Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

35 articles avec un film - un livre - une sortie...

De Grey ou de force!

Publié le par teparlerdemavie

 

tumblr m7kjvsXanG1rbhe5ao1 500

 

Je ne suis jamais sûre de rien dans la vie, si ce n'est d'une chose : je suis réglée comme une horloge Suisse. Le matin, que je me sois couchée à 22h00 ou à 1h00, que je bosse ou non, je me réveille à 7h20! Et ce, chaque jour!


Ce matin n'a pas fait exception. Bam! 7h20.

 

Alors que je me suis couchée à 3h30!


Parce que j'ai eu la brillante idée hier soir de me plonger dans "50 nuances de Grey" de E.L James et que je n'ai pas pu le lâcher!


Alors, pour tout vous dire, c'est le genre de bouquin dont j'avais envie de dire du mal. Oui, curieusement (je ne suis pas "normale" comme fille), j'espérais rester détachée, puis en parler avec une moue dubitative, faire ma critique littéraire intello à qui il en faut un peu plus pour lui mettre le neurone en effervescence (c'est bizarre, j'ai le sentiment que c'est le genre de bouquin qu'il fait bon descendre pour se faire bien voir)... et bien non!


Je suis définitivement une dépravée!


Parce que ce bouquin, je n'ai pas pu m'en détacher!


Et pourtant, je vous assure que j'ai voulu le détester! J'y ai mis du mien ! Je n'ai pas lésiné sur l'effort ! Style plat, histoire peu élaborée, vocabulaire relativement pauvre... Mais non ! Je voulais savoir ce qui allait se passer, encore et encore. Et le pire !!!! Je me suis marrée ! Honte à moi !


Si j'avais pu avoir des doutes, j'en suis certaine aujourd'hui : je suis capable d'aimer un bouquin que tout le monde a descendu en flèche, même pas peur, même pas honte, j'aime définitivement les hommes aux yeux gris, j'ai une vie sexuelle terne et je veux lire la suite ! 


Ce bouquin pue le sexe et on devient vite accro !


Et une fois n'est pas coutume, mon cortex cérébral s'est fait la malle, écoeuré qu'il était par toute cette débauche hormonale qui a fait la plus grande joie de mon hypothalamus qui a dansé la java toute la nuit !


Alors si un rien vous choque passez votre chemin, sinon, faites comme moi... succombez ! 

 

PS : j'espère que vous aurez apprécié le jeu de mot (merdique) du titre, parce qu'il m'a fallu 1h pour le trouver celui-là! Mouahaha! j'ai une vie passionnante!




Partager cet article

Repost 0

Skyfall.

Publié le par teparlerdemavie

 

skyfallexclu.jpg

 

En tant qu'inconditionnelle de James Bond, j'attendais avec impatience la sortie de Skyfall (et mes enfants aussi. Oui, nous sommes amateurs de James Bond de mère en filles et fils).

 

Alors autant te dire que je n'allais pas patienter jusqu'au week-end pour me précipiter dans une salle sombre (nos sorties ciné se faisant toujours le dimanche).

 

C'est donc à peine sortis des cours que mes gamins et moi nous sommes-nous précipités hier au cinéma.

 

Déjà, il y avait beaucoup moins de monde que je le craignais (séance de 18h00). Je crois que j'avais un peu transposé mon désir (et mon impatience) de voir ce film sur la population française.

 

Alors, que dire du film...

 

Des derniers James Bond avec Daniel Craig, j'avais adoré « Casino royal » et beaucoup moins aimé « Quantum of solace » et je mettrai donc « Skyfall » entre les deux (oui, bon, je sais, super intéressant ce classement!)

 

Je ne vous raconterai pas l'histoire, vous avez suffisamment dû en entendre parler et puis, quand tu vas voir un James Bond, c'est un peu secondaire car ce que tu attends, c'est avant tout de l'action, de l'action, de l'action et accessoirement... du beau gosse ! (pour mon fils, on s'arrêtera à l'action parce qu'il n'est pas encore en âge à apprécier les sublimes James Bond girls.)

 

Alors, mon avis : le film était bon mais... (oui, quand tu commences comme ça, il y a toujours un mais), il m'a manqué un petit truc. C'est curieux mais en sortant de la salle, mon fils était ravi, mes filles et moi... un petit peu moins.

 

Ça manquait d'action, pas de bagarres ou de coup de fusils (ça pétarade dans tous les sens) mais de cette action qui te donne le frisson, l'accélération cardiaque, le suspens qui te met en haleine, qui te fait trembler pour le héros. Oui, ça manquait de frissons, et de montées d'adrénaline (en écrivant ça, je réalise à quel point, je suis devenue super exigeante et j'entends déjà vos cris d'orfraie "Oh mais qu'est-ce qu'elle raconte cette folle !?!")

