Jonathan Tropper.

Publié le par teparlerdemavie

41ldIeSMsML. SS500

 

Jonathan Tropper, c'est le type qui t'embarque avec lui dans ses histoires loufoques de famille névrosée et tu plonges la tête la première dans son univers avec un tel régal que tu ne la relèves pas avant d'avoir lu la dernière ligne.

 

Ces livres sont tout simplement jubilatoires. J'adore, j'adore, j'adore !

 

Il ne nous épargne rien, tout y passe, le père abject (Tout peut arriver), la femme infidèle, le deuil (C'est ici que l'on se quitte), la dépression (Perte et fracas), la maladie (Le livre de Joe), tous les thèmes qui devraient nous faire pleurer mais qui sont traités avec un tel décalage qu'ils en deviennent désopilants.

 

Alors c'est vrai que dans tous ses romans, on retrouve les mêmes thèmes, celui de la famille, du couple, de l'adolescence aussi et même si ses héros se ressemblent par leur maladresse, leur questionnement, que le style ne diffère pas des masses d'un livre à l'autre et que les intrigues se rejoignent, je ne me lasse pas de le lire.

 

De Jonathan Tropper, j'ai tout lu... et j'ai tout aimé.

 

Avec toutefois un vrai coup de coeur pour « Le livre de Joe ».

 

« Le livre de Joe » est un de ces livres qu'on dévore avec un plaisir incroyable et dont on ne ressort pas indemne. Il y a dans ce récit bouleversant, un vrai plaidoyer pour l'être humain.

 

C'est son truc à Jonathan Tropper, nous faire croire, après nous avoir fait passer par toutes les émotions possibles et inimaginables, en l'homme. L'homme, mélange de faiblesse, de force, de conviction, de lâcheté et d'honneur.

 

 

Résumé : A priori, Joe Goffman a tout pour lui : un quatre pièces dans les quartiers chics de Manhattan, des aventures sentimentales en série, une décapotable dernier cri et des dollars comme s'il en pleuvait.

Une vie de rêve née deux ans plus tôt, avec la parution de son premier roman Bush Falls, un best-seller corrosif rapidement adapté à l'écran. Dans ce livre, il évoquait une adolescence passée entre un père et un frère moins préoccupés à l'aimer qu'à marquer des paniers de basket, ses deux meilleurs amis ne trouvant rien de mieux à faire que d'afficher leur relation homosexuelle dans une petite ville de province très conservatrice ! Seulement voilà, ce passé riche en névroses irrécupérables refait surface lorsque le père de Joe plonge brutalement dans le coma. Contraint de courir à son chevet, le romancier, qui n'a pas remis les pieds à Bush Falls depuis dix-sept ans, va se frotter à l'hostilité des résidents locaux, bien décidés à lui faire payer ses écarts autobiographiques…

 

 

Extrait : « Tu te souviens des vieux dessins animés du Coyote, dit-il, quand le coyote se précipitait d'une falaise et qu'il continuait à courir jusqu'au moment où il baissait les yeux et réalisait qu'il cavalait dans le vide?

- Ouais

- Eh bien, je me suis toujours demandé ce qui lui serait arrivé s'il n'avait pas regardé en bas. Est-ce que l'air serait resté solide sous ses pieds jusqu'à ce qu'il ait atteint l'autre bord du précipice? Je pense que oui, et je pense qu'on est tous comme ça. On s'élance pour traverser le canyon, le regard fixé droit devant soi vers les choses vraiment importantes, mais quelque chose, la peur ou un sentiment d'insécurité, nous fait regarder en bas. Alors, on s'aperçoit qu'on marche sur du vide, on panique, on fait demi-tour et on pédale à toute vitesse pour retrouver la terre ferme. Mais si on ne baissait pas les yeux, on arriverait sans problème de l'autre côté. Là où les choses sont vraiment importantes. 

 

"Joe, lance-t-il. Rappelle-toi ce qui arrive au coyote quand il reste au bord de la falaise.

