Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

54 articles avec mes questions existentielles.

L'imparfaite.

Publié le par teparlerdemavie

 

imperfect by onyx2010-d37ub25 


J’ai longtemps cherché la perfection… jusqu’à m’en rendre malade. J’étais implacable, persévérante, pointilleuse. Je voulais tout faire mieux que tout le monde. Je cherchais, sans le savoir, l’approbation de mes parents... encore et toujours même si j’étais entrée dans l’âge adulte. Je voulais voir leurs yeux briller de fierté.

 

 

Et puis, les années passant, j’ai réalisé que cette exigence envers moi, ce perfectionnisme, me détruisait plus qu’il ne me servait. Je n’étais plus moi, j’étais une autre, celle qui voulait qu’on la félicite, qui grandissait à travers un espoir vain. Mes parents n’étaient pas de ceux qui admirent leurs enfants.

 

 

Me débattre à grands gestes discordants pour attirer leurs regards, à coup de « youhou ! Je suis là, regardez-moi comme je brille ! » sans résultat, a fini par m’épuiser.

 

 

J’étais perdue, isolée… une inconnue. Car le plus grand malheur est d’aller coûte que coûte vers ce que veulent les autres ou plus précisément vers ce qu’on croit qu’ils attendent de nous et perdre son identité en chemin.

 

 

Et un jour, je suis devenue mère.

 

 

J’ai eu en ma possession ce pouvoir de changer les choses, de distiller cette reconnaissance qui m’avait tant fait défaut et m’avait entraînée vers une pente si glissante qu’il était impossible de la remonter à l’envers.

 

 

Mes enfants m’ont appris l’imperfection, celle qui nous humanise, nous rend touchant et attachant. Grâce à eux, j’ai compris que j’avais le droit de suivre mon cœur et non plus mes devoirs, que je pouvais fauter dans mes jugements longtemps martelés à coup de « je dois », « il faut ». Ils m’ont appris l’indulgence, la bienveillance, si bien que j’en ai oublié la dureté avec laquelle je me traitais auparavant.

 

 

J’avance pas à pas, à leur côté et je suis autant fière d’eux que je le suis de moi. Nous grandissons main dans la main sans porter sur nos épaules le poids de toute une société critique.

 

 

A toutes les mamans, juste un mot : « Faites les choses avec amour et conviction. Oubliez vos aînés moralisateurs, leurs jugements rigides d’un autre temps et croyez en vous, simplement en vous. »

 

 

Photo by Annieta-Kr (deviantart)

 

 

Partager cet article

Repost 0

Il y a quelque chose de pourri au royaume de la droite.

Publié le par teparlerdemavie

 

when nothing goes right by mellwerr-d3k8suh

 

La droite décomplexée.

 

Voilà comment Jean-François Coppé définit sa droite !

 

Mais ta droite, Coppé, elle n’est pas décomplexée… ta droite, elle pue !

 

Je suis écoeurée par ce déballage d’insanités, ces propos stigmatisant (Coppé, il ratisse large, très large à droite) que l’on a pu entendre de la bouche de ce monsieur aujourd’hui président de l’UMP, le 2e plus grand parti français rappelons-le.

 

C’est à vomir !

 

Je n’en peux plus de ces frottements de main satisfaits de ces hommes qui, sous couvert que les français seraient profondément racistes, érigent leurs pensées nauséabondes par un discours abject, agressif, indigne de notre cher pays (on a souvent touché le fond avec la droite mais là, c’est le fond du fond du caniveau).

 

Cessez de draguer les votes du front national, au contraire, combattez-le !

 

Quand allez-vous comprendre que les problèmes fondamentaux des français, sont l’emploi, le pouvoir d’achat et l’amélioration de leur qualité de vie au quotidien et pas cette bataille stérile qui nous rabaisse à un niveau déplorable!

 

Je suis pour la liberté d'expression, chacun est libre de paroles mais certaines voix qui s’élèvent m’attristent de plus en plus.

 

Non, les français ne sont pas qu’un ramassis d’homophobes répugnants qui se réjouissent d’entendre les propos de cette droite décomplexée (qui ne représentent qu’une minorité mais apparemment suffisamment puissante puisqu’on ne parle que d’eux !), les français sont des humanistes qui espèrent que ceux qui les dirigent prennent la pleine mesure de l’ampleur de la merde dans laquelle nous sommes aujourd’hui.

