Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

55 articles avec te parler de ma vie.

C'est la rentrée!

Publié le par teparlerdemavie

cartable-100drine.jpg

Ça y est, nous y sommes, j'ai presque envie de dire enfin! C'est la rentrée.

 

Bonne rentrée à tous les « élèves » petits et grands, en vous souhaitant une bonne année scolaire avec d'excellents résultats!

 

Bonne chance aussi à tous les parents qui n'ont pas des 1ers de la classe (malheureusement j'en fais partie, du coup, je m'auto-souhaite bon courage!).

 

Pour l'occasion, j'ai envie de donner des bons et mauvais points (mon rêve de toujours).

 

Je donne un bon point à nos athlètes français pour leur médaille d'argent au 4x100 mètres! Et par la même occasion, je remercie l'américain d'avoir heurté l'anglais, gêné le trinidadien... et donc permis à nos français de terminer 2e.

Parfois, il ne faut pas bouder un petit coup de pouce du destin.

 

Mauvais point pour nos petites françaises qui n'ont remporté aucune médaille. Elles feront mieux aux jeux-olympiques (en même temps, elles peuvent difficilement faire pire).

 

Mauvais point aussi aux journalistes français qui m'ont gavés (le mot est faible) avec le retour de DSK. Un peu plus, ils lui déroulaient le tapis rouge. L'accueillir ainsi, en héros, franchement, trop, c'est trop!

 

Bon point pour l'équipe de France de foot qui a gagné son match (yeah! On applaudit!) et qui m'a surtout permis d'économiser 17 euros 90 de cinéma! (oui, je ne m'en remets pas!).

 

Bon point pour la série « FBI, duo très spécial » (samedi soir sur M6), je suis fan, fan, fan.

 

Un mauvais point à tous les producteurs qui nous foutent tous leurs films en 3D pour se faire un max de tunes! Je déteste me faire arnaquer comme ça!

 

Et pour finir, un mauvais point à tous les microbes qui nous pourrissent la vie (j'ai la crève et je déteste ça!)

 

Bonne rentrée à tous!

 

 

Publié dans Te parler de ma vie.

Partager cet article

Repost 0

Sous ma carapace...

Publié le par teparlerdemavie

life by ekbs-d23ityf

 

Il y a quelques semaines, j'ai participé à la rubrique « Sous ta carapace, il y a... » de Madame parle.

 

Voici ce que je lui écrivais :

 

« Sous ma carapace...

 

Il y a des blessures qui ne guériront jamais, de celles qui te marquent à vie, qui te font grandir si vite que tu te retrouves dans le corps d'un adulte alors même qu'un petit bout de ton enfance vit encore en toi.

 

Ce petit bout, tu aimerais le garder encore un peu dans ta chair car c'est lui qui te permet de garder un œil pétillant et espiègle sur la vie.

 

J'ai très longtemps été mince voir très mince. Mes parents, après 2 filles espéraient vivement un garçon et puis, je suis arrivée avec ma joie de vivre mais le mauvais sexe.

 

Pour ne pas peiner mes parents, je suis devenue le fils qu'ils attendaient, une amoureuse du foot et de la boxe, j'accompagnais mon père sur tous les stades.

 

En grandissant, j'espérais garder ce corps androgyne pour préserver l'attention de mes parents mais au fil des ans, ce corps dont j'attendais tant m'a trahi et s'est révélé être celui d'une femme que je ne pouvais que haïr puisqu'il m'éloignait de leur amour... d'ailleurs, m'ont-ils seulement aimé malgré tous mes efforts?

 

A 20 ans, ma vie a basculé le jour où mon chef a cru qu'on pouvait abuser de son employée et la traiter comme un objet.

 

Ma féminité a causé ma perte, du moins, c'était ma conviction profonde, alors j'ai recherché de nouveau ce corps de petit garçon qui m'avait longtemps apporté l'amour et l'attention (celui de mes parents) et j'ai beaucoup maigri.

 

Au fil des années et après avoir eu 2 adorables filles, j'ai repris confiance en moi et en mon corps mais il m'a de nouveau trahi à 30 ans.

 

A 6 mois de grossesse, j'apprends que le fils que j'attends est atteint d'une maladie génétique extrêmement rare. Que l'ovule fécondé était en très mauvais état et qu'il n'aurait jamais dû se nicher au creux de mon utérus et se développer.

 

Le ciel me tombe sur la tête, mon fils, mon amour, ma chair, ne survivra pas.

 

A 8 mois, sa vie s'arrête dans un dernier souffle.

 

Mon ange s'envole vers une vie meilleure, loin de la douleur.