- Quoi donc?"

Wayne étire ses lèvres en un sourire retors, voire légèrement sadique.

"Il se prend un putain de piano sur la gueule ».

 

 

Jonathan Tropper, c'est aussi :

 

41T0aIBlsCL. SS50041Fd8oNMZML. SS50041CbUpz6LBL. SS500  

 

« C'est ici que l'on se quitte » 

Extrait : « Vous croyez avoir toute la vie devant vous, et soudain, votre père meurt. Vous croyez avoir un mariage heureux, et soudain, votre femme a une liaison avec votre patron. Vous pensez que votre frère est un connard, et soudain, vous vous apercevez que c'est vous le connard. ça doit venir de notre éducation. »

 

 

« Tout peut arriver »

Extrait : « A quoi bon s'escrimer à être heureux , si c est pour regarder par-dessus son épaule toutes les cinq minutes en se demandant quand viendra le moment de payer l'addition? »

 

 

-« Perte et fracas »

Extrait : « Le ciel se fout de ma gueule. C’est l’un de ces ciels printaniers parfaits et militants, le genre qui en fait un peu trop, qui vous donne envie de le gifler en pleine face, bien plus bleu qu’il n’aurait le droit de l’être, ce bleu arrogant et écrasant sous entendant clairement que rester chez soi serait un crime contre l’humanité. Comme si j’avais quelque part où aller ».

 

 

Si vous vous ennuyez, que vous avez le moral en berne, qu'il pleut des cordes et que vous êtes coincés chez vous, ouvrez un Tropper et régalez-vous !

 

 

Commenter cet article

ange-line 28/09/2012 22:09

merci pour l'info je ne connaissais et j'aime découvrir d'autres auteurs je lirais et partagerai avec toi mes impressions bonne soirée.

teparlerdemavie 29/09/2012 10:43



Oui, j'attends avec impatience de lire tes impressions.



Julie 28/09/2012 14:25

Le livre de Joe est le dernier qui manque à ma liste. J'ai adoré ces bouquins. Ca se lit facilement. On s'attache aux personnages. On rit beaucoup. A chaque fois c'est un vrai scénario de comédie
américaine. Je vais attendre un peu avant d'aller acheter Le livre de Joe ou le demander au père Noël?

teparlerdemavie 29/09/2012 10:41



Il existe aussi en poche. Le livre de Joe est pour moi le meilleur de Tropper (avec "c'est ici que l'on se quitte).



sidonie 28/09/2012 13:36

Moi aussi, j'ai très envie de découvrir maintenant !!!
Merci !!

teparlerdemavie 29/09/2012 10:39



Mais de rien, c'est un plaisir pour moi de partager mes lectures.



Lilly rose 28/09/2012 12:26

tu viens juste me donner l'envie de me précipiter dans une librairie pour acheter un ou deux livres de lui, je sens que je vais adorer! merci, je n'avais plus rien à lire et ça me rendait triste.

teparlerdemavie 29/09/2012 10:39



J'espère que tu vas aimer, en tout cas, je te souhaite de passer un bon moment de lecture.



larmes 28/09/2012 12:25

tiens tu me rends curieuse là ;)
je vais voir si je peux trouver un de ses livres à la biblio ;)

teparlerdemavie 29/09/2012 10:38



Je te souhaite une bonne lecture alors!



Nad 28/09/2012 10:34

T'inquiètes moi aussi;-))) et je sens que ça va me plaire!!!

teparlerdemavie 29/09/2012 10:37



Il faudra que tu nous dises si tu as aimé!



Nad 28/09/2012 09:44

Oh la la tu m'as convaincue!! Je cours m'en acheter un aujourd'hui!
Merciiiiiiiiii
Bises

teparlerdemavie 28/09/2012 10:32



Oh j'espère que cet auteur te plaira (j'ai oublié de préciser que j'ai parfois des goûts bizarres en matière de lecture).