 

Et tous ces journalistes qui préfèrent mettre en exergue le déchirement des têtes de la droite (alors qu’on s’en fiche mais alors, d’une force !!!) au lieu de mettre en avant ce qui fonctionne dans notre pays (mais c’est sûr, c’est beaucoup moins vendeur !)

 

Une chose est certaine, Mr Coppé, vous ne serez jamais président (oubliez de suite) parce que ceux que vous draguez sans honte aucune (sans complexe), ne voteront pas pour vous dans 4 ans mais pour Marine Le Pen ! Vous faites l’affaire du front national en montant les français les uns contre autres, en attisant la haine ancestrale et la peur de l’étranger, des différences.

 

Occupez-vous des vrais sujets au lieu de ne penser qu'à devenir président (c'est obsessionnel!) 

 

Votre république, telle que vous la concevez gardez-là, je n’en veux pas car elle n’est pas la mienne.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Quand l'inconscience individuelle brise des vies.

Publié le par teparlerdemavie

 85c9f8bbc920b932ded347017dcc1586-d52ht9v

 

 

Hier soir, mon mari est rentré bouleversé du boulot. L’un de ses collègues a perdu son bébé de 7 mois dans un accident de la route dont le responsable était un jeune homme sous l'emprise du cannabis.

 

 

Lorsqu’on prend le volant, on devrait avoir conscience que, non seulement, on peut mettre sa vie en danger mais aussi (et surtout) celle des autres.

 

Malheureusement, ceux qui prennent le volant ivres ou complètement déconnectés de la réalité après avoir fumé des joints ne se rendent même plus compte du danger qu’ils représentent pour tous ceux qui vont croiser leur chemin.

 

Il y a quelques mois, un jeune homme s’est tué près de mon village en rentrant chez lui complètement bourré. Il a loupé un virage (vitesse et alcool, le duo mortel) et s’est encastré dans un mur. Cette nuit-là, heureusement, il n’y avait aucun véhicule qui arrivait en face mais j’imagine l’immense chagrin des parents (l’horreur absolue) lorsqu’on les a prévenus que leur fils de 19 ans ne rentrerait plus jamais chez eux.

 

En 5 ans, il y a eu 8 morts sur nos routes près de chez moi dont 3 jeunes que mes enfants connaissaient (et je ne parle même pas des accidents sans victimes).

 

Vous les jeunes, qui vous croyez invincibles, si votre vie vous importe si peu, pensez au moins à vos parents et à leur souffrance lorsque les gendarmes viendront frapper à leur porte pour leur annoncer votre décès. Pensez à ces familles qui vont croiser votre route et perdre un être cher. Et pensez à vous !

 

La route n’est pas un vaste terrain de jeu mais un espace de vie ou chacun doit prendre conscience du pouvoir qu’il a entre les mains. Celui de vie ou de mort.   

 

Je suis désolée pour ce billet noir, j’aurais préféré ne pas avoir à l’écrire mais quand je songe à cette famille détruite, je suis effondrée.

 

PS : Ici, je parle des jeunes mais on pourrait parler longuement des tous ces adultes (parfois, eux-mêmes, père de famille) qui se comportent de façon déplorables au volant. Il serait peut-être temps que nous prenions conscience de notre responsabilité individuelle sur la route. Il ne se passe pas un jour sans que je croise un homme ou une femme qui fait une infraction de la route, c'est abominable!

 

Alors cessons d'attendre des autres qu'ils montrent le bon exemple (ça, c'est l'excuse bidon que nous sortent à chaque fois ceux qui enfreignent les lois en prétextant que les autres n'ont qu'à commencer, en premier, à mettre leur clignotant lorsqu'ils tournent!)

 

Et mesdames, je vous en supplie, oui, nous voulons l'égalité des sexes mais pas en ce qui concerne la conduite à tenir derrière un volant. C'est dramatique mais je vois de plus en plus de femmes se comporter de façon totalement irresponsable sur la route.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Je ne sais pas recevoir les compliments.

Publié le par teparlerdemavie

Shy by Always Emo

 

Je me rends compte qu'il m'est difficile d'accepter les compliments. Il s'agit très certainement d'un manque de confiance en moi ou d'estime de soi, toujours est-il qu'être complimentée me met mal à l'aise.

