La pleine conscience.

Publié le par teparlerdemavie

 

TG_has_joined_the_revolution_by_FallingThroughGlass.jpg

 

Cette grippe aura au moins eu le mérite de me faire comprendre une chose : il est important d’être à l’écoute de soi.

 

Et ces derniers jours, je me suis vraiment écoutée.

 

J’ai écouté ma fatigue, ma faim, ma satiété, mes douleurs. Je me suis respectée au lieu de forcer encore et encore.

 

Je veux garder à l’esprit l’aspect positif de ces derniers jours et poursuivre sur ma lancée. Je me sens présente, c’est assez curieux comme sentiment, ça me fait l’effet d’une sorte de « surconscience » comme si chacun de mes gestes était ressenti au plus profond de moi. J’avais déjà vécu cela lors des séances avec ma thérapeute mais au fil du temps, cette sensation s’était diluée et j’avais eu du mal à me reconnecter à moi.

 

Oui, c’est comme une connexion. Je suis dans mon corps, bien vivante et je me laisse porter vers ce qui me fait du bien. Et ça se traduit par des actes naturels, sans prise de tête : je mange ce qui me fait envie lorsque je sens la faim poindre, je m’arrête tout aussi facilement. Mon sommeil aussi se passe bien mieux.

 

Ces périodes de respect naturel sont tellement rares que je prends note de ce qui m’arrive lorsqu’elles apparaissent car je sais que reviendra le temps où je me sentirai de nouveau perdue, que mes réflexions reprendront le dessus et que j‘aurais des difficultés à suivre mes sensations.

 

Mais là, pour le moment, tout va bien et je garde en moi cette sensation. Je suis là, dans mon corps, l’esprit libre, détaché et je savoure.


 

 Photo by FallingThroughGlass (deviantart)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Avec un grand A. 11/02/2013 15:49

C'est fou, car je tombe "par hasard" sur ton blog et je lis un article qui retranscrit à 100% ce que je vis là, aujourd'hui ! J'ai traversé la même période grippale et en ai retiré les mêmes
sensations, après avoir écouté de la même manière... j'aime beaucoup !

teparlerdemavie 11/02/2013 20:40



Merci et ce genre de prise de conscience change beaucoup de choses!



Le Blog de la Peste 31/01/2013 06:15

Je traverse une période où je ne m'écoute pas du tout... Et sans me stresser pour qu'elle casse, j'ai hâte de passer à autre chose.

teparlerdemavie 04/02/2013 13:37



Moi, c'est par vague. Je passe du presque parfait au grand n'importe quoi, c'est justement pour apprendre à être plus linéaire dans mon comportement que j'ai pris rendez-vous avec un diet (formé
à la méthode zermati).


Mais le grand progrés, c'est que j'accepte mes moments de moins bien (je ne me fustige plus) car je sais qu'ils ne sont qu'une étape avant un mieux. Bises



myrtille 22/01/2013 22:35

cela me fait penser -mais pas de rapport avec toi surtout !!- quand on entend des temoignages de personnes qui sont touchées par le cancer ..
Comme l'artiste que j'appreciais beaucoup B. Giraudeau qui disait avoir forcé, abusé de ses forces, avoir été jusqu'à la limite et plus ...avant de realiser qu'avec son cancer et depuis celui-ci il
avait realisé qu'il avait un corps ..et qu'il fallait en prendre soin ..

Un peu tard mais bon ..

Doit on attendre d'etre malade 'legerement' ou 'plus gravement' pour realiser qu'on a un corps dont il faut prendre soin ?..

teparlerdemavie 23/01/2013 11:03



Il faut souvent un élément déclencheur pour réaliser qu'on a tout faux (alors qu'on se croyait dans le vrai).



myrtille 22/01/2013 22:33

parce que sans la grippe tu ne t'ecoutes pas ni écoute ton corps ?

je suis toujours étonnée qu'il faille finalement un arret de l'organisme qui dit stop ou qui est en faiblesse comme quand il est malade pour que la personne realise qu'elle a un corps et qu'elle
doit en prendre soin ..en l'ecoutant ..

teparlerdemavie 23/01/2013 11:02



Si, je m'écoute, je n'ai pas attendu la grippe pour le faire mais il m'arrive encore trop souvent d'oublier. C'est idiot mais les vieilles habitudes ont la vie dure.



sysyinthecity 22/01/2013 21:22

c'est vrai ce que tu dis, mais c'est tellement difficile et pas toujours évident de s'écouter...

teparlerdemavie 23/01/2013 11:00



Oui, c'est parfois compliqué de s'écouter, d'être attentif à soi.



marion 22/01/2013 17:22

Tu as bien raison. Moi j'ai trouvé cette sérénité vis à vis de mon corps par le burlesque. Quand j'ai acceptée de m'amuser avec, je me suis dit que le respecter serai mieux.

teparlerdemavie 23/01/2013 11:00



C'est une belle démarche... tu as trouvé le moyen de le mettre au centre de ta vie, c'est essentiel.



