Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Portrait chinois.

Publié le par teparlerdemavie

mon-portrait-chinois-1621776-L.jpg

 

Il y a quelques jours, clochette m'a tagguée et c'est avec plaisir que je me suis prêtée au jeu du portrait chinois :

 

Si j'étais une gourmandise : je serais un carré de chocolat à la noisette, à la fois fondant et craquant.


choco-noisette.jpg

 

 

Si j'étais une oeuvre d'art : avant j'aurais dit « le cri » de Munch, mais aujourd'hui, je dirais volontiers « Le baiser » de Klimt.

 

klimt-gustav-the-kiss-8300084.jpg

 

Si j'étais une fête : je serais la fête du travail !

 

1.gif

 

Si j'étais un vin : je serais un vin alsacien, un tokay ou un Gewurztraminer (je te dis pas les points au scrabble !)

 

2007-Anderson-Valley-Gewurztraminer.jpg

 

Si j'étais un personnage historique : je serais Simone Weil pour son courage et son combat pour les femmes.

 

Biographie-Simone-Weil.jpg

 

Si j'étais un regret : mon premier appartement qui a été mis en vente suite au décès de la propriétaire mais que nous n’avons pas acheté. Quel dommage car les prix n’étaient pas du tout les mêmes qu’aujourd’hui.

 

49acbad8-3a50.jpg

 

Si j'étais un restaurant : Celui de Thierry Marx ou d’Anne-Sophie Pic. Deux endroits où je rêverais de manger.

 

2027019379.jpg

 

Si j'étais un instant : je serais l’instant présent, l’ici et maintenant.

 

l-instant-present.jpg

 

Si j'étais un jouet : je serais une peluche toute douce dans laquelle on a envie de fourrer son nez pour s’emplir de tendresse.

 

une-agence-de-voyage-pour-ours-en-peluche_19246_w300.jpg

 

Si j'étais un mois : je serais le mois de juin. Le soleil est déjà bien présent mais il ne brûle pas. La mer est belle mais les plages peu peuplées.

 

2143992_1.jpg


Publié dans Libre expression.

Partager cet article

Repost 0

Zermati et noël.

Publié le par teparlerdemavie

buche-de-noel-by-lagerfeld-marie-maison.jpg

 

Qui dit fêtes de fin d’année, dit bonne bouffe, répétition des repas et calories +++.

 

Je crois que 2011 est la première année où j’envisage tout cela avec sérénité.

 

Finies les prises de tête, les craintes de voir mon poids faire un bond en avant car toutes les régimeuses le savent bien, noël est synonyme de lâchage complet avec une prise de poids de 2 à 4kg!

 

Cette année, j'ai confiance en ma capacité à respecter mes sensations, en ma régulation et ça n’est pas ces dernières semaines qui me contrediront.

 

J’ai lâché 2.300kg en si peu de temps et sans le sentiment que cela m’ait coûté. Tout s’est passé si naturellement que je suis convaincue que cela ne peut qu'aller de mieux en mieux .

 

Et, au pire, si jamais je me régale au-delà de tout entendement, je sais qu'il me suffit de me reconnecter à mon corps, à mes sensations pour, dans les semaines qui suivront, retrouver mon poids d'avant fête.

 

Je crois que je peux le dire : j'ai retrouvé la confiance en moi.

 

La méthode zermati a ce pouvoir, non seulement de nous permettre de retrouver nos sensations pour ne manger qu'à notre faim mais aussi de prendre conscience de beaucoup d'autres choses comme l'importance de la gestion des émotions et la pleine conscience qui, pour ma part, m'a permis de réaliser que je ne vivais que dans le passé ou dans le futur en cherchant encore et encore à accélérer les choses jusqu'à oublier de vivre le moment présent.

 

La méthode zermati n'a pas seulement pour but de retrouver son poids génétique, celui que l'on peut tenir sans le moindre effort, mais aussi et surtout d'apprendre à se connaître soi et c'est le plus beau cadeau que j'ai pu me faire ces dernières années.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Chieuse, moi? Plus jamais!

Publié le par teparlerdemavie

97615347.jpg

 

Je crois que je me suis toujours plainte. De tout et de rien, de façon machinale, inconsciente. C’était devenue une habitude et comme la vie ne m’a pas fait de cadeau, j’ai eu pas mal de raison de me plaindre.

