Instinct de survie.

Publié le par teparlerdemavie

 

Protection by mkIndustrial

 

J'apprends peu à peu à me connaître. Ça peut paraître idiot mais je crois qu'on ne se connaît jamais vraiment complètement, on peut même se voiler la face sur certaines de nos attitudes.

 

Se connaître, c'est essentiel pour se comprendre et apprendre à s'aimer tout simplement.

 

Pourrions-nous aimer une inconnue ?

 

Je ne crois pas... et ma démarche est vraiment d'aller vers un retour de la confiance en moi.

 

J'apprends donc à me connaître, je mets des mots sur certaines de mes réactions parfois étonnantes, voir déplacées.

 

J'ai réalisé par exemple que j'avais durant des années mis soigneusement en place une méthode pour me protéger des dangers extérieurs.

 

Lorsque je me sens menacée, j'érige une barrière entre cette menace et moi puis, peu à peu, je laisse ce qui semble être une « menace » venir à moi, je la dissèque et vois si elle peut me blesser ou au contraire être accueillie amicalement.

 

Voilà concrètement comment ça se traduit : si une personne s'adresse à moi avec des paroles qui me semblent menaçantes (je ne parle pas d'insultes verbales mais de mots qui peuvent me toucher d'une façon ou d'une autre). Mon premier réflexe est de me braquer. Je place un bouclier entre ces paroles et moi, de crainte qu'elles me fassent du mal. Mes oreilles les ont entendues mais mon cerveau a dressé un rempart. Puis, peu à peu, les mots s'insinuent en moi et je parviens à voir si les mots sont blessants ou non.

 

C'est une sorte d'instinct de survie que je ne parviens pas encore à maîtriser mais là, où je sens que j'ai progressé, c'est sur les prises de conscience qui s'ensuivent.

 

Je suis fière d'être capable de me remettre en question. Ça n'est pas facile d'admettre que l'on a tord et que l'autre a raison. Parce que dans le terme « menace », je parle aussi des vérités que l'on entend sur soi mais qu'il est plus facile de nier pour ne pas ébranler nos convictions profondes que d'admettre (ce qui implique une remise en question).

 

Oui, rester figée dans ses convictions propres est plus aisé que de bousculer ses à-priori.

 

J'apprends à me connaître, je mets des mots sur mes ressentis, mes peurs, mes doutes... et mes erreurs. Un peu chaque jour. Et j'avance.

 

A mon rythme.

 

"Faciles à voir sont les fautes d'autrui ; celles du soi sont difficiles à voir"

[Bouddha]

 

 Photo : by mklndustrial (deviantart)

Commenter cet article

Onee-Chan 07/01/2013 09:31

Je crois assez bien me connaître, pas mal d'épreuve m'ont aidé d'ailleurs ; Mais bien sûr ce n'est pas pour autant que j'arrive à tout maîtriser ni "corriger" ; après tout pour certaines choses, je
me dis que ce n'est pas le but non plus ; parfois savoir suffit, parfois j'y travaille encore.
Par contre les citations deviennent à la mode j'ai l'impression !
Bonne semaine !

teparlerdemavie 07/01/2013 13:01



Les citations : rien de tel que quelques mots pour résumer notre propos. 


Je ne sais pas s'il faut tout maîtriser, ni même corriger. Je sais que de comprendre mes réactions m'aident à les accepter (lorsqu'elles sont déroutantes). Merci à toi pour ton témoignage. Bises



Cicciotella 04/01/2013 13:40

C'est vrai que c'est un progrès. Quand on a pu être violemment être remis en question, dévalorisé tout petit, on monte une barricade et on refuse même d'entendre ce qui est dit ; peur d'une
destruction irrémédiable.

teparlerdemavie 04/01/2013 20:24



Oui, c'est un vrai progrés. Et puis comprendre son fonctionnement est toujours intéressant et instructif. Bises



La Belette 04/01/2013 00:48

Je te rejoins complètement sur l'incapacité de certains à accepter de se voir tels qu'ils sont pour se remettre en question.

teparlerdemavie 04/01/2013 11:19



Oui, c'est tellement plus facile de rester figé dans ses croyances, ses certitudes.



lilly rose 03/01/2013 19:37

l'autre est mon aventure...mais si on commençait par se dire que la première aventure c'est nous même?

teparlerdemavie 04/01/2013 11:20



Tu as tout à fait raison! Et bonne année 2013 à toi avec plein de belles choses et beaucoup d'amour. Bises



Melle Bulle 03/01/2013 18:21

Apprendre à se c onnaître et à s'aimer (à s'accepter aussi), c'est un long chemin. Grâce à ma formation d'assistante sociale, j'essaye depuis 3 ans ce travail sur moi, les remises en question, la
prise de recul, l'acceptation que parfois, on a tort (ou on ne fait pas ce qu'il faut ...)
Bonne poursuite sur ce chemin là, la clé du bonheur est juste au bout !

teparlerdemavie 04/01/2013 11:18



Oui, c'est un long chemin mais qui mérite d'être emprunté. Merci pour ton témoignage. Bises



Mag à l'eau 03/01/2013 13:39

J'aime beaucoup ce billet et le précédent. :-)

teparlerdemavie 04/01/2013 11:17



Merci Mag.



