Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

55 articles avec te parler de ma vie.

De comment que j’ai fait confiance à Orange et que je me retrouve sans téléphone !

Publié le par teparlerdemavie

 

Clockwork Orange by pumpkinsbylisa 

 

Voilà, tout est dit dans le titre !

 

Au revoir… et merci d’être passé par là !

 

Nan mais sans déconner depuis que j’ai résilié ma ligne France télécom (tout ça pour une vulgaire question de pognon, c’est moche) et que j’ai tout misé (sur le mauvais cheval) sur orange, je n’ai plus de téléphone.

 

Je ne peux plus appeler ou recevoir d’appels, on tombe direct sur la messagerie.

 

Déjà, que ma ligne internet, c’est pas folichon… alors là, on touche le fond !

 

Et le plus drôle (oui, t’as pas tout vu, j’aime bien garder le meilleur pour la fin), c’est que lorsque j’ai appelé avec mon portable (bah oui, difficile de faire autrement) leur fameux numéro de secours, je suis tombée sur un message m’expliquant qu’il fallait les joindre à partir de mon fixe !

 

Bandes d’andouilles ! Pourquoi croyez-vous que je vous appelle ???!!???

 

C’est comme la fois où j’ai fait ma demande de numéro de sécu et qu’on m’a répondu : « Pour toute demande, veuillez fournir votre numéro de sécurité sociale » !

 

Véridique !

 

Ça fait peur un truc pareil !

 

Au moins, c’est sûr, c’est pas le téléphone qui risque de me réveiller en pleine nuit, ni dans les moments les plus inopportuns !

 

 

PS : J’ai réussi à me faire dépanner en appelant du boulot (oui, je sais, c’est pas bô) et vous savez sur quoi je suis tombée, une fois mon fixe de nouveau en état de marche ? Un message du type d’Orange (après que je l’eusse appelé et bien expliqué mon problème) qui disait : « J’essaie de vous joindre sur votre fixe mais je tombe directement sur votre messagerie, veuillez me rappeler, s’il vous plaît, je n’arrive pas à vous joindre ! »

Il était con ou quoi ???? (c’est franchement à se demander !)

 

 

 

Photo by pumpkinsbylisa (deviantart)

 

Publié dans Te parler de ma vie.

Partager cet article

Repost 0

De comment ma libido a ressuscité d'entre les morts.

Publié le par teparlerdemavie

australia_day_fireworks_ii_by_westaussie-d3842cu.jpg

 

 

Billet limité à un public averti (ou déconseillé à un public non averti, c'est toi qui choisis).

 

J’ai longtemps cru que j’étais du genre tiédasse (en comparaison aux chaudasses. Oui, ça c'est juste pour que tu te fasses une idée de ma température licencieuse), que ce qui me plaisait chez les hommes, c’était leur intellect (oui, bon ! On a le droit de mentir un peu). Et puis, un jour, mon médecin m’a annoncé que je devais, pour des raisons de santé, abandonner ma pilule (une putain d’usine chimique bourrée d’hormones synthétiques, une vraie bombe nucléaire ce truc !)

 

Alors, je t’avoue direct, j’étais résolument contre ! Je n’avais pas envie de recommencer à vivre toutes mes vieilles mésaventures mensuelles (en un mot : mon traitement hormonal m’asséchait suffisamment le système pour que je ne sois plus inquiétée par cette merde sans nom qu’on se tape tous les mois).

 

Et pourtant, malgré ma réticence, je fus bien obligée d’arrêter et là, 3 mois plus tard…

 

La Résurrection (avec un grand R majuscule) de ma libido !

 

Un truc de malade !

 

Un truc qui m’a fait comprendre que j’avais, durant des années, à coup de produits chimiques, gardé mes aspirations de femmes (dévergondée) au fond du trou!

 

Alors, gros coup de gueule contre tous ces gynéco qui te balancent des doses hormonales de folie dans le citron sans penser aux conséquences et qui t’assurent (croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer), (quand tu oses émettre l’éventualité que c’est peut-être ta pilule qui te donne l’effet d’être une pauvre fille souffrant d'agueusie corporelle), « que non, rien à voir » (pauvre mytho), avec un petit sourire goguenard, qui te donne envie de l'étriper !

 

T'as jamais l'impression d'être une idiote sans nom (du moins c'est le sentiment qu'il veut te faire passer) quand tu demandes à ton toubib si ça n'est pas le truc qu'il te prescrit qui peut, peut-être, par le plus grand des hasards (dans une folle hypothèse sortie tout droit de ton cerveau d'hystérique) être responsable des troubles bizarres (plus comunément appelés "effets secondaires") qui t'arrivent après la prise dudit médoc ?