Biboulandandmamsstory 22/01/2013 13:32

Oui le corps est le prolongement de notre état psychologique! Il faut savoir dire stop des fois si non c'est lui qui nous stop ;D je connais trop bien ce sentiment de bout du rouleau poussé à son
maximum... et je connais que trop bien le châtiment que nous réserve notre moi physique lorsqu'on se s'écoute pas ;D!

teparlerdemavie 22/01/2013 14:22



Oui, il faut savoir dire stop avant qu'il ne soit trop tard (après, dur-dur de s'en sortir)!



paski 22/01/2013 13:30

J'ai vécu la même chose : totale écoute de mon corps, de ma faim etc. suite à un gros gros rhume qui m'avait mis à la diète pendant quelques jours, plus rien ne passait...
Suite à ça, pendant 2 mois, j'avais écouté mon corps, je m'arrêtais de manger dès que je n'avais plus faim, mais j'avais toujours sur moi de quoi manger quand la faim revenait.
En m'écoutant comme ça, et en mangeant toujours à ma faim surtout, j'ai perdu 10 kg !!
J'ai essayé de continuer à m'écouter, ce qui a marché dans une moindre mesure, mais marché quand même

teparlerdemavie 22/01/2013 14:21



Je crois que ça s'apprend (à s'écouter au quotidien) mais c'est vrai que ça n'est pas toujours évident. Merci à toi pour ton témoignage. 



TiteZa 22/01/2013 11:37

Comme quoi le mal t'a poussé à aller chercher le positif ! Allez avance doucement mais sûrement. Enfin c'est toujours plus facile à dire qu'à faire. Mais avec le temps, de l'écoute, de la patience,
je pense qu'on avance.
Bises ma belle,

teparlerdemavie 22/01/2013 14:19



Merci!


Le temps, oui, c'est important de se l'accorder (la patience est une belle qualité à acquérir si on souhaite s'en sortir). Bises 



Kandygirl 22/01/2013 11:02

C'est un travail constant de maintenir cet état et je suis en plein dedans. Mais peut-être qu'à force de penser positivement, ça finit par devenir naturel...

teparlerdemavie 22/01/2013 14:18



Oui, c'est ce que je me dis. A force de vivre cet état de fait, ça viendra peut-être tout seul sans qu'on ait à y penser. Pas facile...



Girly mama (Reb) 22/01/2013 10:52

J'ai remarqué que quand je me sentait bien et ne portait pas attention à mon poids j'en perdais ...
Bisous,bisous

teparlerdemavie 22/01/2013 14:18



Oui, on se laisse porter par notre instinct sans mettre le mental au centre de la problématique (c'est ce qu'on devrait toujours faire). Bises



bea 22/01/2013 09:49

Un beau texte que tu as écrit et que tu devrais garder sous le coude pour les jours de blues !!!

teparlerdemavie 22/01/2013 14:16



Oui, à se remémorer dès qu'on s'éloigne de soi... (et ça va vite!)



La Belette 22/01/2013 09:36

Je rejoins Marcelle. Ce que tu dis me semble essentiel, mais pas toujours facile à mettre en oeuvre... Courage !

teparlerdemavie 22/01/2013 14:16



Merci. C'est fou comme ce sont des trucs qui devraient se faire naturellement qui sont parfois les plus compliqués à mettre en place. Mais on tente...



Submarine 22/01/2013 09:28

Souvent, le fait d'être mal en point nous permet de nous retrouver, de nous respecter davantage et d'ouvrir les yeux sur ce que l'on ressent ! Belle philosophie, que d'essayer de tirer du bon de
chaque situation :)

teparlerdemavie 22/01/2013 14:14



Un jour, le corps dit stop! dommage qu'on doive être si mal pour enfin se tourner vers soi.



Marcelle 22/01/2013 09:20

C'est important de s'écouter effectivement mais pas toujours évident...

teparlerdemavie 22/01/2013 14:13



c'est même carrément compliqué!



La Ronde 22/01/2013 09:11

C'est vraiment très beau ce que tu écris là.
Et en te lisant, je me dis que c'est si difficile de se respecter sans forcer dans le monde qui nous entoure... Peut-être est-il temps de changer de monde ? ...

teparlerdemavie 22/01/2013 14:13



Pour changer le monde, commençons par soi... Bises



Corinne 22/01/2013 08:18

Bravo pour cette "prise de conscience" . Continues sur ta lancée et gardes cet article sur ta table de nuit pour le relire et ne pas l'oublier quand tu te sentiras à nouveau "perdue". Je suis ravie
de te retrouver ! bises

teparlerdemavie 22/01/2013 14:12



Merci à toi! bises