 

Lorsqu'on me félicite, je bafouille, je rougis, je deviens idiote comme si je ne le méritais pas. D'ailleurs, ma première réaction est souvent de vérifier si mon interlocuteur ne se moque pas de moi! Manquerait plus qu'il ironise et que je le prenne au pied de la lettre (très jolie comme expression « au pied de la lettre »).

 

Il est vrai que je viens d'une famille très avare en compliment. Ça n'était pas (ça ne l'est toujours pas d'ailleurs) une pratique répandue ou alors on avait droit à un petit truc vite fait entre deux portes histoire de ne pas tomber dans le mielleux sentimental (même si on en était très loin!)

 

En fait, je crois qu'il y a beaucoup de pudeur derrière cette difficulté à complimenter. Oser dire les choses, c'est ouvrir une porte en soi qui exposerait la personne à une émotion qu'elle n'est pas prête à assumer.

 

C'est dommage, offrir un peu de gentillesse, de bonheur, de bien-être par quelques mots, même simples, est tellement gratifiant.

 

J'apprends jour après jour à complimenter mes enfants, je m'engouffre dans le moindre prétexte pour les encourager, leur exprimer ma fierté, mon amour pour eux en gardant toutefois une limite respectable (ne point trop en faire, la modération donne toute sa valeur au mot).

 

Je suis une inadaptée du compliment mais je me soigne.

 

« Un compliment, c'est un peu d'amour dans beaucoup d'esprit ». Emile Faguet.

 



Partager cet article

Repost 0

Egaux en droit.

Publié le par teparlerdemavie

2994388773 1 3 iBvJZKVK

 

Depuis quelques jours je sens l'indignation monter en moi. Elle enfle, gronde et menace d'exploser.

 

J'abhorre ces personnes, qui, sous quelques prétextes fallacieux, se donnent le droit de tenir des propos nauséabonds. Il a suffit d'un homme pour réveiller une face hideuse d'une partie (minoritaire, je l'espère) de la population.

 

Non, autoriser deux hommes ou deux femmes à s'unir ne pervertira pas notre société actuelle. L'homosexualité n'est pas une maladie contagieuse qui se répandra comme une traînée de poudre à peine l'alliance passée au doigt.

 

Non, les enfants de ces couples qui s'unissent par amour ne deviendront pas à leur tour des homosexuels en puissance, ruinant ainsi la natalité du pays.

 

Et non, accepter leur union n'entraînera pas le droit de dérives comme la polygamie ou l'inceste comme j'ai pu l'entendre.

 

Nous n'allons pas périr sous le joug d'une horde d'hommes et de femmes avides de faire main basse sur notre cher pays, ni voir anéanties nos valeurs familiales si chères à ces prêcheurs de la bonne morale.

 

Chaque citoyen a le droit d'exposer sa position avec des arguments clairs et objectifs mais s'engouffrer dans le débat pour exprimer sa haine, son dégoût de l'autre est proprement révoltant.

 

Qu'est-ce que j'ai pu entendre comme horreurs ces dernières 24h, de quoi devenir folle. Je boue, je bondis devant tant d'absurdités !

 

Mesdames et messieurs, vous qui refusez d'admettre que notre société a changé, que chaque citoyen a le droit (et bientôt je l'espère le pouvoir) de s'unir, d'exprimer son amour par une cérémonie, de partager les mêmes avantages que tous les couples hétérosexuels, ouvrez les yeux ! Abandonnez vos peurs et vos préjugés d'un autre âge !

 

J'apprends jour après jour la tolérance, le respect mutuel et l'amour de son prochain à mes enfants mais quand j'entends des inepties pareilles, mon cœur de maman frémit car ce sera peut-être de l'un d'eux dont on parlera un jour avec tant de haine et de préjugés.

 

Je suis une femme qui n'a pas peur d'un monde qui souhaite le mariage pour tous mais qui a peur d'un monde qui rejette et stigmatise une partie de sa population.

 

 

PS : soyons bien clairs, on peut s'opposer au mariage pour tous (chacun ses convictions), vouloir en débattre mais l'amalgame qui a été fait ces derniers jours sur l'homosexualité et le déclin d'un pays est inadmissible !

 

 

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>