Je plaide coupable.

Publié le par teparlerdemavie

 

baby_by_dandanfotoman.jpg

 

J’ai osé l’impensable, j’ai franchi le cap, je suis passée du mauvais côté de la barrière… bref, je suis devenue un parent indigne !

 

Oui, je sais, c’est moche.

 

Bouh ! j’ai honte !

 

Si je fais un monstrueux mea culpa maintenant, je serais peut-être pardonnée, absoute de tous mes péchers demain ?

 

Alors de quoi m’auto-flagellais-je ?

 

Hier, j'ai lu avec attention le billet de Lew (ICI) et j'ai été sensible à son questionnement. Comme je ne me voyais pas lui exposer ma problématique en 2 lignes succinctes, m'est venue l'idée de lui répondre par blog interposé.

 

Je suis une maman qui a osé acheter Call of Duty à son fils de 12 ans (jeu, rappelons-le, destiné au 18 ans et +).

 

Lorsqu'il a reçu à noël dernier une console de jeux (sa toute première), il a toujours été clair entre nous que jamais nous ne lui achèterions de jeux qui ne soient pas de son âge... mais c'était sans compter les copains.

 

Mon fils, comme tous les gamins de son âge, a une bande de potes chez qui il passe pas mal de temps et il y a peu, j'ai appris qu'ils jouaient chaque mercredi à Call Of Duty.

 

J'en ai terriblement voulu à ces parents d'avoir acheté à leur gamin ces jeux de guerre (tous, sans exception possède ce jeu depuis qu'ils ont 11 ans!). Malgré les tentatives désespérées de mon fils pour que je lui achète, j'ai tenu bon ! Le problème, c’est que de ne pas le posséder ne l’empêchait pas d’y jouer.

 

A alors pour moi, commencé un vrai questionnement!

 

Je me suis donc demandée ce qui était le mieux : lui acheter et pouvoir contrôler (chez nous, il n’y a qu’une seule télé dans le salon) ou participer à l’hypocrisie générale en fermant les yeux sur ce qui se passe lorsqu’il va chez le voisin ?

 

J’ai donc décidé de lui acheter en imposant quelques règles strictes. Je l’ai prévenu que son jeu lui serait confisqué à la moindre attitude déplacée (violence, agressivité, grossièreté…) et qu’il devrait le couper dès qu’on le lui demanderait et sans râler.

 

Alors, mon objectif en écrivant ceci n’est pas de me justifier (me trouver des excuses), ni de dédouaner les parents laxistes (surtout pas car s'il n'y avait pas eu cet effet de masse, je n'aurais jamais été confrontée à cette problématique) mais de faire comprendre que rien n’est jamais simple avec les enfants. Je m’en suis voulue de céder, j’y ai longuement réfléchi mais être parent, c'est aussi faire des compromis, on ne peut pas toujours dire non à tout, on fait des choix. Il faut juste avoir le courage de revenir en arrière si ça dérape.

 

J’ai aussi instauré un dialogue constant. Je lui parle des dangers de tels jeux ou d’internet, je crois pouvoir dire qu’il a les pieds sur terre et qu’il n’a aucun souci de comportement (son carnet scolaire est excellent et il n’a jamais reçu de remarque pour son comportement). Et non, mon fils n'est pas plus violent depuis qu'il joue à ce jeu ! Je dirais même que c'est le contraire.

 

Pour moi, l'essentiel est avant tout dans la communication. Guider mon fils pour qu'il devienne un homme responsable est mon souhait le plus cher. On ne peut pas mettre son gamin dans une bulle mais on peut l'éduquer, c'est ça qui change tout.

 

Alors, on peut me traiter de maman irresponsable, je l'accepte mais il est facile de juger lorsqu'on n'est pas soi-même confrontée à tout cela. Je fais de mon mieux et je sais qu'il m'arrive de faillir mais après tout, je ne suis qu'un être humain.

 

Les comms sont ouverts, vous pouvez laisser votre avis !

 

PS : pour la photo : Ah si nos enfants pouvaient rester d'adorables bébés, nous aurions moins de soucis.

 

 

 

Publié dans La joie d'être maman.

