Un long chemin vers la réconciliation.

Publié le par teparlerdemavie

The Irish Path by AaronBradford

 

J'entends beaucoup de personnes autour de moi dire que si elles suivaient la méthode zermati, elles prendraient 10 kilos car dès qu'elles sont autorisées à manger ce qu'elles veulent, ça devient du grand n'importe quoi et qu'elles doivent absolument avoir un cadre stricte, avec des quantités précises et des horaires imposées pour ne pas craquer.

 

J'ai longtemps cru cela moi aussi.

 

J'ai longtemps cru que maigrir était une question de volonté et d'interdit.

 

Alors oui, se retrouver lâchée dans la jungle alimentaire, sans interdit, ni quantités ou menus préétablis, ça fait peur. Mais c'est, comme lorsque nous étions enfants et que nous avons fait notre premier pas, celui qui nous a permis de partir à l'aventure, de découvrir le monde. Ça fait peur mais c'est tellement excitant.

 

En fait, la méthode zermati se fait en plusieurs étapes :

 

Au début du zermatage, on élimine peu à peu ses aliments tabous (aliments qui nous font terriblement culpabiliser dès qu'on les consomme). Et c'est vrai que durant cette étape, j'ai mangé quasiment exclusivement des aliments dits « caloriques » ou « grossissants » (vous savez, tous ceux dont on n'a pas le droit durant un régime).

 

J'ai passé plusieurs semaines à réapprivoiser tous ces aliments dont je m'étais privée durant des années. Côté poids, les débuts ont été chaotiques (c'est aussi pour ça que j'ai finalement décidé de ne plus me peser).

 

Je perdais du poids (en mangeant de tout) lorsque je parvenais à saisir correctement mes sensations puis je reprenais dès que je n'écoutais pas ma faim, que je tombais dans le « foutu pour foutu autant finir la boite de gâteaux » (pas évident de se défaire de ses interdits).

 

Mais au fil du temps, mon alimentation a changé et alors que je craignais de ne manger que des choses pas forcément top pour la santé, je suis revenue peu à peu, tout en respectant mes envies, à une alimentation plus variée et surtout, j'ai reconsommé avec plaisir des légumes (dont je n'avais plus du tout envie avant de faire zermati) et des fruits.

 

Alors tous ceux qui ont peur de ne manger que des aliments caloriques en débutant la méthode, je vous rassure, cet engouement pour la junk food s'évanouit au fil des mois car lorsqu'on comprend que l'on peut manger de tout, qu'il n'y a plus aucun interdit, ni de restriction, l'attrait pour certaines catégories d'aliments s'amenuise et on retrouve le plaisir de manger ce qu'on aime car on sait que tout aliment peut être consommé quand l'envie nous en prend, quelque soit l'heure tant qu'il y a de la faim.

 

Je m'étonne moi-même de ne plus avoir envie de chocolat, de nutella, de gâteaux... durant de longues périodes alors qu'avant, il suffisait qu'il (le nutella) soit sur la table devant moi pour me jeter dessus comme une folle hystérique affamée.

 

Et tout cela sans le moindre effort. Et je réalise que de consommer ces aliments, qui étaient, jusqu'alors des aimants irrésistibles, lorsque j'en ressens l'envie, me procure un vrai plaisir gustatif, bien plus que d'en manger en continu et en culpabilisant.

 

Oui, la première étape peut paraître compliquée, insurmontable, flippante.

 

Oui, les débuts ne sont pas forcément couronnés de succès. Certains en débutant zermati pigent de suite et perdent rapidement. Je ne fais pas partie de ceux-là mais sur le long terme, je m'en sors aussi bien qu'eux. Il n'y a pas de règles, chacun va à son rythme.

 

J'ai appris la patience, l'écoute et le respect pour moi et pour mon corps et mon envie d'aujourd'hui est de me faire du bien, de prendre du plaisir et de ne plus jamais me restreindre ou me frustrer.

 

La nourriture n'est pas l'élément à abattre mais l'élément à apprivoiser pour mieux le consommer.

 

La nature nous a donné de belles et bonnes choses à savourer alors autant en profiter. Et se faire plaisir, ça fait aussi partie de la vie.

 

La méthode zermati est un long chemin de réconciliation entre la nourriture et nous... mais au bout, il y a le paradis.


Commenter cet article

Cicciotella 02/09/2012 09:55

Ça me rassure beaucoup de lire ça, car je fais partie des débutants en perdition, bien sur la prise de poids ait tendance à se tasser depuis 15 jours environ.
C'est en effet très difficile de, tout simplement, se rappeler de se demander si on a déjà ou encore faim devant un aliment. J'ai souri au "foutu pour foutu, autant finir le paquet", qui est encore
mon problème.

teparlerdemavie 04/09/2012 11:16



Il faut du temps pour se rééduquer et perdre ses mauvaises habitudes, fausses idées... garde l'espoir et tu parviendras à te réguler naturellement. Bises



Lemony 30/08/2012 21:30

Encourageant et optimiste... Je te souhaite un bon courage et une bonne continuation! Merci beaucoup :)

teparlerdemavie 31/08/2012 09:54



Merci beaucoup Lemony.



Reb 28/08/2012 08:47

Comme ça fait plaisir de te voir aussi bien maintenant par rapport à il y a un an !

teparlerdemavie 28/08/2012 12:38



Merci beaucoup reb! Bises