 

Parce que tout ça, on l'a bien eu mais seulement dans les 10 premières minutes. Bon, je sais que je suis sévère, c'est sûrement à cause de toute cette attente qui me sera montée à la tête.

 

Alors, allez-y, faites-vous votre propre opinion et puis, c'est un fond de ressenti, on passe tout de même un très bon moment, les 2h20 passent à toute vitesse et Daniel Craig... c'est Daniel Craig avec beaucoup de sex appeal.

 

Mais pourquoi ont-il teint en blond Javier Bardem ? Oui, pourquoi ? Javier Bardem, c'est pour moi, le mec sexuel par excellence et là, il a perdu cette aura (pour ne pas faire de l'ombre à Craig ? Dommage, deux mecs canons dans le même film, ça l'aurait fait!).

 

Voilà, bon week-end à tous et bons films !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Confession intime.

Publié le par teparlerdemavie

94402

 

Après avoir fait ma maline (maligne ?*), me voilà bien obligée de sortir le grand jeu car n’y a-t-il pas plus agaçant que des annonces alléchantes qui accouchent d’une… merde ?

 

Oui, c’est frustrant, je te l’accorde (un grand classique au cinéma, vous l’aurez remarqué vous aussi).

 

Alors autant planter le décor de suite :

Amis lecteurs de grandes littératures, classiques (ou non), amoureux du verbe et de la beauté des mots, du style alambiqué maîtrisé de main de maître... fuyez ! Oui…

 

FUYEZ !!!!!!!!!!!!!!!

 

Je t’aurais prévenu, va donc pas falloir faire ton offusqué ! (Oh ! j’ai oublié : amis de la gent masculine, vous pouvez fuir aussi. A voir l’air affligé de mon homme quand il tombe sur l’un de mes précieux bouquins, c’est pas bon signe.)

 

L’auteur dont je voulais te parler (à toi, lectrice qui est restée), c’est SEP… Susan Elizabeth Phillips  et sa série « Les Chicago stars ».

 

Celles qui connaissent déjà auront compris pourquoi j’hésitais à en parler, ça n’est pas vraiment le genre de livre avec lequel tu peux briller en société (là, tu oublies direct !)

 

Alors j'avoue que je ne connaissais pas du tout SEP avant de tomber sur les avis enthousiastes de ses lectrices. Et comme je me méfie de certaines lectrices qui idolâtres aisément un auteur dès qu'un mâle se déshabille dans un roman sentimental (on parle de moi ?), j'ai longtemps tergiversé avant d'oser en acheter un (trois jours tout de même ! Oui, parce qu’on était mercredi et que je n’allais pas en ville avant samedi).

 

Petit conseil au passage, vas-y seule, n’emmène pas ton pré-ado (encore moins ton ado ! Oh misère, tu as frôlé la catastrophe !) avec toi car même pas qu’il voudra passer en caisse à tes côtés à cause de ton petit bouquin rose bonbon qui lui fout la honte. Les jeunes, je te jure, plus aucun respect pour leurs aînés !

 

Bon, pour être honnête, je l’ai acheté sur un coup de tête mais sans plus d’entrain. Il est resté à prendre la poussière quelques temps sur mon étagère tant j’étais inspirée (c'est-à-dire, pas des masses). Et puis, le titre « Nulle autre que toi » franchement, ça ne m’attendrissait pas le neurone plus que ça.

 

Il m'est même arrivée à plusieurs reprises de me demander ce qui m'avait poussé à l'acheter. Je n’aime pas les histoires mièvres (et les américaines sont fortes à ce petit jeu), ou celles qui mettent en avant les sportifs bâtis comme des dieux mais cons comme la lune, des pin-up, minaudantes et farouches. Bref, je suis quand même élitiste dans mon choix de romans de filles (j’ai une réputation à tenir tout de même !)

 

Et puis, est arrivé le jour où je suis tombée en panne de livre (j’avais épuisé ma pile d’Harlan Coben) et qu'il m'a bien fallu jeter mon dévolu sur ce 1er tome.

 

Dès les premières pages, j'ai soupiré tant je trouvais les situations grotesques, les dialogues ridicules. Du bon vieux roman sentimental comme je les déteste. Et puis, allez savoir pourquoi, au fil des pages (je suis très persévérante comme fille), j'ai pris du plaisir et je me suis même régalée au point de me précipiter dans ma librairie préférée acheter tous les tomes suivants (sans mon fils qui ne s’était pas remis de sa première humiliation).

 

En bonne féministe que je suis (ça, j’assume grave !), j’ai adoré ces héroïnes, intelligentes, futées, déterminées qui n’hésitent pas à clouer le bec à ces beaux mâles (bon, même si je n’aime pas particulièrement les sportifs, ceux-là, sont vraiment pas mal du tout). Et, je n’ai pas compté le nombre de fois où j'ai éclaté de rire tant les situations étaient comiques. Un vrai plaisir.

