Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

22 articles avec l'art de l'essentiel.

De retour...

Publié le par teparlerdemavie

books by extrasist0le

 

Voilà de longs mois que je n'étais pas venue.

 

J'ai cessé d'écrire pour lire. J'ai lu intensément, passionnément. Je me suis nourrie d'auteurs divers et variés, qui m'ont, chacun, apportés quelque chose. De la joie, du bonheur, de la réflexion, de l'amour et beaucoup de plaisir.

 

J'ai lu...

 

jusqu'à l'excès. Jusqu'à grignoter chaque seconde de mon temps libre.

 

Ce besoin de lire avait une raison d'être.

 

J'avais besoin d'évasion et de lâcher prise sur le quotidien dans ce qu'il a de plus roboratif, de partir loin de chez moi, de visiter d'autres contrées, d'autres climats et de retrouver foi en la nature humaine dans ce qu'elle a de plus beau, de plus généreux.

 

Une fois abreuvée de tous ces mots, je me suis adoucie, rassérénée. Et pour affronter de nouveau la vraie vie, cette pause m'aura été profitable.

 

J'avais besoin de m'oublier, d'oublier celle que je suis, d'oublier mon corps jusqu'à mon âme.

 

Je les ai oublié quelques temps pour mieux les retrouver.

 

C'est aussi ça la vie, vivre à cent à l'heure puis s'arrêter et la contempler avec un regard bienveillant et un plaisir incommensurable. Un regard neuf et avide.

 

Je me suis laissée emporter par cette effervescence fébrile qui m'a plongée quelques temps dans l'excès puis, je suis parvenue à plus d'équilibre. Sans heurt. Car s'écouter, c'est aussi accepter ses excès pour en comprendre la ou les causes et faire le chemin qui mènera à la compréhension puis naturellement au changement.

 

Une chose est sure, j'apprends de moi un peu plus chaque jour. Je vais vers ce qui est bon. Et pour cela, je m'aime autant et aussi fort qu'il m'est possible.

 

Indulgence, bienveillance, confiance et amour de soi.

 

Oui, j'ai beaucoup lu...

 

... et j'ai beaucoup appris ces derniers mois.

 

  

Publié dans L'art de l'essentiel.

Partager cet article

Repost 0

Arrêter le temps.

Publié le par teparlerdemavie

time is running out by simoendli-d2y5gje

 

 

Le temps nous file entre les doigts sans que l’on puisse le retenir. Il nous échappe et nous courons désespérément après lui.

 

Pendant des années, j’ai eu le sentiment de n’avoir jamais une seconde à moi, aujourd’hui, ce temps, je me l’accorde, je l’impose et ainsi, je me respecte.

 

Il m’est devenu indispensable de m’octroyer ne serait-ce que quelques minutes rien que pour moi. Elles me sont nécessaires pour me reconnecter au présent, pour reprendre possession de mon corps, le sentir vibrer. Je me sens tellement vivante dans ces instants si précieux.

 

Ça passe par une minute de recueillement avant d’entamer mon repas (merci miss zen pour cette merveilleuse idée que tu m’as soufflée dans l'un de tes commentaires ICI). Je suis là, proche de mes sensations et c’est fou comme ça peut faire toute la différence.

 

Ça peut être aussi un moment de calme, le matin, très tôt, alors que la maison est encore endormie, je me remplis de ce silence si précieux car si rare.

 

Ça peut être, un instant de bonheur, plongée dans un bain chaud, appréciant ce moment de détente.

 

Ça peut être, le temps d'une pause, m'assoir, fermer les yeux, vider mon esprit de toutes les pensées polluantes et n'en garder que le meilleur, un sentiment de plénitude.

 

Ça peut être, écouter mon cœur, le sentir battre dans ma poitrine, me donner la vie et en éprouver de la joie. Qu'y a-t-il de plus merveilleux que la vie elle-même?

 

Ça peut être mille petits instants d’une journée si courte et si chargée. Quelques secondes volées ici et là, de si précieuses secondes, lesquelles, mises bout à bout forment des minutes de vie et dans un monde qui trépigne, qui s’emballe, ces quelques minutes deviennent un îlot sans lequel je ne survivrais pas.

 

Publié dans L'art de l'essentiel.

Partager cet article

Repost 0

Plan d'attaque anti-déprime.

Publié le par teparlerdemavie

pachira-aquatica-plante-en-pot__67472_PE181313_S4.jpg

 

Ce week-end, l’automne nous est tombé dessus comme la misère sur les pauvres !

 

Sans transition !

 

On a perdu 15° en une nuit !

 

Et depuis, l’automne rattrape le temps perdu : pluie, vent, froid… on nous a mis en alerte orange, c'est pour dire! Du coup, j’ai enclenché la chaudière à la date prévue.

 

Et le week-end dernier, pour éviter de tomber dans la morosité ambiante (le ciel s'était paré d'un gris uniforme démoralisant), j’ai fait quelques achats «bonne humeur».

 

Comme je fais attention à mes dépenses et surtout au gaspillage (fini la débauche d’achat inutile), j’ai ciblé nos besoins.

 

J’ai acheté une paire de rideaux blancs (une misère chez Ikéa) pour remplacer nos vieux rideaux foncés, ça donne une lumière incroyable au salon.

 

J’ai aussi remplacé une vieille plante toute moche par un « pachira » au tronc tressé superbe et mes vieux cache-pot par de nouveaux tout blancs, toujours chez Ikéa (oui, Ikéa est mon ami pour lutter contre la dépression automnale). Et enfin, j’ai choisi quelques bougies parfumées aux agrumes et fruits rouges… des merveilles !

 

Pour fêter tout ça, j’ai préparé un repas bien sympathique, saumon fumé, crème-ciboulette et nous nous sommes régalés.

