Les larmes.

Publié le par teparlerdemavie

Les larmes.

Elles s’accumulent  au coin de mes yeux, menacent de couler mais ne débordent jamais. Je ne sais plus pleurer. J’érige, dès qu’elles affleurent, une barrière hermétique pour endiguer leur flot.

Pourtant elles ont souvent coulé par le passé mais ces effusions incessantes m’ont épuisées et la source s’est tarie. À peine quelques larmes qui rendent floue ma vision, à peine une montée d’émotion qui m’étreint, à peine… je me suis asséchée, cuirassée et appauvrie.

Car pour moi pleurer est la plus légitime des expressions. Elle est de celle qui nous rend humain. Alors pourquoi me le suis-je interdit ?

Mes larmes emprisonnées sont comme des cris muets. Je hurle en silence ma douleur qui ne s’évacue pas.

J’ai besoin de renouer avec ce qu’il y a de plus vivant en moi, de me laisser emporter par les flots, les vagues et les turbulences qui ponctuent mon présent.

J’ai un besoin fou et suppliant de les verser, d’inonder mes joues de sels, de soulager mon corps du poids de toutes ces larmes contenues. Il est temps que je tende la main à l’enfant blessée en moi, que je lui ouvre mes bras pour qu’elle s’y abandonne corps et larmes.

 

LIEN PHOTO

Commenter cet article

Triay Christine 30/12/2015 07:31

Merci pour ce blog merveilleux de ressentis et de justesses dans le quotidien. merci de nous émouvoir et parfois de nous faire sourire et rire sur nous même. Je viens de sortir de clinique suite à un burn-out. j'ai perdu 15 kg pour ma santé et mon corps.Alors tout ce que vous dîtes dans votre blog me rempli le cœur et le corps de bienveillance. Bonne route et restez présente ici et maintenant pour le bonheur de vous lire. Tendresses. Christine.

teparlerdemavie 21/02/2016 10:06

Merci beaucoup, tes mots me touchent.

Nanou 07/04/2015 19:38

Moi, je te prends dans mes bras, je te berce ... Et j'accueille le plus doucement possible tes premières larmes ... Les cris et les vagues suivront. Pas de violence ni de trop fortes douleurs, les enfants blessées ont d'abord besoin de reconnaissance et de tendresse ... Qu'on est les seules à pouvoir leur donner ...

teparlerdemavie 08/04/2015 12:41

Oh oui, c'est tellement ça, mon besoin est là. Merci infiniment pour tes mots, ils me font du bien.
Bise

Aloès 07/04/2015 14:58

Je comprends ce besoin, cette frustration de ne pas arriver à les sortir. Ça m'arrive aussi, et dans ces cas-là je cherche désespérément un vecteur qui m'aide (une chanson triste ou un film par exemple). Et quand ça arrive enfin et au bon moment, je ne cherche pas à comprendre la raison, j'accueille ces larmes et je les encourage à sortir davantage ;)

teparlerdemavie 08/04/2015 12:40

Oui, c'est tellement libérateur. Mon problème, c'est ce blocage, il y a toujours une barrière qui se met en place (involontairement) et bloque mes larmes qui ne s'écoulent jamais.
Bise

fedora 07/04/2015 11:52

On l'oublie parfois mais il arrive que pleurer nous vide d'un poids trop lourd à porter...

teparlerdemavie 08/04/2015 12:39

Oui et c'est ce poids qui me pèse. J'aimerais bien pouvoir m'en soulager.
Bise

Reb 07/04/2015 11:46

oh j'aime pas !
J'ai envie de te faire des gros calins !

teparlerdemavie 08/04/2015 12:38

Oh merci beaucoup. Bise