Commenter cet article

Templier et sa Fée 03/11/2012 21:11

Tu l'as fait parce que tu connais ton fils...et tu te connais...tu sais que lui comme toi vous saurez gérer...et c'est ce qui compte. J'ai souvent devancé pour mes filles l'âge de faire certaines
choses par rapport à d'autres parents...et je ne l'ai jamais regretté.C'est une question de confiance et de dialogue...beaucoup se fient et s'en tiennent à ce qui se fait et ce qui est dicté, moi
je me fie à mon instinct :):)

teparlerdemavie 04/11/2012 21:00



Merci pour ton témoignage. Je suis attentive aux réactions et attitudes de mes enfants, j'essaie de ne pas faire n'importe quoi avec eux. Bises



Marcelle 01/11/2012 23:27

Si cela peut te rassurer : quand mon petit frère, jadis de naguère, avait 12 ans, mes parents ont fait la même chose avec le même genre de jeux. Je me souviens du même questionnement exactement. Et
selon moi tu as bien fait : il y joue dans tous les cas. Lui imposer des règles est une bonne façon de montrer que vous savez faire des compromis et d'installer une relation de confiance entre vous

teparlerdemavie 02/11/2012 12:39



Oui, on est parti du principe qu'il jouerait quoi qu'il arrive alors autant essayer de profiter de cela pour entamer une conversation sur le sujet et lui expliquer quelles limites il ne doit pas
franchir.



Cicciotella 01/11/2012 23:01

J'ai promis avant sa naissance qu'il n'aurait jamais de pistolet. Dès la crèche, il prenait mon équerre la pointait vers un ennemi et disait : "Ppphhh - pppph". Et ce n'est pas moi qui lui ai
montré ça ! J'ai fini par lui acheter des armes, lui expliquant juste que ça n'était amusant que parce que ça ne tuait personne.

Plus tard, je lui ai expliqué l'importance pour moi de respecter les âges écrits sur les boîtes de jeu, et donc de le priver de ceux que ses camarades avaient et... des adultes se sont permis de
lui offrir les jeux en question ! Et c'est délicat de dire à ces irresponsables qu'ils pourraient se contenter de f* en l'air la sensibilité de leurs propres gosses sans s'en prendre à celle du
mien.
J'ai baissé les bras, me contentant d'expliquer à mon fils les dangers qui le guettaient avec ces jeux ; il n'y a jamais tant joué, d'ailleurs. Mais bon...

teparlerdemavie 02/11/2012 12:37



Il est clair qu'on ne peut pas tout maîtriser.



Morgane 01/11/2012 18:58

Ecoute, pour une fois, je vais tenter de faire court, avec une expression qui résume tout à fait l'état d'esprit dans lequel je me trouve depuis 8 ans que je suis maman:

"AVANT,J'AVAIS DES PRINCIPES, MAINTENANT,J'AI DES ENFANTS"....

teparlerdemavie 01/11/2012 22:11



Oh merci, c'est excellent et c'est tellement ça!



Elosyia 01/11/2012 14:56

Coucou,
Je trouve ton raisonnement très intéressant. Je n'ai pas d'enfants et je ne sais pas comment j'aurais réagi. Alors oui tu ne voulais pas lui acheter le jeu au départ et finalement tu l'as fait.
Mais bon, j'ai l'impression qu'il était utile que tu réfléchisses à ton positionnement premier parce que tu as réfléchi selon le contexte et tes propres valeurs familiales. Tu as bougé ta position,
mais à l'arrivée tu lui poses un cadre et tu ne participes pas à l'hypocrisie dont tu parlais. Moi je trouve cela très pertinent et intelligent :-).

teparlerdemavie 01/11/2012 22:10



Merci Elosyia, oui, j'ai longuement réfléchi et pesé le pour et le contre avant de lui acheter. Pas facile de faire le bon choix mais j'essaie de faire ce qui me semble le mieux vu les
circonstances. Bises



Jihyo 01/11/2012 14:55

Ma mère m'a toujours permise de faire ce qu'il me plaisait de faire (aussi bien pour les activités extra-scolaires, mes fréquentations ou les choix pour mon avenir) tout en me prévenant des
problèmes que je risquais d'avoir à affronter. Du coup, j'ai très vite été responsable (en évitant la case drogue et alcool malheureusement de plus en plus inévitable quand on est lycéen) sans que
ma mère ne m'interdise quoi que ce soit.
je trouve que ça n'est pas une mauvaise chose de l'avoir autorisé à jouer tout en lui ayant posé des limites. Je n'ai que 19 ans donc je ne peux pas parler du pojnt de vue des parents mais du point
de vue d'un enfant, se voir refuser quelque chose sans plus d'explication n'a jamais aidé à évoluer et à grandir.
Et puis les parents ne sont pas des super-héros, même si tu te rends compte plus tard que ce n'était pas forcément la bonne solution, ce n'est pas ça qui va beaucoup influencer l'avenir et la
relation que tu entretiens avec ton fils.

teparlerdemavie 01/11/2012 22:08



Oui, c'est important de responsabiliser ses enfants. Et puis, comme tu le dis, les parents font au mieux.


