Souffrir de son poids.

Publié le par teparlerdemavie

Souffrir de son poids.

Je lis ou entends souvent des commentaires de personnes s’exclamant « han mais tu n’as que 3-5 ou 10 kilos à perdre, c’est rien, moi j’en ai 8-12 ou 20 ! » comme si elles étaient plus légitimes dans leur souffrance parce qu’elles avaient plus de kilos en trop.

Personnellement, ça me fait doucement rire (parfois jaune) lorsqu'on me dit que je dois me taire ou faire profil bas parce que je suis moins grosse qu'une autre et que ma souffrance est donc forcément moindre.

Mais la souffrance n'a rien à voir avec le poids, on peut n'avoir que 3 kilos à perdre et en souffrir terriblement ou en avoir 30 en trop et vivre en harmonie avec son corps.

Alors cessons de nous juger sur le nombre de kilos à perdre et respectons le poids de la douleur de ces kilos.

Chaque histoire est unique, chaque ressenti différent et chaque souffrance difficile. Se battre pour légitimer ses propres douleurs est un fossé que l’on creuse entre soi et les autres car chaque souffrance est unique et chaque souffrance est à prendre en considération, aussi minime soit-elle. Car une petite souffrance aujourd’hui, peut devenir un trou béant demain si personne ne l’écoute, à commencer par soi.

Il n’y a pas d’échelle de douleur face à son poids, l’important est de la comprendre et d’apprendre à s’aimer, soi… en toute légèreté d’esprit.

 

LIEN PHOTO

Commenter cet article

DarkGally 02/02/2015 16:22

Très bien dit, rien à ajouter :)

teparlerdemavie 03/02/2015 12:55

Merci. Bise.

Reb 02/02/2015 14:10

Entièrement d'accord avec toi ! 3/4 kilos ou 15/20 au final si on n'est mal dans sa peau c'est pareil !Comme tu le dis tres justement il n'y a pas d'échelle de la douleur .
Moi aussi les gens m'agacent par moment quand ils disent par exemple : "Oui c'est triste mais moi j'ai vécu ENCORE pire !"

dbo 02/02/2015 13:02

exactement, ton billet est très vrai. Merci :-)

teparlerdemavie 02/02/2015 13:12

Merci.
Bise

ade 02/02/2015 12:34

tellement vrai !

teparlerdemavie 02/02/2015 13:11

C'est quelque chose qui revient si souvent... j'avais besoin d'en parler.
Bise

AU303 02/02/2015 10:01

Et tu sais, ça marche dans les deux sens. Je veux dire : avoir du mal à prendre du poids, ce peut être aussi très tabou d'en parler et souvent mal compris. "T' as qu'à manger plus ! " "Mieux vaut ça que le contraire !" et que sais je encore ..., voir même l'amalgame "T' as un problème d'anorexie ?"
Avoir une tendance à en perdre trop facilement fait que l'on fatigue plus vite, que les traits du visage semblent plus durs, etc ... Je suis comme ça, et mes enfants aussi (en fait 2 sur 3).
ET nous mangeons bien à la cantine ! C'est une affaire de génétique sûrement ...
Mon ado, tout fluet qu'il est, ça le gêne dans certaines situations (l'internat, la piscine ...)
La légitimité du mal être que les histoires de poids peuvent engendrer n'est pas proportionnelle au nombre de kilos en trop (ou en moins).

teparlerdemavie 02/02/2015 13:11

Tu as complètement raison. C'est ce que je pense aussi et les regards (souvent peu conciliants) extérieurs n'aident pas.
Mais d'en prendre conscience et oser le dire, c'est un premier pas.
Merci pour ton témoignage.
Bise