Confrontation.

Publié le par teparlerdemavie

__love_your_body___by_freckledmystery.jpg

 

Il y a peu, je n’avais pas de miroir de plein pied chez moi, je n’étais confrontée à mon image que rarement, lors des essayages dans les cabines des magasins (ceux dont les miroirs ne pardonnent pas).

 

Et puis, mon diet est passé par là et m’a conseillé de me regarder ou plus exactement de m’admirer.

 

C’est vrai, comment peut-on savoir où l’on en est avec soi si on ne prend jamais la peine de se regarder ? Comment peut-on se reconnaître si on fuit constamment son reflet ?

 

Je me rendais compte que l’image mentale que j‘avais de moi ne correspondait en rien à la réalité. La preuve en est, lors des essayages, je me retrouvais toujours, dans les cabines, avec des vêtements dans lesquels je ne rentrais jamais alors que j’étais persuadée qu’ils étaient à ma taille.

 

Le fossé entre la façon dont me voyait mon esprit et mon corps véritable était énorme.

 

J’ai donc investi dans un miroir.

 

Et je me suis retrouvée face à moi-même. Le but étant de se regarder avec bienveillance, de mettre en avant ses qualités, de donner à chaque partie de son corps, chaque bosse, chaque cicatrice, chaque excès de chair un peu (beaucoup) d’amour et d’attention. De donner vie à ce corps délaissé.

 

Le premier constat est souvent terrible. Moi-même, je ne me suis pas reconnue, j’ai vu ma mère dans le miroir, j’ai vu son corps, ses formes. J’avais disparu derrière un corps qui n’était pas le mien.

 

Et puis, j’ai touché ce corps et peu à peu je me le suis réappropriée. Je crois qu’il était important de ne pas seulement me regarder mais de poser mes mains sur moi pour rendre réelle l’image du miroir, pour prendre conscience qu’il s’agissait bien de MON propre corps et non de celui de mère (image plus que troublante).

 

J’ai donc commencé à suivre les recommandations de mon diet en repoussant les pensées critiques, celles qui jugent durement, et en me concentrant d’abord sur ce que je trouvais agréable à voir et puis peu à peu, je suis parvenue à apprécier la vision globale de mon reflet.

 

J’ai commencé à noter les choses positives comme le fait que je suis ronde de partout, ce qui rend mon corps harmonieux. Après tout, j’aurais pu être difforme, avoir un bassin large et des épaules étroites ou une trop petite poitrine. Le deuxième point extrêmement positif, malgré mes rondeurs, je n’ai pas de culotte de cheval. Ça peut paraître idiot mais j’ai apprécié cette idée.

 

J’ai terminé ma séance avec une idée complètement différente de celle que j’avais au premier coup d’œil. J’étais fière d’avoir pu faire preuve de bienveillance et d’être parvenue à ne pas voir qu’une femme « grosse » dans le miroir. Après coup, j’ai vu à quel point nous sommes prêtes à mettre en avant nos défauts. Nous sommes promptes à la critique sévère, voir très sévère alors qu’il nous est beaucoup plus difficile de mettre en avant nos qualités.

 

Car quelque soit notre corps, nous avons toutes des qualités, des parties de nous qui sont belles et qui mériteraient que nous ayons un peu plus d’attention pour elles.

 

Un mot gentil pour chaque partie de son corps, une demande de pardon pour tout le mal que nous avons pu lui faire, des excuses pour l’avoir abandonné et des mots d’amour pour nous réconcilier.

 

Tentez cet exercice, passez-y le temps qu’il faudra, pleurez si cela vous est nécessaire et pardonnez-vous !

 

Et vous ressortirez de ce face à face transformées.

 

Car nous avons toutes des corps magnifiques, des corps de femme qui donnent la vie, qui vivent, qui bougent et qui n'attendent qu'un peu d'amour de notre part.

