Au secours, j'ai 40 ans!

Publié le par teparlerdemavie

 munch_TheScream-1-.jpg


      Je crois que je me suis réveillée le jour de mes 40 ans. Jusqu'à cette date, le temps filait à toute allure sans que je ne fasse le moindre effort pour le ralentir. Au contraire, j'étais toujours dans cette course de l'après, à vouloir me projeter dans un avenir qui serait forcément plus rose que mon présent.

 

L'espoir est une forme de cruauté qui nous pousse à croire en des jours meilleurs... et nous abandonne comme une vieille chaussette au beau milieu du gué!

 

40 ans! Le plus bel âge lorsque nos projets ont abouti mais la plus belle bouffée d'angoisse lorsque rien n'est accompli.

 

Mes enfants se complaisent dans l'ingratitude de l'adolescence et ne semblent pas pressés d'en sortir. Ils jouissent égoïstement de leur liberté avec une telle insouciance que l'envie peut me prendre subitement de leur faire passer tout désir de se vautrer dans cette inébranlable optimisme en l'avenir.

 

Au boulot, tout est à refaire car c'est à 40 ans que j'ai pris conscience de mon mauvais choix de carrière. Plus jeune (beaucoup plus jeune) je me disais : peu importe le métier pourvu qu'on ait la paye.

 

Mais c'est avec la gueule de bois que je me suis réveillée!

 

Quant à mon couple, il est sous assistance respiratoire depuis si longtemps que je me demande si ça vaut la peine de le maintenir en vie artificiellement et s'il ne vaudrait pas mieux le débrancher. Arrive un moment où il faut savoir faire le deuil de toute chose... même des plus belles choses malheureusement.

 

A 40 ans, c'est une nouvelle vie qui commence avec un avantage indéniable : celui de l'expérience. Promis, je ne recommencerai pas les mêmes erreurs... dit-elle...

 

Publié dans Te parler de ma vie.

Commenter cet article