Merci pour ton témoignage Jihyo. Bises



Laetitis 01/11/2012 11:36

Bonjour! Je viens de lire l'article de Lew, puis le tiens, puis les commentaires qu'ils suscitent. Je suis l'auteur de la bd des petits qui jouent à call of duty! Et effectivement comme dit plus
haut ça revenait plusieurs fois, je pense que c'est un effet de mode semblable à moi quand j'étais petite à leur age : il nous FALLAIT un msn. Tout le monde avait un msn alors tout le monde en
voulait, bien que nos parents ne soient pas trop pour, et l'argument de "machin en as un, tout le monde en as un" marchait plutôt bien alors je comprends ton sentiment. Moi aussi si j'avais des
enfants, j'aurais lacher le morceau (mais avec des conditions comme tu l'a si bien fait) donc je pense que tu n'est pas à blamée. Et puis 12 ans ce n'est pas la même chose que les gamins qui me
disaient ça qui avaient 9 ans!

Et je ne pense pas que ça soit la faute à notre génération car mon chéri à leur age, il jouait à resident evil (un jeu ou il faut tuer les zombies) certes un peu moins violent, mais quand tout tes
copains y jouent c'est tentant peut importe l'age, tout ce qui compte c'est de surveiller derrière qu'ils ne deviennent pas agressif.

Je ne pense pas que les jeux vidéos soient un danger puis ce que je suis une très grande fan, mais il y'a tout de même un certains age, et une fois l'age passé, ne pas laisser son enfant seul jouer
à des jeux comme ça!

Voilà, ça fait plaisir de voir de vrais maman avoir des avis vis à vis de mon article et de celui de lew, alors je vous remercie :)

teparlerdemavie 01/11/2012 22:04



L'impact des jeux vidéos sur les enfants est un vrai sujet qui pose problème à beaucoup de parents. Pas facile d'y répondre mais en tant que maman, j'essaie de faire au mieux. Et merci pour ton
témoignage, c'est important d'avoir le point de vue de tout le monde quelque soit l'âge. Bises



Aya 01/11/2012 10:55

Ta réponse rejoint un peu la mienne et celle de LaMouette sur le blog Lew.
C'est l'environnement familiale le facteur clé. Si les parents font attention à leurs enfants, les éduquent, les encadrent alors non, il n'y aura pas de débordements.
Evidement il peut y avoir des exceptions, évidement on ne peut pas toujours tout contrôler mais je pense qu'un enfant qui grandit dans une structure familiale stable à qui on inculque les bonnes
valeurs, saura faire la différences entre un jeu et la réalité aussi réel soit il.

Et je pense que c'est valable quelque soit l'age même si je pense également qu'ils sont peu nombreux ceux qui jouent à ce genre de jeux en ligne à 9 ans.

Sinon rien à voir mais je me suis bien marrée avec ton article sur le sport xD

teparlerdemavie 01/11/2012 22:01



Merci, c'est exactement ce que je pense.


Et tant mieux si mes déboires sportifs t'ont bien fait rire ;) ils auront servi à quelque chose finalement...



juriste-in-the-city 01/11/2012 10:05

Toi seule connais ton fils et sais comment faire pour qu'il devienne quelqu'un de bien (en tout cas, essayer, après c'est à eux de jouer ...)
Donc personne ne peut juger.
Bonne journée

teparlerdemavie 01/11/2012 10:17



Oui mais on n'est pas à l'abri de faire des erreurs. J'essais de garder la tête froide mais j'aime tellement mes enfants que j'ai parfois envie de nier leurs défauts.


Merci pour ton comm, ça fait du bien à lire. Bises



Lew 01/11/2012 10:03

Dans l'article de Laetitis il n'y avait pas qu'un seul enfant de la classe qui jouait, ils étaient plusieurs à en parler...

teparlerdemavie 01/11/2012 10:07



Ah quand même... ça pose question! Déjà que je n'ai pas franchement aimé devoir réfléchir à la question avec mon fils de 12 ans alors à 9 ans?!!! Heureusement qu'il était plutôt foot à cet-âge là
(bon, tu me diras, le foot, c'est pas la meilleure école du savoir vivre!)



