Quand je traite mon corps comme une poubelle.

Publié le par teparlerdemavie

Quand je traite mon corps comme une poubelle.

Je suis pleine de contradictions, je le savais déjà mais je viens d’en découvrir une autre qui confirme ce ressenti.

Depuis quelques mois, je me tourne de plus en plus vers les produits naturels. J’aime bien faire ma petite tambouille et me préparer des masques, des crèmes et des shampoings avec tout ce qu’il y a de meilleur pour ma peau et mes cheveux.

Et alors que je me félicitais pour la prise de conscience de l’importance d’épargner à ma peau et à l’environnement tous ces produits industriels, j’ai constaté avec effroi que ce que je lui refusais, à ma peau, je l’ingérais allègrement sans aucune retenue.

Voilà des mois que je recherche ce qu’il y a de plus sain pour mon épiderme sans voir, un seul instant, que je continue inlassablement à fournir à mon organisme tout ce qui m’horrifierait si je devais me l’appliquer sur la peau.

Cette effroyable constatation me laisse perplexe.

Comment, à aucun moment n’ai-je eu cette prise de conscience de faire à mon corps ce que je souhaite faire à ma peau ?

Et surtout pourquoi n’en ai-je pas le désir ? Pourquoi alors que je suis choquée par cette contradiction flagrante n’ai-je pas l’envie viscérale de changer mon alimentation du tout au tout comme je l’ai fait avec mes crèmes et mes shampoings ?

Qu’est-ce qui débloque chez moi ?

Peut-être ai-je tout simplement besoin de temps. Après tout, j’ai adoré, vénéré, mes marques de produits de beauté durant des années avant de pouvoir m’en défaire, alors peut-être ai-je aussi besoin de ce temps en ce qui concerne l’alimentation ?

Et si je regarde mon alimentation froidement, sans y mettre de l’affect, je réalise que ce qui passe la barrière de ma bouche est avant tout un moyen de combler un manque, de me réconforter et non pas une façon de prolonger la vie de mon organisme, de lui donner uniquement ce dont il a besoin, à savoir des produits sains et variés. Le mot « sain » a une connotation « régime » imprimé dans ma tête et j’ai beaucoup de mal à ne pas céder à la tentation de partir en courant. Je crois que je suis complètement bousillée d'avoir fait tous ces régimes.

Considérer son corps comme une poubelle sans parvenir à réagir a une signification profonde pour moi. Je me sens détraquée, comme si j’avais un défaut de fabrication. Quelque chose est cassé, je dois découvrir d’où je suis défectueuse et réparer tout ça.

Cette triste constatation met en lumière un aspect de mon alimentation que je n’avais jamais pointé du doigt, et qui, je l’espère, peut changer beaucoup de choses dans ma vie. Car si je ne m’aime pas suffisamment pour me nourrir du meilleur, je vivrai inlassablement dans cette solitude du rejet de soi, de moi.

Je dois apprendre à m’aimer et à chérir mon corps, il le mérite bien.

Je le mérite bien.

 

LIEN PHOTO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sarah 28/01/2016 11:45

Bonjour, je découvre aujourd'hui ton blog et les articles que je viens de lire sur le thème de A à Z résonnent d'autant plus en moi que je suis en plein dans la méthode et que je rencontre beaucoup des difficultés que tu évoques. Le corps/poubelle, pour ma part, j'en ai pris conscience sur mon incapacité à laisser dans mon assiette même quand je n'ai plus faim... préférer manger trop que jeter... Pour ce qui est de manger "sain", j'ai souri qd tu as dit que cela te ramenait à l'idée de régime... ! Je n'y avais jamais pensé comme ça, mais c'est pas faux!
Seulement, j'ai découvert depuis quelques temps que souvent, manger sain était en fait synonyme de plaisir à cuisiner, de plaisir gustatif aussi... les fruits et légumes du marché ont tellement plus de goût que ceux qu'on trouve en grandes surfaces, retrouver le plaisir d'un assaisonnement, de "créations" culinaires, ça fait partie des choses que j'ai retrouvées avec A & Z :)

teparlerdemavie 21/02/2016 10:05

Bonjour,
Le plaisir, c'est ce qu'il y a de plus important. Il n'y a rien de pire que de faire la "gueule" devant son assiette. Continue à te faire plaisir et ton monde changera.
Bise

Mzelle Coco 05/02/2015 16:50

C'est une réflexion intéressante. Effectivement, c'est bien de se tourner vers des produits plus sains, des aliments plus sains... Mais le point de départ ne serait-ce pas de se nourrir de pensées plus saines ? Des pensées plus bienveillantes envers notre être intérieur ? ;-)

teparlerdemavie 05/02/2015 16:53

Oh oui, tu as raison. c'est un beau point de départ. Merci pour cette pensée qui m'ouvre une porte que je n'avais pas encore explorée.
Bise

lemondedejustine 05/02/2015 16:03

J'ai eu exactement la même reflexion que toi, je prenais soin de moi extérieurement alors que je mangeais des cochonneries à longueur de journée pour me réconforter aussi et en plus je fume je sais c'est pas bien , tout ça pour te dire que je suis toujours en contradiction avec moi même.

teparlerdemavie 05/02/2015 16:51

Oui, on n'est plus vraiment à une contradiction près lol ! Ce qui me pose question, c'est cette différence de traitement entre mon corps intérieur et mon corps extérieur. J'espère parvenir, un jour, à prendre soin de moi en "profondeur".
Bise

fleurlilas(béa) 05/02/2015 12:43

Tu as pris conscience que pour y arriver il fallait s'aimer soi-même, aimer son corps, s'accepter ! tu vas y arriver ! bisous et bel après-midi !

teparlerdemavie 05/02/2015 12:44

Merci pour tes mots plein de réconfort.
Bise

Marie Kléber 05/02/2015 12:12

Très juste, ton corps le mérite et toi aussi. Mais tout ça prend du temps. La prise de conscience est un premier pas non négligeable, tu avances doucement. Je sais que moi aussi je maltraite un peu mon corps parfois mais c'est souvent pour combler un manque, ou par envie de se faire du bien à un instant T en sachant que ça n'est pas bon sur le long terme. Chaque chose en son temps.

teparlerdemavie 05/02/2015 12:17

Merci pour tes mots. Je sais que j'ai besoin de temps et l'important est vraiment que j'apprenne peu à peu à changer le regard que je porte sur moi. Je sais que c'est possible. En tout cas, je fais tout pour.
Bise

Reb 05/02/2015 10:04

Aimer son corps et s'aimer soi-même ...
N'Est-ce pas la le secret ?

teparlerdemavie 05/02/2015 10:06

Oui, c'est certain. Mais pourquoi est-ce si difficile de s'aimer pleinement sans condition? S'aimer soi-même comme on aime chacun de nos enfants...
Merci pour ton mot.
Bise