Une éclaircie après les turbulences.

Publié le par teparlerdemavie

7_102__ponton_H140854_L.jpg

 

Depuis quelques jours, j’ai remarqué une forme d’apaisement dans mon rapport à la nourriture. Et je me rends compte qu’il est dû, essentiellement à ma meilleure gestion des émotions.

 

J’ai compris depuis bien longtemps que mes émotions sont en parties responsables de ma prise poids et que dans ces cas-là, la volonté n’y est pas pour grand-chose.

 

Petit à petit, je parviens à regarder, en face, ce qui me perturbe et trouble mes sensations.

 

Le retour du travail, le soir et le besoin de manger pour apaiser les tensions.

 

L’impuissance à gérer certains évènements de ma vie qui me pousse à chercher dans mon poids un allier solide pour les affronter.

 

La peur de la faim et cette incapacité à lutter contre elle comme si elle était un monstre trop effrayant.

 

L’impatience qui s’exprime par un besoin que je dois combler immédiatement.

 

La peur de maigrir et de me retrouver nue face à une situation ingérable pour une personne faible.

 

 

Toutes ces révélations me permettent de comprendre la situation et de changer petit à petit.

 

D’avoir un matelas graisseux n’empêchera jamais mon cœur de souffrir, ni mon patron de m’agresser verbalement.

 

De manger très vite n’effacera jamais la quantité de calories ingurgité.

 

De manger en prévision d’une future faim n’empêchera jamais ma faim de se réveiller au mauvais moment.

 

De me gaver en rentrant du boulot ne changera pas mon boulot, le lendemain, j’y retournerai.

 

De me blinder en mangeant plus n'empêchera jamais les drames qui surviennent sans prévenir au cours d'une vie.

 

Toutes ces interrogations m’ont fait prendre conscience que je suis maîtresse de ma vie, que c’est à moi d’agir pour changer ce qui ne va pas et que me cacher derrière mes kilos ne m’aidera jamais à lutter contre ce qui m’angoisse, me fatigue, me révolte.

 

Et malheureusement il y a des choses que l'on ne peut pas prévoir, et anticiper une potentielle épreuve en s'armant de graisse n'a jamais aidé personne à la surmonter dignement, sans souffrance.

 

La vie est comme une passerelle que l'on emprunte, on sait qu'au bout, il y a la plénitude mais comme il est difficile de se libérer de toutes ses craintes pour y arriver.

 


Commenter cet article

sido 05/11/2011 16:24


Ma soeur m'a fait découvrir ton blog... il y a quelques temps... parfois j'ai l'impression qu'on est jumelles...
Et puis le temps a fait que je n'avais plus le temps d'y venir... et là, aujourd'hui, je te lis... et je me dis que le même jour, j'aurais pu écrire le même article... vous avez dit jumelles
???
En tout cas, merci de prendre le temps d'écrire et de nous partager tes réflexion !


teparlerdemavie 06/11/2011 22:57



Merci sido. Nous sommes si nombreuses à partager le même cheminement. En tout cas, je suis heureuse de savoir que ce que j'écris puisse être lu et compris.



Myrtille 03/11/2011 19:42


plénitude est un mot chargé de sens et une grandeur que je ne connais pas ..
je ne sais si je la connaitrais un jour ..
Le mot Carpe Diem est plus proche de moi ..

Je pense également aux personnes qui sont 'le contraire' de toi et qui refusent de manger, les anorexiques qui elles ont 'trouvé' ce moyen d'exprimer leur refus de tout un tas de choses ..

Deux troubles alimentaires qui font beaucoup de 'dégats' sur leur corps en tout cas ..

Bon chemin à toi ;)


teparlerdemavie 06/11/2011 22:54



Oui, l'anorexie, tout comme l'hyperphagie, sont souvent les symptômes d'un mal être profond.



Sév 03/11/2011 16:59


Toujours aussi bien écrit :)


teparlerdemavie 06/11/2011 22:52



Merci sév!