Laetibidule 01/11/2012 09:30

Je pense que ta réaction était la meilleure au vue de la situation.
Pour le moment, les miens sont trop petits mais je sais que plus tard mes convictions seront misent à rudes épreuves face à mes enfants et la société de consommations (notamment sur les jeux vidéos
et sur les téléphones portables).
Bonne journée !!!

teparlerdemavie 01/11/2012 09:48



Oui, on a des convictions qui parfois volent en éclat sous la pression... pas toujours facile d'être parent. Bises



Lew 01/11/2012 08:57

"mais il est facile de juger lorsqu'on n'est pas soi-même confrontée à tout cela"
En même temps avoir un enfant dans mon cas c'est un peu dur x)

Mais en fait je crois que y'a une grosse différence entre un enfant de 12 ans et un enfant de 9 (et après y'a aussi le contexte familial, c'est vrai, mais mon exemple sera ma soeur et on a le même
contexte familial (forcément ^^')). Ma soeur et moi on a deux ans de différence, elle a 14 ans, et on a des... comment dire... bien sûr on a pas la même psychologie parce qu'on est pas pareil, mais
au delà de ça... bon par exemple elle n'a pas la même conscience politique que moi (exemple de merde mais on a fait un débat en cours pour le retour du droit de vote à 16 ans et une fille disait
"mais c'est que deux ans" oui mais ma soeur et moi c'est "que deux ans" et c'est beaucoup, enfin bref). Donc avec le même contexte familial deux ans c'est déjà beaucoup... alors 3... Après bien sûr
qu'il y a le contexte familial, je pense que si quand il aura 9 ans, mon voisin qui en a actuellement 5 joue à Call Of Duty ça sera dévastateur... C'est vrai aussi qu'il y a des cas différents, si
ton fils jouait chez des amis depuis quelques semaines c'est pas pareil que le gosse qui a vu la pub et qui veut le jeu... mais je voudrai quand même ré-insister sur la différence d'âge, le fossé,
entre 12 et 9 ans... à 12 ans on est collège, on est un "grand" et à 9 on est encore un primaire, on est un "bébé" et puis le développement du cerveau est pas le même... Tu vois Call Of Duty, quand
j'ai cherché des images sur internet, y'a des versions pour 16 et + et d'autres pour 18 et + et ben ça me dérange moins qu'un jeune ado de 12 ans ait 4 ans d'avance qu'un enfant de 9 qui en a 7.
C'est un peu comme si (bon, exemple un peu extrême) l'enfant de 9 ans en question se mettait à regarder Dexter...

teparlerdemavie 01/11/2012 09:07



Oui, je comprends, je me suis faite aussi cette réflexion sur l'âge! Mais ça me paraît tellement inimaginable qu'un gosse de 9 ans joue à COD! Même les potes de mon fils ont commencé à 11 ans! Je
ne sais pas s'il y en a tant que ça (des mômes de 9 ans) qui y joue! Peut-être est-ce une exception ou alors, je suis d'une naïveté confondante (mon fils à 9 ans, n'était qu'un bébé!).


Merci pour ton comm! Bises



corinne 01/11/2012 08:48

Pour ton ps je suis entièrement d'accord ! c'est tellement bien quand ils sont bébés !!! Pour l'éducation des enfants j'ai toujours fait comme toi, j'ai essayé de responsabiliser mes filles en leur
mettant des limites, par exemple je leur ai toujours laissé le choix de leurs lectures , mais en leur donnant mon avis et je n'ai jamais eu de problèmes de comportement. Juste deux crises
d'adolescence à deux ans d'intervalle mais je pense que nous y passons toutes ! bises

teparlerdemavie 01/11/2012 09:10



Oui, il est important de poser des limites, c'est structurant pour l'enfant. Merci à toi, bises.



Le Blog de la Peste 01/11/2012 08:46

PS : j'ai un peu honte quand même, je ne connais vraiment aucun de ces jeux ! :)

teparlerdemavie 01/11/2012 09:12



N'aie surtout pas honte (tu ne loupes rien!) Si je n'avais pas eu de garçon, je n'y connaitrais rien non plus. Mes filles ne m'ont jamais réclamé de console!



Le Blog de la Peste 01/11/2012 08:46

Je trouve ton raisonnement juste et ouvert. C'est un peu comme interdire à un ado de fumer alors que tu sais qu'il fume dans ton dos, plutôt que de parler prévention et risques du tabac avec lui.
C'est facile au fond d'interdire et de se gausser d'une sensation de contrôle mais ce n'est pas la bonne méthode, nous sommes d'accord. Rien ne vaut le dialogue....!

teparlerdemavie 01/11/2012 09:14



Oui, je croyais aussi avoir le contrôle sur quelque chose mais je me leurrais (parfois avec tes gosses, tu tombes des nues, je te jure!)


J'ai tendance à émettre un non catégorique en premier lieu et puis, on entame une vraie discussion et je tente d'aller vers ce qui est acceptable mais ça n'est pas toujours évident de faire le
bon choix.