 

Photo by Freckledmystery (Deviantart)

Commenter cet article

april 07/02/2013 18:21

Wow ça donne envie de tenter l'expérience. J'espère que j'arriverai à me pardonner et à aimer mon corps.
Merci d'avoir partagé ton expérience ! :-)
April

teparlerdemavie 08/02/2013 10:45



Je te le souhaite! bises



chloé 07/02/2013 15:36

plus facile à lire qu'à faire, mais je vais tenter ce soir. Merci de m'avoir motivé :)

teparlerdemavie 07/02/2013 16:04



Il faut toujours un premier pas pour toute chose. Fais-le et tu verras que ce sera de plus en facile pour toi.



lilly rose 07/02/2013 14:44

Mon corps longtemps je ne l'ai pas aimé, pourtant il est mon ami, j'ai appris à vivre avec. Mon chéri n'a pas un très joli corps comparé à celui des garçons des magazines, mais je le trouve
craquant, touchant, adorable, doux, parfumé, parfait, j'aime chaque centimètre carré qui le compose. Je me suis dit que si c'était comme ça pour moi, après tout, il éprouvait peut être la même
chose pour mes petits et gros défauts, ça m'a réconcilié avec ces formes imparfaites...et puis Oscar Wilde n'a t'il pas écrit "la beauté est dans l'oeil de celui qui regarde"? rien de plus vrai. La
beauté n'est pas objective, elle n'est que subjective. Si nous apprenons à nous aimer, nous aimerons nos corps.

teparlerdemavie 07/02/2013 14:47



Oh! c'est si bien dit! Merci pour ce touchant témoignage, tu as parfaitement raison.



Mzelle Coco 07/02/2013 12:11

C'est un message très touchant et très profond que tu nous livres. Merci. Côté perso, j'avais quelques difficultés à aimer ma poitrine menue. Puis, on m'a ouvert les yeux et je me suis mise à
"nue". Je me suis enfin acceptée telle que je suis. J'ai aussi envie de rajouter quelque chose qu'on entend trop souvent, concernant les médias... Ils en sont en grande partie responsables au vu de
leur omniprésence. A quand des couvertures de magazines sans filles photoshopées ?! Toutes dramatisent dès qu'elles voient apparaitre une ride à l'âge de 25 ans ou un cheveu blanc ! La nature nous
a fait comme ça faut l'accepter ! A quoi ça sert de lutter ? D'aller contre nature ? C'est à partir de là qu'on s'inflige de la souffrance.... Bisous

teparlerdemavie 07/02/2013 13:49



Oui, c'est l'acceptation. On vit avec soi, il est dommage de ne se pas s'aimer... avec ses défauts.


Pour les médias, c'est vrai que toutes les images qu'on nous présente sont hyper lissées! Même Marianne James sur ses photos n'avait pas un gramme de cellulite (elle avait la cuisse super
lisse, louche, non?)



myrtille 07/02/2013 11:09

ps les miroirs des magasins sont les memes que ceux que tu as chez toi, et ils ont le 'pouvoir' qu'on leur donne aussi !!..

teparlerdemavie 07/02/2013 11:18



La lumière n'est vraiment pas la même entre celle des magasins et celle chez moi. C'est une évidence (dans mon cas).



myrtille 07/02/2013 11:09

"qui donne la vie' : dommage que tu ne penses pas à celles qui ne le peuvent pas ..
La femme n'est pas qu'un ventre maternel punaise !!...

teparlerdemavie 07/02/2013 11:23



Je parle de moi et de toutes ces mamans qui ont le ventre abîmés suite aux grossesse et qui ont du mal à être confontrées à ce ventre. Je suis désolée pour toi mais je sais à quel point j'ai
détesté mon ventre que je trouvais affreux suite à mes grossesses (difforme, laid) mais aujourd'hui, je veux le remercier pour ce miracle qu'il a fait : m'offrir mes merveilleux
enfants. Et si je peux aider d'autres mamans qui se trouvent dans la même situation dans laquelle j'étais, je me dois d'en parler.  


