Un moment de tendresse...

Publié le par teparlerdemavie

 

Mum_with_her_boy_golden_haired_by_HolyLola.jpg

 

Mon fils de 12 ans était malade ces derniers jours. Rien de bien grave, juste une grippette de saison, avec poussées de fièvre mais en l'espace de 2 jours, il s'est transformé en petit garçon demandeur de tendresse.

 

Il s'est lové dans mes bras, son front chaud contre mon cou et m'a réclamé une dose inhabituellement dense de câlin.

 

J'ai soudain fait un bond en arrière de quelques années, lorsqu'il n'était encore qu'un bébé.

 

Depuis tout petit, mon fils a toujours été très câlins et nous avons si souvent partagé des moments tendres et complices tous les deux. Et puis, l'âge faisant, il s'éloigne peu à peu.

 

C'était bon de se replonger dans cette forme de béatitude, de parenthèse où tout disparaît, ne reste que nos deux bras qui s'enlacent, nos têtes qui se frôlent et nos deux coeurs qui battent à l'unisson.

 

Quand il redevient demandeur, j'en profite, je savoure mais dès qu'il souhaite retrouver son indépendance, je le laisse s'éloigner car il est aussi important pour moi d'être là lorsqu'il en a besoin que de respecter son besoin d'autonomie. C'est qu'il grandit mon bonhomme!

 

Oui, profitons de nos enfants, de chaque instant car le temps passe si vite. Un jour, ils sont collés à nous, le lendemain, ils prennent leur envol.

 

Photo by : HolyLola (deviantart)

Publié dans La joie d'être maman.

Commenter cet article

MIA 16/01/2013 10:57

Bonjour... oh, que oui : la vie défile si vite qu'on se retrouve à l'automne de sa vis sans vraiment réaliser que nos enfants sont arrivés là où nous étions hier ! Alors, on attand d'autres
câlins... celles de nos petits-enfants

Prompt rétablissemnt à ce p'tit gars

myrtille 16/01/2013 00:58

Ps faut mieux avoir des enfants qui prennent leur envol que des parents qui font tout pour que leur enfant ne le prenne pas ....et ensuite leur reproche qu'ils ne le prennent pas alors qu'ils ont
fait tout pour que cela ne puisse se faire ......

myrtille 16/01/2013 00:57

cest touchant ce témoignage ...
meme si ça me file un coup de blues vu que je ne connaitrais jamais ces moments là :( ..
merci de ton petit message sur mon blog meme si j'ai effacé l'article ..j'avais besoin de l'écrire mais pas envie de le laisser ..d'autant plus que ça n'interesse pas grand monde visiblement
.......
bises

Avalon 15/01/2013 20:10

Mon petit de 15 ans, 1M90, 90 kgs m'enfouit désormais à l'intérieur de ses bras :)) çà fait drôle mais c'est assez sympa en fait !:)

Lou 15/01/2013 14:19

Très joli article !
(Et personnellement, à 25 ans, j'adore encore faire des câlins à ma maman ! :))

Cicciotella 15/01/2013 12:51

Mon fils est resté très câlin, mais c'est son format (gigantesque) qui nous a obligés plus de sobriété : difficile pour lui de se blottir dans mes bras !
Tu as tout à fait raison : à cet âge critique, nous devons être là quand ils ont besoin de proximité physique, loin quand elle gêne. Il faut les rassurer dans leur coupure du cordon, celle-ci ne
les condamne pas à perdre notre amour.

Girly mama (Reb) 15/01/2013 11:29

Je me disait justement que le temps passe trop vite . tiloulou à deja 2 mois , et miss S qui à fait sa rentrée à l'école . Crois moi je profites à fond de mes enfants . je les aiment tellement
!
Bisous,bisous

Biboulandandmamsstory 15/01/2013 10:11

C'est joliment dit ;D

Melle Bulle 15/01/2013 09:50

Les câlins, ça revient après aussi ... En tout cas, c'est toujours bien d'en profiter :)

bonheurdesfemmes 15/01/2013 09:44

Snif snif ça passe trop vite les calins ...

Kikekoidonc 15/01/2013 09:35

J'ai la larme à l'oeil... mon fistouille est très câlin aussi et ça me fend le coeur de me dire qu'il se détachera de moi lui aussi un jour et prendra son envol :( je veux qu'il reste un bébé ! ça
fait 3 ans que je dis ça mais il n'a pas l'air de bien vouloir m'écouter... ;)

Marionette 15/01/2013 09:02

Oh, oui savourons les câlins de nos grands quand ils viennent nous les réclamer.
Je suis comme toi, je lui laisse son autonomie tout en lui donnant les bases.

Minouche 15/01/2013 08:50

Le mien aura 13 ans lundi, donc, comme je te comprends !!!! Même si j'ai la chance extraordinaire qu'il se colle encore sur mes genoux ou contre moi pour de gros calins...quand il ne risque pas d'y
avoir un copain dans les environs...

tu as raison, il faut les laisser prendre leur indépendance, leurs distances, pour mieux les accueillir quand ils ont besoin...

mais que c'est bon, ces calins d'ado !!!

Marcelle 15/01/2013 08:41

Profiteuse, va !
(tu as bien raison, en même temps)

Oui 15/01/2013 08:13

l'enfance file trop vite, je n'ai pas vu le temps passé et maintenant j'ai deux jeunes filles qui refusent les calins ! (enfin les miens !!!)
bonne journée