Je veux retrouver ma liberté.

Publié le par teparlerdemavie

 

I_believe_I_can_Flyyy_by_b0umpadam.jpg

J’ai réalisé à quel point il était facile de tomber dans la broyeuse de la course à la reconnaissance et la rapidité à laquelle on se prend au jeu des «love », « like » et j’en passe !

Je crois qu’à un moment, j’ai pris peur. J’étais devenue accro aux commentaires, aux nombres de « j’aime », aux statistiques, au rang de mon blog… tout ce que je m’étais pourtant jurée de fuir. 

Mais ça va très vite. J’ai été happée par le gain (de notoriété), je suis tombée dans l’engrenage à une vitesse folle et sans même m’en rendre compte, je me suis retrouvée, à peine levée, à me précipiter sur mon blog !

Et lorsque cette histoire d’addiction a pris une ampleur telle que je ne me sentais plus détachée et libre d’écrire à tout moment, lorsque l’envie me prenait, j’ai fui !

Ça n’était certes pas la solution la plus mature qui soit, mais elle a été la seule capable de me faire redescendre gentiment sur terre. J’ai compris tant de choses durant cet éloignement et le plus important : seul le plaisir d’écrire et de partager ses pensées a une raison d’être.

La notoriété, on s’en fiche, elle nous entraîne sur des chemins obscurs que, pour ma part, je préfère ne pas (plus) emprunter.

Je veux laisser mes idées cheminer d’elles-mêmes, au gré de mon imagination, de mes envies et ne poster que par plaisir. Je veux garder ce détachement pour rester sincère avec moi et avec vous, jusqu’au bout, quitte à m’éloigner de temps en temps pour garder ce recul nécessaire (en tout cas, qui m’est nécessaire à moi).

Et écrire est un tel plaisir que je ne veux plus le gâcher par d’autres considérations que le plaisir!

C’est le partage qui m’intéresse aujourd’hui car pour moi, le partage est la plus belle chose qui soit.

Je veux retrouver cette liberté que j'avais un temps perdue. 

 Photo Deviantart by bOumpadam.

 

Commenter cet article

ma-Reve 24/09/2013 10:01

Je connais ce sentiment, mais pour mes "créations" (quand je blogguais pour poster les photos de mes bidouillages). Et puis je me suis rendu compte que des tas de commentaires disaient seulement
"c'est trop beau" mécaniquement... Derrière il n'y avait que des nanas qui commentaient pour qu'à mon tour j'aille visiter leur blog et augmenter leur stat'.
Je cherchais à progresser, à recevoir des avis constructifs mais je n'en ai trouvé que très peu...
J'ai fermé ce blog de créa, ouvert une page Facebook à la place...
Et puis les échanges avec mes quelques copines du net me manquaient, alors j'ai réouvert un blog j'y jette quelques photos, quelques pensées. C'est en premier lieu pour moi, une sorte de journal
parce que j'aime écrire, et si mes articles font réagir les gens c'est du bonus!

teparlerdemavie 12/10/2013 11:13



L'amour de l'écriture et du partage, c'est ce qui doit nous pousser à tenir un blog. En tout cas, pour ma part, il n'y a que ça qui m'importe, donner du plaisir, aider, amener à la réflexion...


Bises



Nath D 08/09/2013 19:55

Bonsoir. Ce que tu écris est très juste, et rassurant... Je débute dans la blogosphère et je le fais parce que j'aime écrire, j'aime le recul que cela me permet de prendre. J'ai écris des journaux
intimes enfant puis adolescente... A bientôt 40 ans, je suis attirée par le partage que procure le web. J'avoue que je suis un peu déçue de n'avoir aucun commentaire à ce jour sur mes articles
alors que je voulais aussi tester ma façon d'écrire, en toute humilité. Mais tu as raison, l'ego doit avoir ses limites, je le sais au fond, mais surtout j'essaierai de m'en rappeler lors
d'éventuels moments de doute. MERCI

teparlerdemavie 12/10/2013 11:05



Il faut souvent du temps et de la patience pour se faire connaître. Continue à écrire et à prendre du plaisir. C'est ce qui donne de la densité à un blog.


