La pleine conscience.

Publié le par teparlerdemavie

58c2c13445940ad54ef423c7673f5608.jpg

 

«La pleine conscience est un chemin d’ouverture, de sérénité et d’amour qui nous libère de nos peurs, nous réconcilie avec notre corps et nous offre de vivre chaque seconde avec intensité». Guillaume Rodolphe


Grâce à ma thérapeute psycho-corporelle, j'ai pris conscience, il y a peu, de l'importance de savoir vivre pleinement le moment présent.


J'ai passé beaucoup de temps à faire perdurer un passé révolu, pour garder à vif mes regrets, histoire de bien ressasser mes échecs. J'ai tout autant perdu mon temps à me projeter dans un hypothétique avenir dans le seul but de fuir ma vie actuelle.


Jusqu'à ce que je réalise que la vie, elle ne s'imagine pas, elle ne se regrette pas, elle se vit tout simplement et si l'on se perd dans l'avant et l'après, elle défile à toute vitesse sous nos yeux ahuris et finit par nous échapper complètement.


L'exercice de base que j'ai pratiqué est à portée de tous, il s'agit d'observer ce qui se passe en nous, sans porter de jugement, être présent tout simplement. Il suffit d'être attentif à sa respiration, aux sensations corporelles, aux pensées qui défilent. On ne les empêche pas d’arriver, on les observe, on les écoute sans prendre parti puis on les laisse filer en se recentrant sur soi et sa respiration.


On habite son corps. On ne l'abandonne plus en laissant son esprit prendre le pouvoir. Nos pensées sont puissantes et parfois terribles. Combien de fois nous sommes-nous jugés cruellement, sans concession, avec plus de force et de haine que nous ne l'aurions fait envers notre pire ennemi.


Notre regard sur nous est critique. Nos pensées sont incessantes et ne laissent que peu de place aux sensations, au ressenti.


La pleine conscience consiste à intensifier sa présence à l'instant, à s'immobiliser pour s'en imprégner, au lieu de s'en échapper ou de vouloir le modifier par l'acte ou la pensée.


Ces exercices m'ont beaucoup aidé lors des repas pour ressentir la faim et la satiété (j'en parle ICI) maintenant, ils me permettent de vivre ma vie avec plus d'intensité, de ne plus passer à côté des belles choses avec un regard blasé, de réaliser que mes pensées ne sont pas toujours représentatives et qu'elles voient mon corps à travers une loupe grossissante. Mon ressenti évolue pas à pas, mes perceptions s'affinent.


Exemple d'exercice :

J'arrête mon activité, je choisis un moment propice à la détente, lorsque je suis seule, sans télé, ni PC ou radio. Rien que moi... et je me laisse porter par les sensations qui envahissent mon corps. De la chaleur, une tension, un relâchement bien perceptible... Mon esprit vagabonde, il m'impose ses pensées, je ne les fuis pas, j'écoute, sans jugement, puis je les laisse partir au loin, je reprends conscience de mon corps, des douleurs que l'immobilité peuvent réveiller, je les observe, les visualise. Je peux même tenter de les décrire : elles sont aiguës, lancinantes, forment une boule de feu qui me brûlent tout le corps puis, si je reste dans le ressenti, je vais réaliser que cette sensation désagréable s'apaise peu à peu. Ma peau devient insensible, mon corps s'adapte et la douleur disparaît pour laisser place à de la douceur.

Et même si mes pensées s'immiscent régulièrement, elles m'affectent de moins en moins et finissent pas s'apaiser elles aussi.


Dans la vraie vie, cela se traduit par une meilleure perception de soi, à une aptitude nouvelle à voir son environnement quotidien différemment et à positiver en toute circonstance. J'apprécie mon trajet en voiture, j'y vois un moment de solitude agréable au lieu d'une perte de temps. J'apprends la patience, le bonheur, la joie.


Et je n'anticipe jamais. Anticiper, c'est susciter des craintes, déclencher des angoisses, réveiller des peurs profondes.


Être là, à chaque instant de sa vie est essentiel. Et grâce à cette conscience, on en a fini avec l'obsession de l'avenir et les angoisses qui en découlent car on sait que l'avenir ou le passé n'ont plus aucun pouvoir de destruction sur nous puisque seul le présent est important. Nous voilà libéré de tant de fardeaux !


Je suis là, dans l'ici et maintenant, j'existe, je ressens, je vis.


J'ai lu 3 livres formidables sur le sujet :

« Méditer, jour après jour » de Christophe André

« La plénitude de l'instant » de Thich Nhat Hanh

« Le pouvoir du moment présent » d'Ekhart Tolle

 

Commenter cet article

Mag à l'eau 27/08/2012 21:47

Trois auteurs dont je n'avais jamais entendu parler. Ça peut paraître bizarre, mais pour moi c'est plutôt bon signe. Dans ce domaine, les "best sellers" sont souvent très mauvais.

teparlerdemavie 27/08/2012 23:34



Oui, c'est souvent vrai.



adele 27/07/2012 10:22

Merci pour cet article qui arrive à point nommé pour moi!
Je vais essayer l'exercice.
Ce que je retiens le plus c'est "ne pas anticiper"

teparlerdemavie 02/08/2012 10:13



Oui, anticiper nous embarque dans des angoisses, un stress inutile. On vit le moment présent et on règle les problèmes dans l'instant et sans jugement.


Bises



Myrtille 19/07/2012 18:23

très vrai tout ça !!
pour le premier livre je l'ai commandé à la bibliothèque je devrais l'avoir d'ici peu ;)
il est sur que la pleine conscience aide à s'ancrer dans l'instant présent mais je ne suis pas convaincue que cela (nous) réconcilie avec notre corps et nous libère de nos peurs ..
peut etre avec un psy ou un psycho qui travaille sur le corporel ..et selon ce qu'on a vécu car pas facile de travailler sur le corporel si tu as vecu des choses qui t'ont agressée corporellement
comme une agression sexuelle, un inceste ..de par ce que cela te renvoie ....mais pas convaincue que seule tu peux arriver à cet état là ou dépassement de tout ce qui est ancré en toi depuis des
années ...

teparlerdemavie 21/07/2012 10:35



Lorsqu'on ne parvient pas à s'en sortir seule (ce qui était mon cas), oui, il faut se faire aider par un thérapeute.


La pleine conscience aide à se réconcilier avec son corps dans le sens où tu écoutes tes besoins, ton ressenti et du point de vue alimentaire, ça change tout (j'étais hyperphage).


Quant aux angoisses, à partir du moment où tu vis dans l'instant, que tu ne te projettes plus dans un futur stressant, tes angoisses n'ont plus lieu d'être.


Mais c'est vrai que ça ne se fait pas comme ça, c'est un long apprentissage mais qui en vaut vraiment la peine.


Bises



Clochette 19/07/2012 12:46

Il faudra que j’essaye mais je me doute que c'est un travail sur soi assez long.
Ravie en tous cas que cela t'apporte un mieux être.
Bonne journée
bises

teparlerdemavie 19/07/2012 14:24



C'est vrai que ça n'est pas évident. Après ça dépend des personnalités. Je suis du genre speed et j'ai beaucoup de mal à me poser quelques minutes et c'est aussi pour quoi ça me fait tant de
bien.


Bises



Laetibidule 19/07/2012 11:28

voilà un article empreint de sérénité !!!
Je note le titres des livres pour de futur lecture !!!
Bonne journée !!!

teparlerdemavie 19/07/2012 11:30



Ce sont des lectures très intéressantes qui m'ont beaucoup apportées.


Bises