L'indulgence.

Publié le par teparlerdemavie

 

Bird by KatMad

 

Il m’arrive de temps en temps, de regarder autour de moi et d’avoir le sentiment que ceux qui m’entourent progressent alors que je stagne, voir même je régresse.

 

Tu sais ce sentiment, comme une boule au creux de l’estomac qui te fait envier la position des autres.

 

Ce sentiment abject qui te fait voir l’herbe du voisin plus verte que celle qui pousse sous tes pieds.

 

Il y a encore un an, je laissais ces sombres pensées m’envahir en m’assurant que je pouvais me plaindre, que j’en avais le droit, que mes rancoeurs étaient légitimes.    

 

Puis, j’ai appris à voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, à relativiser, à rire de moi, mais aussi à m’accorder le droit de vivre des moments de tristesse et de peine. J’ai juste laissé mon amertume au placard, je ne me compare plus aux autres, je ne regarde qu’en moi. Et j’ai appris la plus belle chose qui soit : j’ai appris l’indulgence.

 

Être indulgente envers soi est le plus beau cadeau que l’on puisse se faire et en cette période de l’année, il est le bienvenu.

 

Je ne suis pas parfaite, tu ne l’es pas non plus alors accordons-nous le droit de ne pas être toujours aussi consensuelle qu’on voudrait l’être. Acceptons nos faiblesses en sachant qu’elles ne sont le reflet que d’un mauvais moment à passer.

 

Lorsque je me sens tomber, j’arrête ma course effrénée, je ressens la douleur, je la prends au creux de ma main puis, je la laisse s’envoler avec les ailes de l’indulgence.

 

Elle emporte avec elle celle que je ne suis plus. Et c’est ainsi que je fais face à celle qui sourit et connaît le bonheur. Celle qui sait être bienveillante et heureuse.

 

 

"C'est de l'indulgence qu'on apprend l'heureux secret d'être bien avec soi-même, et bien avec les hommes". Jospeh Droz.

 

 

Photo by KatMad (deviantart)

 

Commenter cet article

patricia 18/12/2012 14:40

WOUAW .... Bravo, çà ne doit pas être évident mais chapeau. On devrait donner des félicitations ou des diplômes pour que cet effort (car oui c'est un boulot de tous les jours) soit reconnu et
apprécié de tous. En tout cas pour moi c'est un GRAND OUI. Je te découvre et j'aime ta manière de voir les choses, la manière dont tu les racontes.
MERCI

teparlerdemavie 18/12/2012 19:29



Merci beaucoup à toi Patricia. Bises



Le Blog de la Peste 16/12/2012 11:27

En lisant le début de ton billet, je me suis dit que justement, depuis quelques temps j'évite "les comparaisons malsaines" et je m'efforce de vivre ma propre personnalité.... Un très beau billet !

teparlerdemavie 16/12/2012 11:33



Je crois que c'est une très bonne chose. Merci. Bises



Cicciotella 15/12/2012 20:12

Difficile. Je ne me passe pas grand'chose et je conserve cette exigence envers les autres. Je dois encore réfléchir à la question.

teparlerdemavie 15/12/2012 23:25



Pour l'avoir vécu (exiger beaucoup de soi et en conséquence des autres) je sais que c'est un piège. On finit par se perdre et ne plus se supporter (enfin, je parle pour moi). L'indulgence n'était
pas une chose facile pour moi mais elle change ma vie jour après jour. Bises



Miss Blemish 15/12/2012 13:49

Quel bel article ! En effet, dans les moment où l'on doute il est tellement tentant de se retourner et de regarder le chemin qu'on pris les autres en se demandant : "pourquoi diable ai-je donc fait
ce choix". Comme toi, je m'applique à l'indulgence et comme pour toi, ça marche.
Je te souhaite de passer de très belles fêtes de fin d'année,
Bises :)

teparlerdemavie 15/12/2012 15:27



Merci beaucoup à toi et je te souhaite aussi de passer de très belles fêtes. Bises



Evi 14/12/2012 19:28

Tu sais, il m'a fallu des problèmes de santé graves pour pouvoir apprendre à relativiser (même si parfois le naturel revient au galop). Je me dis que c'est triste qu'il est fallu que j'en arrive là
pour apprendre à me connaître mieux. Mais bon, c'était un mal pour un bien et je suis toujours en vie... le verre à moitié plein!
Bisous

adele 14/12/2012 15:17

Magnifique article!ça fera partie des mes bonnes résolutions pour l'année prochaine. Bises à toi

teparlerdemavie 14/12/2012 17:34



Merci à toi! Bises



Corinne (Couleur Café) 14/12/2012 14:47

Exactement ! J'ai mis du temps avant de le comprendre, maintenant je m'accorde le droit à l'erreur, à la défaillance tout en me faisant confiance !

teparlerdemavie 14/12/2012 17:33



Oui et je trouve que ton blog reflète bien cette indulgence. En tout cas, il m'inspire beaucoup et je me sens souvent en accord avec ce que tu écris. Bises



Claire 14/12/2012 14:16

Waw, très bel article...c'est vrai que tout serait tellement plus simple...mais ce n'est pas toujours facile

teparlerdemavie 14/12/2012 17:32



Non, ça n'est pas facile, on est bien d'accord. Bises



JuJuTricote 14/12/2012 12:10

Mmmmmh article sympa qui donne à réfléchir. j'ai du mal à être indulgente avec moi_même....belle journée !

