La pleine conscience.

Publié le par teparlerdemavie

Asparagus and Steak Pizza IV by acquiredflavor

 

A force de manger machinalement sans même regarder ce qu'il y a dans notre assiette, de sur-manger par habitude... on se perd totalement dans nos sensations.

 

Zermati et Apfeldorfer conseillent de pratiquer des exercices de pleine conscience pour apprendre à s'ancrer dans le présent.

 

Tant que nous ne somme pas « là » lorsque nous mangeons, que nous sommes ailleurs, dans nos pensées, il est très difficile de percevoir la satiété, signal que nous avons suffisamment mangé.

 

Les mangeurs régulés ne se posent pas de questions, ils mangent quand ils ont faim et cesse quand ils sont rassasiés. Mais quand la machine est détraquée pour X raisons, si on ne fixe pas son attention sur ce que l'on mange, on risque fort de manger au-delà de sa faim.

 

Ces exercices vont permettre au fil du temps de retrouver une régulation naturelle.

 

L'apprentissage commence par retrouver le goût de ce que nous mangeons. Pour cela il est important de s'appliquer à mâcher consciencieusement chaque bouchée pour en apprécier toutes les saveurs, d'humer notre plat, de le goûter avec les yeux avant de l'apprécier en bouche. De savoir s'il est chaud-froid-salé-sucré-aigre-doux.

 

Retrouver le bonheur de manger, le goût des bonnes choses aide considérablement à limiter nos prises alimentaires (ne plus manger ou grignoter sans faim). Parce que grignoter sans faim avant un bon plat qui nous attend 1h plus tard va gâcher notre plaisir et nous ne voulons plus de ça.

 

La pleine conscience, c'est apprendre à être dans son corps chaque instant de sa vie. Il suffit, pour cela, d'inspirer puis d'expirer calmement, de prendre conscience de son être de ses sensations qui nous parcourent, de calmer ses émotions qui nous perturbent.

 

Avant de débuter chaque repas, essayez de faire quelques respirations pour vous ancrer dans le présent puis de débuter votre repas en respectant vos aliments (on évite de les avaler sans mâcher) et en prenant plaisir dans ce que vous mangez.

 

S'il ne vous est pas possible, faute de temps, de poursuivre cet exercice durant tout le repas, faites-le avec les premières bouchées et petit à petit cela deviendra plus naturel.

 

Il est temps de lâcher notre façon mécanique de manger en enfournant cuillerées après cuillerées et d'adopter au contraire une attitude de gourmet en dégustant avec bonheur nos plats riches de saveurs.

 

Je me lance dans l'aventure et je viendrai vous raconter.

Commenter cet article

Claire 12/07/2011 12:05


Tu as bien raison, c'est tellement agréable de manger, il faut en prendre conscience!


teparlerdemavie 12/07/2011 12:32



On mange tellement souvent sans y faire attention. quel dommage!



Vir 12/07/2011 10:02


J'aimerais pouvoir appliquer tout ça! Mais quand tu bosses avec des horaires complètement pourries (8h30/14h30 sans pause, 10h/15h sans pause) c'est difficile d'appliquer ce principe et de manger
lorsque tu as réellement fait! Mon estomac ne comprend plus rien et je mange parce qu'il faut manger! Pffff!!!!


teparlerdemavie 12/07/2011 10:13



Je comprends que ce soit compliqué. ça n'est pas évident de trouver son rythme dans ces conditions.


Bon courage.