jeun de 16h !!!) pour manger et tout ça pour maigrir dans la souffrance et finir par toujours tout reprendre.

Eh bien moi, je n'ai pas décidé de maigrir de cette façon ! Depuis plusieurs années, j'apprends à me réguler au mieux et je n'ai jamais été aussi libre avec mon alimentation. 

Alors, je précise que je parle de mon cas, je ne me permettrai jamais de critiquer ni même de montrer du doigt ceux qui vont tenter car je sais trop bien à quel point des kilos en trop peuvent faire souffrir et à quel point on est prêt à tout pour s’en débarrasser. Pour ma part, je ne veux plus de ça et je suis triste pour ceux qui vont y croire et se lancer dans ce système d’alimentation avec espoir, croyant avoir trouvé la solution à leur douleur.

 

LIEN PHOTO

Commenter cet article

salle de sport la teste de buch 05/12/2016 16:43

La tentation est grande mais la satisfaction est là quand on monte sur la balance et que l'on voit les efforts. Bonne continuation =)

ophe 16/07/2015 13:45

href="http://go.gwegwe.1xtpe.1.1tpe.net" target="_blank">

Elodie 19/06/2015 06:07

C'est amusant parce que "j'ai décidé de maigrir" est le titre d'une émission super intéressante diffusée sur M6 en 2002 ou 2003 dans laquelle plusieurs volontaires testaient une méthode pour perdre du poids (régime équilibré, régime protéiné, approche "zermati" et d'autres que j'ai oubliées). Participaient d'ailleurs à cette émission J-M Cohen et J-P Zermati (c'est comme ça que j'ai connu le GROS et que j'ai arrêté net tout régime pour travailler sur ma faim, ma satiété et toutes mes émotions).

Comme toujours avec les régimes, on ne montrait que la première étape. Tous les participants avaient perdu du poids sauf la patiente du dr Zermati qui elle avait stabilisé son poids ce qui était déjà une très belle victoire en soi (soit dit en passant c'était la seule obèse de l'émission, les autres étant au mieux en surpoids ou au pire avec un poids considéré comme normal mais voulant perdre 3/4 kg).

Un vrai travail sur ce sujet aurait dû refaire la même émission 5 ans plus tard avec les mêmes participants pour constater s'il y avait eu reprise de poids ou non.

Bref tout ça pour dire que je suis comme toi. Si je suis une prescription comme celle-ci je ne me donne pas 48 heures pour retomber dans les complusions. Finalement c'est aussi ridicule que de forcer les gens qui n'ont pas faim le matin à déjeuner. Ce qui est bon pour moi en tous cas c'est que lire de telles sornettes ne me met plus en colère. Je progresse. J'ai juste un très grand mépris pour ces médecins "gourous" qui prennent un bout d'étude pour créer une règle que tout le monde devrait suivre. Et beaucoup de peine pour ceux qui vont suivre cette règle. Certes ça va marcher (tous les régimes fonctionnent dans un premier temps) mais combien reprendront leur poids, et combien vont développer un trouble du comportement alimentaire, et/ou perdre leurs sensations ?

Bravo pour ton article en tous cas et très belle photo !
Bonne journée.

Tribulations d'une quinqua 12/02/2015 00:06

Je me souviens qu'à une époque il était dit que le petit-déjeuner était le repas principal de la journée, que tout ce que l'on pouvait ingérer à ce repas était de toutes façons éliminé durant la journée...
Autres temps, autres moeurs, autres croyances, autres conseils... ça va ça vient :)

teparlerdemavie 12/02/2015 11:34

Oui, les modes vont et viennent mais j'ai le sentiment qu'on part dans des extrêmes là! (et de plus en plus, dans plein de domaines) ça craint quand même un peu...
Merci pour tes mots. Bise

sysyinthecity 11/02/2015 21:36

quelle bêtise je trouve de sauter le petit déjeuner. je me verrais mal l'appliquer, moi qui commence à bosser à 7 h, lever à 6h ça ferait un peu long, qu'on saute la collation ok mais c'est tout !
et comme tu dis s'il suffisait de dire stop pour perdre des kilos on le saurait ! je me bats avec moi-même depuis plus d'un an pour perdre 10 kilos que j'ai pris il y a 2 ans à cause de raisons de santé, mon corps ne veut rien savoir et ce n'est pas faute de faire attention et de faire énormément de sport, alors que pourtant j'ai décidé de maigrir....

teparlerdemavie 12/02/2015 11:32

Merci pour ton témoignage, il me parle beaucoup. Et je partage complètement ton sentiment.
Bise

Tinea 11/02/2015 14:47

Jean- Michel Cohen a du bide....bien fait!

teparlerdemavie 11/02/2015 15:38

Ah ah! Excellent!