teparlerdemavie 14/12/2012 13:37



C'est pourtant si important... Bises



Anynews 14/12/2012 11:47

J'aime beaucoup ton article, c'est que je j'essaie de me rappeler quand je suis parfois trop exigente (envers moi, envers les autres) ! Très beau témoignage !

teparlerdemavie 14/12/2012 13:37



Merci à toi. Bises



Girly mama (Reb) 14/12/2012 09:49

Tu sais je ne te connais qu'a travers ton blog mais j'ai l'impression que tu doutes beaucoup de toi et que tu te sens mal dans ta peau, pourtant moi je vois à travers mes lectures une femme forte,
qui s'assume un peu plus chaque jour et qui s'occupe divinement bien des gens qu'elle aime .
passe une belle journée malgrè le temps maussade ! bisous,bisous

teparlerdemavie 14/12/2012 10:03



Oh merci pour ton comm. 


Tu sais, je suis pleine de défauts, j'en ai conscience mais j'apprends peu à peu à voir le meilleur en moi, c'est un travail de longue haleine mais c'est important pour moi de le faire.


Etre une personne meilleure, altruiste, généreuse, ouverte... quand autour de soi les évènements ne sont pas toujours positifs est presque une question de survie. Je n'ai pas envie de glisser
vers la médicocrité, l'aigreur comme c'est le cas de beaucoup de gens (qui sont malheureux, j'en ai bien conscience mais c'est aussi un choix que de se plaindre au lieu de réagir).


Oui, j'ai juste envie de réagir et d'être fière de moi, de la femme, la maman que je suis devenue. C'est tellement important d'avoir une meilleure estime de soi.


Merci beaucoup à toi. Bises



Submarine 14/12/2012 09:42

En grande exigeante que je suis (surtout avec moi-même), je pense que je vais faire comme Onee, et recopier ce très bel article pour me donner une bonne leçon ! Avec le temps j'y parviendrais,
j'essaie... J'y crois, je l'espère !

teparlerdemavie 14/12/2012 09:58



Avec le temps, on arrive à tout! Et puis, l'indulgence envers soi, c'est la base de l'estime de soi, c'est une nécessité pour être bien. Bises



bea 14/12/2012 09:16

Il est difficile d'être indulgent avec soi même, je suis d'accord avec toi sur tous les points ; le bien être de notre personne en dépend. Bisous.

teparlerdemavie 14/12/2012 09:40



Oui, je sais à quel point on peut être dure envers soi, voir cruelle! On se fustige beaucoup et il arrive un temps où l'on doit apprendre l'indulgence pour pouvoir s'aimer tout simplement au lieu
de se détester et de culpabiliser sur tout. Bises



Sév 14/12/2012 09:07

Encore une fois, tu as tellement bien écrit que je ne rajouterais rien au risque de paraître plus que médiocre...
Merci, tout simplement :)

teparlerdemavie 14/12/2012 09:37



Ah mais non, c'est toujours intéressant d'exprimer son ressenti et si tu le fais avec TES mots, il ne sera jamais médiocre! Bises



Onee-Chan 14/12/2012 09:04

Je t'avoue qu'il n'y a encore pas si longtemps, quand des soucis de santé m'empêchaient de travailler comme je le voulais et donc d'avancer comme je le voulais, d'être qui je voulais au fond, eh
bien j'avais comme toi l'impression de stagner, et du coup je culpabilisais. J'avais peur qu'en étant indulgente avec moi-même, je m'autorise à rester dans cet état inconsciemment, ou que les gens
croient que je me l'autorisais. J'essayer d'être indulgente parfois quand je constatais un progrès.
Puis petit à petit j'ai repris du poil de la bête et maintenant ça va. C'est plus facile d'être indulgent quand ça va bien et qu'il y a moins de motifs de ne pas l'être. Mais jamais trop, je
psychote beaucoup, je reste exigente, je me dis toujours que j'aurais pu faire mieux, et je me saoule toute seule !
Je crois que pour ma punition je vais relire ton article et le copier 10 fois ;))

teparlerdemavie 14/12/2012 09:36



Je crois que l'indulgence, c'est aussi accepter d'être moins bien et de le dire. Il m'arrive d'être de mauvaise humeur, un peu déprimée... maintenant, je l'accepte en sachant que parfois, il faut
que j'en passe par là pour aller mieux. La vie n'est pas linéaire, ce serait idiot de notre part de vouloir toujours être bien, souriantes et positives. Ce serait se mentir.


Aujourd'hui, quand je vais mal, je ne me mens plus, je regarde en face cet état d'esprit (qui n'est pas facile à accepter, je le reconnais) et je fais tout pour aller mieux.


Oui, je crois que c'est aussi ça l'indulgence et c'est ainsi qu'on change petit à petit. Bises



Morgane 14/12/2012 08:59

C'est très vrai ce que tu dis, tellement évident et pourtant... Une amie qui connait mes états d'âmes en la matière, m'a fait découvrir le "Petit traité de l'abandon" d'Alexandre Jollien. Peut-être
le connais-tu déjà? Si ce n'est pas le cas, je te le conseille chaudement! Un vrai "remède" pour l'acceptation de soi. Je t'embrasse;

teparlerdemavie 14/12/2012 09:32



Oui, j'en ai entendu parler mais je ne l'ai pas lu (tu m'as donné envie, je le note). Merci à toi. Bises