 



Biboulandandmamsstory 07/02/2013 10:34

Et bien bizarrement ce que tu décris c'est exactement ce que j'ai fais dernièrement... comme toi ça faisait un bail que je ne m'était pas regardé et tu sais quoi mise à part mon bidon qui est un
peu dévasté par ma grossesse je me suis trouvé bien! Enfin des formes! Moi qui n'en avait pas trop avant... et bien j'ai aimé chaque partie de mon corps et ça m'a fait du bien! Mon ventre a donné
naissance à mon trésors je ne peux pas lui en vouloir d'avoir souffert mais aujourd'hui j'au corps de femme et j'en suis fière! Je sais que je dois faire attention quand même... mais aujourd'hui je
m'aime et même si je ne fais plus du 36 mais plutôt un 38 bien moulant... enfin on va dire un 40 à l'aise je me trouve bien! Je peux enfin m'acheter des habits sans avoir une barrière psychologique
et ça fait plaisir! Je sais que je vais devoir faire attention car plus par contre mais je fais attention sans me restreindre ;D

teparlerdemavie 07/02/2013 11:16



L'image que l'on a de soi est primordiale! J'aime la bienveillance que tu as eu envers ton corps, c'est beau, c'est doux et c'est tellement vrai!



amalise 07/02/2013 10:27

Ouch, quand je te lis je me rends compte que j'ai encore un long chemin à parcourir ... A la maison, pas de balance, pas de miroir si ce n'est celui de la salle de bain (qui n'est pas en pied) que
j'évite soigneusement. Bravo pour ta démarche, et merci pour ce billet qui fait réfléchir à la façon dont on se comporte avec nous-mêmes!

teparlerdemavie 07/02/2013 10:35



Moi non plus que je n'avais pas de miroir (pour la balance, tu as bien raison car on ne se résume pas à un chiffre) et puis, j'ai réalisé qu'il s'agissait d'une fuite. Je fuyais mon image. Et
pour se la réapproprier, il vaut mieux apprendre à se regarder, à s'admirer comme le dit mon diet, plutôt que de se fuir.



Kandygirl 07/02/2013 10:23

C'est très beau ce que tu écris là.
Je pense en effet que souvent on ne se voit pas exactement comme on est mais plutôt comme une projection de notre pensée, de ce qu'on ressent envers nous-mêmes.
Je crois que la beauté que l'on dégage vient finalement pas mal de la relation qu'on a avec soi-même.
J'ai déjà vu des femmes rondes tellement en accord avec leurs formes, tellement pleines de joie de vivre et de confiance que je les trouvais absolument sexy et magnifiques alors que d'autres femmes
plus minces paraissaient banales. ça fait très démago et cliché ce que je dis mais pourtant c'est vrai.
Plus on est bien dans ses pompes, plus on dégage quelque chose d'attirant.

teparlerdemavie 07/02/2013 10:33



Oui, je partage complètement ton avis. Et il m'arrive aussi de voir des femmes plus rondes que moi et de les trouver sublimes alors que je geins sur mon sort! stop! Je ne veux plus geindre, je
veux m'aimer telle que je suis car je suis belle!



Morgane 07/02/2013 10:01

Merci, ce message est une bonne piqûre de rappel! C'est vraiment ce dont j'ai besoin ces temps-ci...un peu d'auto-bienveillance...mais c'est dur quand ce n'est pas naturel chez soi!

teparlerdemavie 07/02/2013 10:07



Oui et plus on aime se dénigrer plus c'est compliqué.


En fait, je crois que c'est le 1er pas le plus difficile, après, c'est impressionnant comme les choses se mettent place... facilement. Et au final, on est toujours gagnante car le mot d'ordre est
qu'à chaque fois qu'une pensée négative pointe le bout de son nez, on la repousse et on s'offre une pensée positive pour la contrecarrer.


Tente l'expérience, tu verras le bien que ça fait! Bises