Eleama O. 11/02/2015 13:25

Je me retrouve beaucoup dans ton article et je partage ta vision des choses... Au départ, au vu du titre et des premiers mots j'étais assez inquiète de ce que tu allais dire, je n'avais pas compris que c'était le titre du livre ! Mais effectivement, je trouve ça dangereux, ce genre d'indications... Sans doute pas pour les personnes "normales" mais pour les personnes ayant des problèmes alimentaires, c'est retomber dans les problèmes qu'on essaie d'éviter... Décidément, Cohen est à prendre avec du recul...

teparlerdemavie 11/02/2015 13:41

Je viens de rajouter le titre du livre dans mon article pour qu'il n'y ait pas d'ambiguité. Ce qui m'inquiète, c'est qu'il vise les personne en surpoids (et non les personnes qui se régulent) et l'impact d'un tel livre sur la régulation sur le long terme va à l'encontre de toutes les avancées qui ont été faites depuis quelques années (et en plus, il parle de perte durable. Désolée mais je n'y crois pas une seconde).
J'en avais marre de faire le yoyo, j'avais vraiment envie de me défaire pour toujours de mes restrictions et ça ne passe surtout pas par limiter ses prises alimentaires.
Certaines études prouvent bien qu'on peut faire plusieurs repas et en-cas par jour sans prendre un gramme. Réguler son alimentation et mincir n'a rien à voir avec le nombre de repas mais tout avec l'écoute de nos sensations.
Merci Eleama O pour tes mots.
Bise

Leaaax 11/02/2015 11:59

Je suis tout à fait d'accord avec toi, quoiqu'il en soit, sauter un repas, ce n'est pas terrible.. Il n'y a pas de secret, une alimentation équilibrée tout simplement et du sport suffisent déjà à réguler son appétit. Il ne faut pas s'affamer, et il ne faut pas trop "se remplir" non plus... Trop de restrictions peuvent entrainer des pulsions, des manques, et autre qu'on en maitrise pas toujours... J'ai trouvé mon équilibre avec un mode de vie, il suffit de trouver ce qui te convient à TOI pour que ce soit efficace. Je ne sais même pas comment des magazines nous bombardent d'idées régime et autre, alors que chaque personne est différente. Bref, chouette article et courage ! Si la motivation est là, le reste suivra ;)

teparlerdemavie 11/02/2015 12:05

Merci beaucoup leaaax. Et je suis complètement d'accord, chaque personne est unique. Et n'oublions pas que les problèmes de poids ne sont pas qu'une question d'apport calorique mais proviennent aussi de confusion dans notre histoire (manger pour se câliner lorsqu'on a besoin de douceur, pour étouffer nos émotions, calmer nos angoisses, apaiser nos peines...). Rien n'est simple mais si on se consacre à soi, si on renoue avec les sensations de notre corps, on s'en sort, c'est pour quoi ce genre de livre abîme plus qu'autre chose.
Merci pour ton témoignage.
bise

Reb 11/02/2015 10:50

Hors de question de sauter le petit déjeuner ! C'est un moment privilégié ici que nous partageons avec les enfants .
Pufff et ça serait trop simple si ça marché vraiment !

teparlerdemavie 11/02/2015 11:18

Oui, le petit-déjeuner est un moment en famille privilégié. Et encore oui, si ça fonctionnait, ça se saurait. J'ai longtemps sauté le petit-déjeuner dans l'idée de compenser mes apports caloriques et au final, je ne faisais que grossir. C'est lorsque j'ai rétabli les petits-déjeuner que j'ai commencé à stabiliser mon poids puis à mincir.

JolieTesteuse 11/02/2015 09:37

Si je fais ça je m'évanoui avant 10 heures. Ils ne savent plus quoi inventer franchement.

teparlerdemavie 11/02/2015 09:42

C'est le fait qu'il dise ça comme si c'était la réponse miracle du siècle qui me saoule! ça va tellement à l'encontre de tout ce qu'on était parvenu à gagner en sérénité sur le rapport à notre poids et notre alimentation, quelle déception de retomber si bas! Quel retour en arrière!
Bise

matchingpoints 11/02/2015 09:20

Ce n'est certainement pas une bonne idée de sauter le premier repas de la journée ! Nous ne sommes pas spécialistes de régime ni diététiciennes, mais quel plaisir de prendre un café ou un thé le matin avec un petit truc à manger ! Quelle aberration de démarrer sa journée par une frustration...

teparlerdemavie 11/02/2015 09:27

Je suis complètement d'accord avec ça. Le matin, après une nuit où, ne l'oublions pas, nous brûlons des calories, notre corps continue à fonctionner, c'est important de bien démarrer la journée. Et oui, quel plaisir de se retrouver autour d'un bon petit-déjeuner (mon repas préféré de la journée car je ne mange jamais en culpabilisant). Je ne me vois plus partir le ventre vide et courir après ma faim toute la journée.
Bise