Ambrase 03/01/2013 12:50

CC comme tu es touchante ...attachante ...je te souhaite le Bonheur ...

teparlerdemavie 04/01/2013 11:17



Merci beaucoup Ambrase. Bises



myrtille 03/01/2013 12:31

je crois savoir , lu dans tes articles, que tu vois un psy
CA AIDE BEAUCOUP à pouvoir se remettre en question et apprendre à s'aimer ..
Tout le monde n'a pas cette possibilité là de trouver un BON psy ..et faire le travail soi meme et s'aimer quand il n'est pas évident de le faire parce que tu n'as pas forcement vécu des choses qui
t'aident à le faire ..(alors qu'au contraire tu devrais mais bon parfois on se reproche sévèrement des choses que ceux qui t'ont fait du mal eux ne le font pas et ne le feront jamais
.............)

rappelle toi la chanson de Johnny 'nous sommes notre propre bourreau' ...

teparlerdemavie 04/01/2013 11:16



"Nous sommes notre propre bourreau"... oui, il y a de ça...



Elosyia 03/01/2013 12:28

Je suis aussi comme ça, je peux avoir un côté très méfiant qui fait que dès que je me sens "agressée" je place une barrière entre la personne et moi. Je n'ôte cette barrière que si la personne
montre patte blanche, ça me sert, mais à l'arrivée je suis parfois un peu trop sur la défensive. En plus je me dis qu'en me comportant comme ça, j'attise peut-être encore davantage la relation sur
un mode défensif. Bref, c'est complexe d'arriver à suffisamment se connaître pour bien se positionner :-). Ton article m'interroge là dessus.

teparlerdemavie 03/01/2013 12:31



Oui, c'est pour cela que j'essais de comprendre ma position, cette méfiance, ce besoin de me rassurer avant de faire confiance. c'est vraiment quelque chose que j'aimerais voir évoluer.



myrtille 03/01/2013 12:26

tu as les capacités pour le faire et AUSSI des personnes en qui tu peux croire autour de toi POUR TE PERMETTRE de la faire !

ps pour l'inconnu bah pourquoi pas ? c'est ainsi qu'on apprend à découvrir l'autre et dans mon groupe amical de sorties les personnes au depart sont toutes inconnues de moi ;)

bises

teparlerdemavie 03/01/2013 12:37



Myrtille, tu crois que je suis bien entourée, que je reçois de l'aide de mes proches... mais c'est faux.


Pourquoi crois-tu que j'ai eu besoin d'une aide extérieure? Parce que cette aide, je ne l'avais nulle part ailleurs. J'aimerais avoir des proches qui m'écoutent, m'entendent et m'aident sans
avoir à payer une thérapeute pour faire cela mais ça n'est pas le cas. quant à "mes capacités pour le faire", j'apprends à me remettre en question, je me bouge, je me bats même parfois contre
moi. Rien n'est simple, c'est une bataille au quotidien.


ça me désole de devoir me justifier, mais non, je ne suis pas privilégiée.


Quant à l'inconnue, je parlais d'amour. Pour ma part, je ne pourrais pas aimer comme ça de prime abord un ou une inconnue. Là, je ne parle pas d'amitiés après avoir rencontré et discuté avec
cette personne.


Bises



corinne 03/01/2013 12:00

Tu es sur la voie de l'excellence ! continues !!!

teparlerdemavie 03/01/2013 12:01



Merciiiiiiiiiiii!



Biboulandandmamsstory 03/01/2013 11:17

Je suis comment dire "Toi" avec le travail sur moi en moins... Je me braque rapidement mais surtout parce que j'ai peur que les idées des autres me soit imposées... bien qu'au fond je sais que ce
n'est pas toujours le cas...

teparlerdemavie 03/01/2013 11:29



Oui, on a souvent un premier réflexe de protection, c'est humain, je pense mais le plus important, c'est après, ce qu'on en fait.


bien évidemment, je ne parle pas des paroles ou des attitudes nocives de personnes qui nous veulent du mal mais au contraire de ceux qui peuvent nous aider à évoluer dans le bon sens. bises



MoO 03/01/2013 11:02

Je suis sciée par cet article, tant je m'y retrouve....

Peu de gens acceptent de se remettre en cause...le poids de leurs casseroles étant trop lourd, ça leur ferait trop mal.
Moi je pense qu'il faut passer par là pour exister vraiment, savoir qui l'on est au fond.

Des bisettes encourageantes

teparlerdemavie 03/01/2013 11:27



Oui, je pense qu'une bonne connaissance de soi est le premier pas vers l'acceptation, l'amour de soi. On passe trop de temps à se haïr, il est temps à présent de se comprendre et de s'aimer.
Bises