Elosyia 03/11/2011 16:14


Comme je te rejoins. C'est vrai que je me demande souvent les raisons qui me poussent à garder ces kilos qui me confèrent une stature imposante et si j'arrivais un jour à accepter mes émotions sans
les enfouir sous des tonnes de nourriture. C'est pas évident d'être lucide sur un problème, mais de ne pas arriver à influer vraiment dessus. Être actrice de sa vie, c'est quelque chose vers lequel
je vais. Peut-être que ça m'aidera à régler mes troubles de comportement alimentaire qui sait ? En tout cas, te lire là dessus est toujours agréable et source de bonnes réflexions pour moi.
Bravo une nouvelle fois pour ton cheminement :-).


teparlerdemavie 06/11/2011 22:52



Merci Elosyia. comprendre permet de faire le 1er pas, après les choses se mettent en place à leur rythme.



Clochette 03/11/2011 12:42


Évidement manger n'a jamais rien arrangé, cela dit il faut aussi se déculpabiliser et se dire qu'en effet de temps en temps ça fait du bien et puis c'est tout. Pour le reste il faut parfois du
temps pour se rendre compte de notre pouvoir presque total sur notre vie. A nous de décider ce que l'on veut ou pas, à nous de mettre les choses en œuvres pour que ce qui nous déplait change. Allez
au boulot, on vas y arriver!!


teparlerdemavie 03/11/2011 12:58



Oui, c'est exactement ça. Il m'arrive encore souvent de manger car je n'ai pas d'autres solutions sous la main ou qu'il n'y a que le chocolat qui me tente mais je ne culpabilise plus, je profite,
c'est tout et c'est le plus important.



Myrtille 03/11/2011 11:46


plénitude au bout de la passerelle : ah ...
je ne savais pas qu'elle y était ..et j'y crois pas vraiment ..
Ton article révèle beaucoup de choses vraies
J'avais une amie qui se réfugiait beaucoup dans la nourriture et qui exprimait la meme chose que toi ..et ce rempart contre les agressions extérieures ..
Manger exprime beaucoup de choses ..


teparlerdemavie 03/11/2011 12:56



Le but est justement de comprendre pourquoi on se réfugie dans la nourriture et parvenir à changer. La plénitude, chacun peut la vivre à son niveau, il suffit juste de ne pas mettre la barre trop
haute.



matchingpoints 03/11/2011 10:02


La plénitude est un idéal; mais un idéal, on arrive jamais à l'atteindre.
Alors on essaie de s'approcher; c'est un travail au quotidien.


teparlerdemavie 03/11/2011 12:54



Oui, c'est un travail au quotidien et même si les avancées ne sont pas spectaculaires, elles existent et c'est ce qui importe le plus.



Choupie 03/11/2011 09:24


Je trouvge qu'a chaque article tu avances et puis comme on dit petit à petit l'oiseau fait son nids !
Bisous,bisous


teparlerdemavie 03/11/2011 12:54



Merci choupie!


Bisous



Laetibidule 03/11/2011 09:18


Bel article et belle prise de conscience. Un bon état d’apaisement !!!
Je met ton article en marque-page, histoire de pouvoir le relire car je m'y retrouve bcp mais je n'ais pas encore, le même état de tranquillité, donc il me feras un bon exemple à suivre !!!
Bonne journée !!!


teparlerdemavie 03/11/2011 12:53



C'est un long chemin mais on avance petit à petit.



planete deco 03/11/2011 08:49


Mais qui atteint cette plénitude? ils sont peu...espérons que nous en ferons partie un jour.


teparlerdemavie 03/11/2011 12:53



ça n'est pas forcément un objectif ultime; c'est avant tout un choix de vie : être mieux, se sentir bien et ne plus se ronger l'esprit constamment!



Onee-Chan 03/11/2011 08:38


J'aime beaucoup ton avant dernier paragraphe... Bonne journée


teparlerdemavie 03/11/2011 12:52



Merci onee-chan.