 

Alors, toutes celles qui apprécient ce genre de littérature, foncez et prenez du bon temps. Pour les autres... il y a tant de romans en tout genre si merveilleux que de louper cette saga ne vous traumatisera pas.

Bonne lecture ! Et croyez-moi, vos maris me remercieront un jour !

 

NB : le premier tome n’est pas le meilleur et le dernier non plus mais on passe quand même un bon moment (hum! C'est vendeur ce que je viens d'écrire!).

 

PS : pour celles qui souhaitent du very hot : Robin Schone, avec une mention spéciale pour « Voyage au jardin des sens ». Même si la fin est plus que moyenne, la première partie en vaut vraiment la chandelle (c’est chaud bouillant !).

 

Pour celles qui cherchent l’atypique : Jenifer Ashley avec sa saga des Mackenzie avec un vrai coup de cœur pour « La folie de lord Mackenzie ».

 

*petit clin d’œil à Marcelle. Si quelqu’un a la réponse, n’hésitez pas (même si j’ai moi aussi ma petite idée sur la question).

 

Ce billet n'en finira jamais!

 

J'aurais pu mettre la couverture de l'un de ses romans en photo de présentation mais je me suis dit... pour un billet spécial filles, que je pouvais déroger à la règle... j'ai eu raison, non?  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Au service de sa majesté.

Publié le par teparlerdemavie

ASTERIX+ET+OBELIX+-3D

 

Dimanche, avec mon fils, nous sommes allés voir « Astérix et Obélix. Au service de sa majesté ». J'ai hésité à y aller tellement j'avais été déçue par les précédents Astérix (et au vu des critiques pas très élogieuses) mais ma fille avait tâté le terrain pour nous la veille et nous l'avait recommandée.

 

Bon, je dois vous avouer que j'ai le ricanement facile, un humour à la con, alors autant vous dire qu'il m'en faut peu pour rire.

 

Et là, j'ai adoré, je me suis bien marrée (oui, je vous avais prévenu). On ne s'ennuie pas, c'est drôle alors pas de ces éclats de rire qui vous tordent le bide mais de ces ricanements incontrôlés qui vous font passer un bon moment.

C'est, pour moi, le meilleur Astérix que j'ai vu depuis longtemps.

 

Au final, après avoir vu le film, j'ai trouvé certaines critiques extrêmement sévères. Mais comme on dit, les goûts et les couleurs...

 

Mon fils aussi a adoré même s'il n'a pas compris tous les clins d’œil humoristiques du film.

 

Alors si vous voulez passer un bon moment en famille, sans prise de tête, allez-y, c'est efficace, décalé, loufoque, so british ! Mais surtout allez-y avec votre 8e degrés dans les poches car si vous comptez en ressortir une quelconque instruction, ça risque de ne pas passer. Oui, dégainez vos pop-corn et votre 8e degrés et ça devrait le faire !

 

Euh... désolée pour ceux et celles qui vont suivre mes conseils et réaliser que j'ai bel et bien un humour à la con.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Jason Bourne : l'héritage.

Publié le par teparlerdemavie

20182266-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx

 

Parce que chez nous, sorties ciména riment avec pré-ado de 12 ans, dimanche, nous sommes allés voir « Jason Bourne, l'héritage ».

 

Vu les avis peu enthousiastes que j'avais lus ici ou là, je m'attendais au pire. Et je m'étais raccrochée à la perspective de pouvoir mater Jérémy Renner pendant près de 2h15 pour dire ok à mon fils (super enthousiaste à l'idée d'aller voir un film d'action au cinéma).

 

Et au final, j'ai plutôt passé un bon moment.

 

De Jason Bourne, j'avais lu tous les livres de Ludlum et vu tous les films, je connaissais donc déjà le fond de l'histoire (ça peut aider pour comprendre l'intrigue).

 

Et même si l'histoire tarde un peu à se mettre en place, on en ressort tout de même plutôt satisfait (pour peu qu'on ne soit pas trop exigeant).

 

Du point de vue de la réalisation (je n'en parle jamais en temps normal, vu ma médiocre connaissance sur le sujet mais là, ça m'a tout de même chagriné), il y a beaucoup de très gros plans (avec mouvements rapides de la caméra) qui,

 

a) ne mettent pas forcément les acteurs, en valeur,

b) m'a donné un début de mal de crâne (nous étions pourtant au fond de la salle)

 

Oui, maintenant, je fais ma critique de cinéma qui s'y connaît en réalisation cinématographique (j'ai de multiples talents!)

 

A voir avec un regard léger, sans chercher à vivre la plus belle émotion de sa vie, ni attendre à s'enrichir de quelque façon que ce soit.

 

 

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>