 

Dimanche soir, pour fêter dignement cette vague de froid, nous avons fini la journée par un bol de soupe bien chaud, un vrai bonheur.

 

Non, cette année, je ne vais pas laisser la déprime me miner le moral, je serai plus la plus forte !

 

L'automne peut être une saison magnifique pour peu qu'on se donne la peine de l'accueillir au lieu de le bouder.

 

 

Publié dans L'art de l'essentiel.

Partager cet article

Repost 0

Farniente.

Publié le par teparlerdemavie

farniente_by_selene_emotion-d3jczla.jpg

Cette année, mes vacances vont rimer avec plaisir, détente et je-ne-me-prends-pas-la-tête!

 

J'avais pris l'habitude, les années passées de planifier sorties, visites culturelles... de peur de me retrouver un jour sans savoir quoi faire et d'en être déstabilisée (je détestais m'ennuyer et toujours et encore ma peur du vide, du néant...)

 

Cette fois, c'est différent parce que j'ai compris que les vacances, c'est aussi ne rien faire.

 

Sans culpabiliser!

 

On vit dans une société où tout va très vite, on est tout le temps sollicité, le cerveau en surchauffe, il faut consommer, se remplir la tête, se cultiver et je sais qu'à la rentrée ce sera : « Alors? Tu as fait quoi de tes vacances ?» et aujourd'hui, je me sens prête à répondre : « Rien, j'ai juste pris du bon temps ».

 

On ne sait plus ne rien faire. Même les enfants ne savent plus s'ennuyer. Les parents les abreuvent de savoir et de devoirs, ils sont toujours en action et une fois que tout ça cesse, ils sont perdus.

 

Il est aussi important d'apprendre à son enfant l'art de vivre en toute simplicité. Prendre son temps, faire les choses que l'on aime ou ne rien faire durant quelques heures, juste apprécier le silence. C'est primordial si l'on ne veut pas que toute une génération devienne égoïste, matérialiste et anxieuse.

 

Oui, cette année mes vacances, je veux les vivre au jour le jour. Être dans l'instant, là, présente dans mon corps et aimer ça.

Publié dans L'art de l'essentiel.

Partager cet article

Repost 0

L'union fait la force... mais pas le bonheur.

Publié le par teparlerdemavie

Close Up On A Roman Army by porpierita

Après la tentative désastreuse de rangement de mon homme, la veille, j'ai décidé de prendre les choses en main et de réunir toute la famille autour d'un projet commun (le genre de projet qui rassemble, qui soude une famille, qui les unit comme les 5 doigts de la main!).

 

J’ai mis mon plan d’action (couché sur une grande feuille de papier) au milieu de la table et j'ai déclaré ouverte la 1ère cérémonie du festival anti-boxon!

 

ça a bien mis l’ambiance, j’en ai 2 qui se sont esquivés pour une soi-disant urgence ! « Pas la peine de vous précipiter tous les 2, y a qu’un chiotte à la maison ! » J’ai la voix qui porte, ils sont vite revenus s’asseoir.

 

Tel un général en chef (mon poste favoris, j’excelle en matière de commandement), j’ai expliqué en quelques termes simples et précis ce que j’attendais de chacun !

 

« Sus au bordel, on va lui faire la peau ! » (Oui, j’ai un petit faible pour le mot « sus » en ce moment, je le colle dès que l’occasion se présente).

 

Ça a eu l’effet escompté, j’ai été applaudie pour ma détermination !

 

Et il a fallu que je rattrape tout ce petit monde par la peau des fesses, c'était la débacle générale!

 

« On ne se fait pas la malle comme ça, c’est que le début! »

 

J’ai tracé un plan d’action (dont j’étais très fière) : ranger chaque pièce, une à une, chacun à son propre rythme. Mes enfants devant s’occuper de leur propre chambre et là, protestation de mon fils qui occupe seul sa chambre alors que ses sœurs s’en partagent une et auront donc moins de boulot ! Je l’ai fait taire en lui demandant s’il souhaitait partager SA chambre avec l’une de ses sœurs !

 

Il a compris qu’il valait mieux passer ses vacances à ranger son bazar que de partager son espace avec l’ennemie !

 

Je leur ai surtout demandé de ne plus rebordéliser l’appart dès que j’aurais le dos tourné et que chacun devra respecter le travail de l’autre !

 

Je ne sais pas pourquoi mais ce projet qui me tenait tant à coeur et que j'ai exposé avec amour et conviction, les a laissé, comment dire... de glace!

 

Bande d'ingrats!

 

Ah! Je sens qu’on va passer de chouettes vacances !

 

 

PS : Plus sérieusement (non, je ne suis pas un tyran), mon but n'est pas seulement de ranger tout notre bordel mais de faire un vrai tri. Je veux me débarrasser de tout ce qui nous encombre depuis des décennies et instaurer un vrai système de rangement, efficace, qui nous permettra de ne plus galérer dans notre quotidien (on passe notre temps à chercher nos affaires, c'est devenu isupportable).

 

Et il est primordial que tout le monde s'implique pour qu'on ne se re retrouve dans 1 an dans la même situation qu'aujourd'hui.

 

On mettra peut-être 6 mois mais le temps n'est pas un problème, chacun fera les choses à son rythme.

 

Et mes enfants sont suffisamment grands pour participer et ils ont déjà beaucoup d'idées pour améliorer notre système de rangement. Je pense qu'en s'investissant dans ce projet (familial, pour moi, c'est essentiel que tout le monde soit sensibilisé), ils respecteront mieux l'ordre de chaque pièce.

 

 

 

 

Photo by Porpierita sur Deviantart

 

 

Publié dans L'art de l'essentiel.

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 > >>