En tout cas, j'aime le titre de ton blog! 


Bises



Coucou 21/08/2013 23:28

Tu as bien raison ma belle mais je comprends aussi qu'on puisse tomber dans le piège de la reconnaissance c'est humain et être reconnu flatte notre ego. Qui ne voudrait pas l'être ? L'homme est un
être social, nous avons besoin des autres. C'est vrai que le juste équilibre est aller vers les autres tout en se suffisant à soi même. Ce n'est pas facile ! Bisous

teparlerdemavie 22/08/2013 11:16



Ceux qui souhaitent devenir populaire... je leur souhaite en retour, tant qu'il n'y a pas de souffrance derrière mais que du plaisir, pas de soucis.


Mais pour moi, c'était devenu une source de stress complètement "bête" (surtout que je n'ai pas créé mon blog à la base pour être reconnue mais pour partager et surtout m'épancher. Et de savoir
que quelque part, il y avait peut-être une personne qui me lirait me faisait du bien). Bises



Cicciotella 21/08/2013 12:26

Non, il y a vraiment eu des billets où je n'ai pas eu de commentaire, ou un seul. Et c'est là que j'étais très mal, car, et c'est peut-être encore plus vrai quand tu as peu d'intervenants, ils
ressemblent davantage à des amis dans la vie, je me demandais pourquoi ils ne réagissaient pas.
Alors que tu es en droit d'attendre une réaction de qn de proche dans la vie, et que sur le net, de la part d'inconnus (au fond), rien n'est dû, bien sûr.
Et ce qui est encore plus frustrant, c'est que lorsque tu dis que tu t'en vas, c'est là que le nombre de commentaires explose ! Il n'y a donc guère que le sensationnel, l'exceptionnel qui attirent
; je ne suis pas à la hauteur de ce genre d'attente !

teparlerdemavie 21/08/2013 12:57



Tu sais, on peut prendre plaisir à lire un blog sans réussir à le commenter. Il m'est arrivée souvent de lire tes billets mais de ne pas savoir quoi dire, de ne pas trouver de solutions à
proposer ou de ne pas avoir le bon mot qui vient du 1er coup (souvent j'écris plus tard, après réflexion sur le sujet abordé).


Mais ça ne veut pas dire que tes lecteurs s'en fichent, c'est plus compliqué que ça et surtout, les messages de soutien lors de ton annonce de départ sont justes un cri du coeur des personnes qui
te lisent et qui se retrouvent dans tes récits. En tout cas, c'est mon cas et forcement, de façon un peu égoïste, on souhaite que ça ne s'arrête jamais sans forcément voir la souffrance ou la
difficulté qu'il y a derrière.


Bises 



Cicciotella 13/08/2013 10:50

Il m'a toujours semblé que, si on écrivait en public au lieu de s'en tenir à son journal intime, c'est qu'on espérait une réaction.
Mon blog a toujours eu une audience assez confidentielle, rien à voir avec le tien. Donc je ne connais pas vraiment cette ivresse des hauteurs, le sentiment d'atteindre une notoriété ou le
succès... ni son versant, la crainte de perdre tout cela.
Tout au plus ai-je souvent ressenti de la frustration quand personne n'éprouvait le besoin de laisser un commentaire sur un billet qui, me semblait-il, aurait mérité au moins un clin d'oeil et plus
encore quand j'ai des commentaires du genre : "Je n'écris pas, mais je te lis". J'avais envie de répondre : "Ça me fait une belle jambe d'espérer des fantômes quand ma voix résonne dans des pièces
vides."
C'est peut-être à cause de cela que je suis retournée à mon journal intime. Personne ne réagit à ce que j'écris dessus, mais au moins, je sais pourquoi et ça ne creuse pas mon sentiment d'être
nulle et de n'intéresser personne.

teparlerdemavie 21/08/2013 10:08



Oui, je comprends, cette frustration je l'ai aussi vécu et c'est pour ça que j'ai dit stop! Quand on en vient à se connecter 10 fois par jour pour vérifier ses commentaires, quand ça devient
quasi-obsessionnel, il faut se poser la question et prendre du recul. En tout cas, je l'ai ressenti comme ça.