 

Et puis, un jour, j’en ai eu marre.

 

J’ai réalisé que mon attitude me tirait vers le bas, me coulait et ne m’apportait rien de bon.

 

C’est aussi pour ça que j’ai créé ce blog, pour m’obliger à voir le bon côté des choses, à voir le verre à moitié plein au lieu de le voir à moitié vide.

 

De noter, au quotidien tous les petits plaisirs que j’ai vécu, les évènements positifs de ma vie m’a fait prendre conscience que cette tendance à m’apitoyer sur mon sort ne me ressemblait pas… ou plus.

 

J’ai vécu dans une famille ou les femmes se plaignaient sans cesse. Ma mère en avait fait sa marque de fabrique et même dans les bons moments il fallait toujours qu’elle ait quelques chose à redire, histoire de se faire plaindre encore et encore.

 

Rien n’avait grâce à ses yeux.

 

J’ai reproduit bêtement ce schéma, j’ai repris ses mauvaises humeurs à mon compte comme si son caractère avait déteint sur moi et qu’il fallait que je fasse perdurer cet héritage.

 

Et puis, un jour, j’ai réalisé que j’étais plutôt d’un caractère optimiste, que de geindre me pesait de plus en plus, que je souhaitais être heureuse et accueillir chaleureusement ce bonheur qui me tendait les bras si je me donnais la peine de le voir et de l’accepter.

 

Car je crois que le vrai problème est là : être heureuse sans craindre d’avoir à le payer un jour. Cette croyance que tout bonheur amène le malheur est la plus forte croyance que ma mère m’a léguée et je l’ai faite mienne.

 

Mais aujourd’hui, je sais que cette croyance est fausse, que tout être vivra des choses douloureuses au moins une fois dans sa vie mais qu’il vivra surtout des moments merveilleux et s’il passe à côté de ce bonheur, il ne retiendra que le négatif et fera de sa vie et de celle de ses proches un enfer.

 

Je veux être heureuse, je crois au bonheur, ma vie m’appartient, à moi de la rendre magique.

 

Partager cet article

Repost 0

Un frisson nommé noël.

Publié le par teparlerdemavie

chrismas_by_grainesdesel-d36p7lg.jpg

 

Il serait peut-être temps pour moi de m'y mettre.

 

Je parle bien évidemment des cadeaux de Noël.

 

Car comme d'habitude, je vais m'y prendre au dernier moment et comme d'habitude, je vais galérer car il y aura rupture de stock, plus la couleur désirée, la fonction choisie, le modèle...

 

Mais c'est plus fort que moi, noël rime avec ambiance survoltée, paillettes, les yeux des enfants qui brillent devant les formidables décorations des grands magasins et des vitrines et j'ai du mal à me mettre dans la peau du personnage (je parle du père Noël) quand il n'y a presque personne dans les magasins.

 

Et puis, il faut bien aussi l'avouer, plus les enfants grandissent plus ça devient simple et rapide!

 

Finis les peluches, doudous, dinette, bonjour les portables, appareil photo numériques et autre console de jeux!

 

Du coup, forcément, il y a moins d'achats à faire et moins de ruée dans les magasins.

 

Allez, plus que quelques jours avant décembre et peut-être qu'à ce moment-là, je sentirais ce parfum de fêtes de fin d'année qui me donne le frisson, me fait battre le cœur et aimer cette période féérique particulière.

 

Vive Noël!

 

Partager cet article

Repost 0

Que du bonheur!

Publié le par teparlerdemavie

tn2_jared_leto_2.jpg

 

Ma fille est allée, hier soir, au concert des « Thirty seconds to mars » dont le chanteur n’est autre que Jared Leto.

 

Autant vous dire qu’elle est revenue ravie, des étoiles plein les yeux, des souvenirs plein la tête et la gorge bien enrouée.

 

Il était fabuleux, dynamique, incroyablement beau et sexy, de quoi faire rêver la foule à ses pieds.

 

J’étais ravie pour elle. Voilà un beau souvenir qu’elle gardera longtemps. Je crois que c’est très important de se faire des souvenirs au fil du temps, ils nous permettent d’avoir le cœur qui bât à chaque fois qu’on y repense.

 

« Fais que chaque heure de ta vie soit belle. Le moindre geste est un souvenir futur ».

Claude aveline.

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 > >>