 

Hein ? T'as jamais cette fichue impression ?

 

Bref, moi je vous le dis : si vous trouvez que vous avez la libido en berne, la tête ailleurs, les sens anesthésiés, que vous regardez les efforts de votre homme d'un oeil éteint, sans frétiller du bas (ni du haut) dites-vous que ça peut venir de là !

 

En tout cas, personnellement, c’est... feu d'artifice du 14 juillet all the nights (yes I can!)

 

Pour la musique, 15 minutes, écoutez jusqu'au bout pour bien comprendre le truc! Vas-y, tu vas voir, c'est sympa!


 

 

Publié dans Te parler de ma vie.

Partager cet article

Repost 0

Tagada tagada, voilà les Dalton...

Publié le par teparlerdemavie

daltons-ma.jpg

 

J'ai été taguée par meg et voici mes réponses : 

 

11 choses sur moi :

 

1 : Je suis une bavarde invétérée.

2 : J'aime lire des romans légers dans mon bain.

3 : Je déteste toutes les obligations ménagères (cuisine en tête)

4 : Je suis une féministe convaincue. Je refuse qu'un homme prenne le pouvoir sur moi.

5 : Je suis gourmande. Terriblement gourmande.

6 : J'aime chanter à tue-tête dans ma voiture.

7 : Je suis sourde comme un pot.

8 : Je ne fais pas mon âge (je parais beaucouuuuuuuuuuuup plus jeune).

9 : J'adore me marrer. J'ai le rire facile.

10 : J'aime l'idée de faire du sport et de m'imaginer saine de corps et d'esprit mais je n'aime pas franchir le pas.

11 : J'adore trouver des jeux de mots pour les titres de mes billets (ça ne se fait pas sans effort, je sue pour pondre un truc original).

 

 

Mes réponses aux questions : 

 

Qu'est-ce qui te fait le plus peur dans la vie ?

Qu'il puisse arriver quelque chose à mes enfants. Tout ce qui les concerne me touche particulièrement.

 

Qu'elle est la définition du bonheur selon toi ?

Le bonheur est l'ensemble des petits plaisirs du quotidien. Aditionnés, ils deviennent de beaux et grands moments de bonheur.

 

Que fais-tu dans la vie ?

Je m'applique à être heureuse et à rendre mon petit monde heureux (sinon, j'ai un poste polyvalent dans une boite qui fournit du matériel chirurgical pour les hôpitaux).

 

Quel est ta boisson préférée ?

La tisane (toutes les tisanes sauf celles pour la digestion, beurk!) et quelque fois le thé à la menthe.

 

Qu'est-ce que tu écoutes comme musique ?

De tout ! Mais en ce moment, j'aime particulièrement Muse « Madness » et Adèle « Skyfall ».

 

Ton film préféré ?

Pfiou, c'est compliqué car j'en aime beaucoup... ça va de « La grande vadrouille » en passant par "La môme" ou "Casino Royal".

 

As-tu déjà voyagé et où ?

Je ne suis jamais sortir d'Europe. J'ai visité l'Espagne, j'avais adoré.

 

Aimerais-tu parlé une langue en particulier ?

Le russe ou le japonais. Pour épater mes voisins !

 

Ton pécher mignon ?

Les macarons. Tous !

 

As-tu une passion dans la vie ?

L'écriture. J'adore écrire. Et lire aussi, je lis beaucoup tout au long de l'année.

 

Mes 11 questions :

 

Quelle est la dernière blague qui t'a faite rire ?

Quel est ton jour préféré et pourquoi ?

Que fais-tu durant ton temps libre ?

Quel est ton plus beau souvenir d'école ?

Combien as-tu d'amis ?

Quel est ton plat préféré ?

Quel est le dernier film que tu as été voir au cinéma ?

Où iras-tu lors de tes prochaines vacances ?

Quel est ton plus gros défaut ?

Quelle est ta principale qualité ?

Où aimerais-tu vivre si tu devais déménager ?

 

Et à mon tour, je taggue :

 

Ange-Line

Linosqui

Ma vie, mon handicap, mes emmerdes

Madame parle

La provinciale

Marcelle

Myrtille

 

 

 

Publié dans Te parler de ma vie.

Partager cet article

Repost 0

Cachez ce livre que je ne saurais voir.

Publié le par teparlerdemavie

Buttercups and Books by pinkparis1233

 

 

"Cachez ce livre que je ne saurais voir, par de pareils objets les âmes sont blessées et cela fait venir de coupables pensées."