Mais ce que je ne comprends pas, c'est que tu avais quelques fidèles sur ton blog et toujours quelques commentaires. La question serait plutôt : pourquoi cela ne te suffisait-il pas? Dans le sens
: pourquoi avais-tu besoin d'une plus grande attention? Tu vois ce que je veux dire. ça mériterait que tu y penses, ça peut t'ouvrir à de nouvelles perspectives.


Par exemple, moi, j'ai remarqué que de savoir que certaines personnes me lisaient me donnait autant de joie que de lire un comm. Tout est une question d'attente et plus elle est grande, plus la
frustration sera au rendez-vous.


Bises 



Melle Bulle 10/08/2013 16:46

Le partage, mon maître mot dans la vie :)

teparlerdemavie 21/08/2013 10:02



Bien d'accord! :)



Severine / Artelise 09/08/2013 14:40

C'est très juste ce que tu dis, il n'en reste pas moins qu'un article qui ne reçoit aucun commentaire est forcément générateur de frustration. C'est logique, car si on publie dans un blog, c'est
pour être lu au moins un minimum ^^.
Il est à noter d'ailleurs que, de mon point de vue, le pire, c'est lorsqu'on sait, grâce aux statistiques, qu'on a eu des visiteurs mais que pas un seul ne s'est donné la peine de laisser un
commentaires ; du coup, on ne sait ni qui est passé, ni ce qu'il/elle a pensé de notre publication.. Et c'est d'un frustrant pas possible ^^.

teparlerdemavie 21/08/2013 10:01



Oui, tu as raison mais justement c'est de cette frustration dont je veux me débarrasser et lorsqu'elle réapparaît je préfère prendre du recul et revenir plus libérée. Mais ça n'est pas toujours
évident de ne pas retomber dans ses anciens travers (je résiste!) Bises



céline 09/08/2013 14:29

J'ai eu ce sentiment à un moment donné aussi, je pense que c est presqu'un passage obligé chez les bloggueuses :) C est essentiel, ce mouvement de recul, histoire de se recentrer sur l'essentiel!

teparlerdemavie 21/08/2013 09:59



Oui, je suis bien d'accord avec toi. Bises



ange-line 09/08/2013 13:40

C'est trés vrai ce que tu ecris j'ai aussi eu un temps l'envie folle d'être connu et me forcer presque à écrire sans envie, j'ai maintenant mon rythme, j'écris suivant mes envies et c'est autant
plus plaisant bonne journée

teparlerdemavie 21/08/2013 09:59



Oui, tu as employé le bon mot (ou verbe, devrais-je dire) : se forcer. Quand on en arrive là, il faut se poser les bonnes questions car tenir un blog doit, selon moi, être avant tout un plaisir
et non une obligation! Bises



Myrtille 08/08/2013 23:31

certes ...mais si personne ne te repondait ..serais-tu ou te sentirais-tu aussi libre ??...

certes on fait un blog pour soi ..on écrit pour soi ..mais pour un usage monologue crois-tu ??....

teparlerdemavie 21/08/2013 09:54



J'imagine que tout dépend de l'article écrit. 


Déjà, je n'ai pas toujours eu de commentaires et je l'ai très bien vécu, et puis, sur certains billets, je n'attends pas de retour particulier par contre, il est vrai que pour d'autres, j'en
espère des retours mais s'ils ne viennent pas, j'ai cessé de me prendre la tête. Bises  



oth67 08/08/2013 13:29

Pas évident de se modérer dans la blogosphère !
Il faut savoir résister et connaître ses véritables priorités !
Tu as très bien résumé cela !

teparlerdemavie 08/08/2013 16:21



On peut très vite tomber dans le piège mais le plus important est de prendre conscience de ses priorités. Bises



biboulandandmams 08/08/2013 12:17

Très bien dit ;)

teparlerdemavie 08/08/2013 16:20



Merci!