(Molière revisité à ma sauce)

 

 

Je vais être honnête avec toi lecteur, les livres que je lis ne sont pas toujours du très haut de gamme. En fait, tout dépend de mon humeur, du temps, de la saison, des jours ou des nuits...

 

Bref tu l’auras compris, tout dépend !

 

Il y a des moments où j’ai besoin de belles littératures, lorsque les mots forment un son doux et agréable au creux de mon oreille. Que les phrases coulent en moi comme du miel et l’histoire en devient secondaire tant l’écrit est sublime.

 

Il ne se passe rien pendant 10 pages mais tu t’en fiches parce que c’est juste beau et ton petit cœur (et ton gros cerveau), c’est de cela dont il a besoin.

 

Et puis, il y a les moments où ce que tu souhaites, c’est de la bonne aventure, du gros calibre et de la fête du slip à tout va.

 

Et ça ne t’empêche pas d’être une personne charmante et respectable (on ne ressemble pas forcément à ses lectures… encore heureux… dans mon cas).   

 

Tout ça pour t’amener au billet que je publierai demain qui dévoile un pan de ma personnalité frivole et grivoise dont je ne me vante pas souvent (autant te dire de suite : j’assume pas du tout ! C’est pas ma faute, ça vient de mon éducation).

 

Mais je réalise aussi que bien que j’adhère complètement au style littéraire fouillé et élégant des grands auteurs (que je jalouse… en toute modestie), c’est vers la littérature populaire que je me tourne quand me vient l’envie d’écrire (sûrement une vague histoire de talent, n’est pas Simone de Beauvoir qui veut !)

 

 Allez, je te laisse, m’en vais rédiger mon super billet pour demain ! (Mouahaha ! *Imaginer un rire diabolique* Comment que j’t’ai vendu l’affaire !)

 

 

PS : non, (je te vois venir avec tes gros sabots), on ne parlera pas des 50 fichues (parce qu'on ne parle que de ça) nuances de Grey ! Mais ça ne volera pas plus haut. Crois-moi !

 


Publié dans Te parler de ma vie.

Partager cet article

Repost 0

L'attaque sournoise.

Publié le par teparlerdemavie

The_Clown_by_byluluka.jpg

 

Ce qui devait arriver… arriva ! Le rhume m’a rattrapé. J’ai pourtant résisté, aussi longtemps que mes petits anticorps me l’ont permis mais fatalement, je savais que le combat était inégal et que je devrais m’avouer vaincu un jour ou l’autre (saleté de virus !).

 

Mais comme je ne suis pas du genre à laisser le vainqueur faire ce qu’il veut de mon corps, je me suis précipitée dans la première pharmacie venue acheter des munitions pour livrer une bataille sans merci (AHHH ! Cri de guerre improvisé au débotté).

 

Et j'en suis ressortie avec l’arme absolue : une boite de biiiiip jour et nuit (paraît qu'il ne faut pas citer les marques. Allez, juste un indice, ça commence par acti, ça finit par fed).

 

A peine ai-je posé le pied chez moi que je me suis ruée sur la bouteille d’eau et ai-je avalé le cachet « midi » (indication pour les nyctalopes qui confondent le jour et la nuit).

 

Et là, ô miracle de la médecine moderne, en 10 minutes top chrono mon nez a cessé de couler, il s’est même sacrément asséché, le bougre ! (zut, je m’étais pourtant juré de vous épargner les détails).

 

Mais comme je ne fais rien comme les autres : j’ai eu sommeil (quand t’en viens à pleurer « J’veux mon dodo ! » à 2h de l’après-midi, c’est pas bon signe).

 

Un truc de fou ! Une envie de dormir de dingue qui m’a poussé :

 

 a) à me précipiter sur la boite vérifier que je n’avais pas malencontreusement avalé le cachet nuit (hautement improbable mais on ne sait jamais, le rhume de cerveau, ça attaque grave)

   b) à maudire ma poisse légendaire, m'ont refilé une boite nuit et nuit !

   c) à utiliser mes 2 dernières allumettes pour garder les yeux ouverts.

 

Mon boss ne m’en a pas voulu de somnoler toute la journée, de errer dans les locaux comme un zombie et d’attendre en comptant les secondes que sonne l’heure de départ pour que je puisse rentrer chez moi DOOOOOOORMIIIIIIIIR !!!

 

Non, il ne m’en a pas voulu car il a fui au loin dès qu’il m’a vu dégainer mon paquet de mouchoirs ! On ne s’est jamais si mon virus mutant s’attaquait à lui. Voulait pas mourir, le gars… ça se comprend !

 

PS : vous avez une petite idée, en regardant la photo, à quoi ressemble mon nez aujourd'hui.


Publié dans Te parler de ma vie.

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>