 

Mon corps a donné la mort. Je lui en veux, je le déteste... je le hais!

 

Puis, de longs mois plus tard, un miracle me redonne espoir en la vie et 9 mois plus tard, mon second fils nait dans un sourire. Il était si beau, si parfait, une merveille.

 

Mais mes peurs étaient si profondes, si présentes, je n'ai pas su m'en prémunir autrement qu'en cherchant une protection à travers une prise de poids importante.

 

Je sais qu'au fond de moi, cette enveloppe graisseuse n'est qu'une carapace pour me protéger des horreurs de la vie. Elles fait office de bouclier, sans elle, je me sens si fragile, trop fragile.

 

Aujourd'hui, je réalise le rempart dérisoire que ces kilos représentent mais cette protection est comme une bouée à laquelle je m'accroche désespérément.

 

Mais j'ai l'espoir qu'un jour je sois capable de lâcher cette bouée de sauvetage parce qu'au fond de moi, j'ai la conviction que je sais nager seule et qu'une bouée ne m'est d'aucune utilité pour rejoindre le bord de la rive... le bord de la vie. »

 

 

Cela faisait des années que je n'avais pas revécu mon passé avec une telle intensité et j'ai alors réalisé à quel point j'avais pu en vouloir à mon corps, ce traitre, qui m'avait fait vivre l'enfer.

Et plus récemment, j'ai appris que je souffrais d'une maladie auto-immune, le summum de la trahison (mon système immunitaire détruisant ses propres cellules saines, les prenant pour des ennemies!).

 

Depuis que j'ai entrepris ma thérapie psycho-corporelle, j'apprends à reprendre confiance en ce corps qui m'a tant de fois trompé, à lui pardonner ses faiblesses et surtout à ME pardonner car derrière ces ressentiments c'est contre moi que je me bats.

 

Et ce combat doit cesser car il me détruit. Ce que je recherche avant tout, c'est la vie, l'amour, l'espoir.

 

Mon corps, petit à petit, j'en reprends possession, je l'habite de nouveau et je veux croire en lui.

 

Ce témoignage aussi pour dire que souvent nos problèmes de poids ne viennent pas d'une alimentation trop salée, sucrée ou grasse mais des blessures que l'on porte en nous et qu'il faut laisser cicatriser. 

 

Et ce ne sont certainement pas les régimes qui vont m'en guérir!

 

Mais depuis quelques jours, je me sens plus forte (beaucoup grâce à vous et votre soutien) et je me sens prête à dire à ce corps, mon corps, qu'il peut abandonner sa carapace, je suis prête à affronter la vie et à croire au bonheur sans trembler d'effroi.

 

Voilà un petit bout de mon histoire qui explique aussi ma vision de la vie, il faut savoir profiter de chaque instant car on ne sait jamais ce que sera demain.

 

Vive la vie! Soyons heureux!

 

Publié dans Te parler de ma vie.

Partager cet article

Repost 0

Le début de la fortune.

Publié le par teparlerdemavie

Euro_Cents_by_BenHeine.jpg

J'ai cédé à l'appât du gain et j'ai cliqué sur « générer des revenus » sur overblog (c'est qu'il me faisait de l'œil depuis des mois cet onglet!) puis configuré les emplacements publicitaires pour ne pas trop défigurer mon blog.

 

3 jours plus tard (oui, bizarrement, mon compteur est resté à zéro durant 3 jours), je me suis extasiée sur mes 4 premiers centimes d'euro gagné! C'est plus tard que j'ai réalisé qu'il allait me falloir 1 an pour cumuler les 4 fameux euros minimum requis pour obtenir un virement.

 

Mon fils a les yeux qui brillent quand il me demande ce que je ferai de mon argent quand je serai multi-milliardaire comme Bill Gates ou Mark zuckerberg.

 

On se prend à rêver et à imaginer ce qu'on va bien pouvoir faire de tous ces centimes d'euros cumulés. S'acheter une super baguette multi-céréales à la place de la traditionnelle baguette blanche, voir même un pain de campagne tout entier. Ou si je bats des records, ça pourrait même aller jusqu'à me payer une place de ciné (bon, là j'avoue, c'est un peu ambitieux).

 

Je me suis aussi surprise à m'imaginer entrant dans le bureau de mon boss déguisée en poussin géant et lui chanter "Au revoir président, au revoir!". Ah, c'est beau de rêver... 

 

Et surtout, qu'est-ce que c'est drôle!

 

Finalement, c'est aussi ça un blog : rêver, imaginer, profiter... c'est beau, c'est bon et en plus, si ça rapporte (même 40 centimes), pourquoi s'en priver!

Publié dans Te parler de ma vie.

Partager cet article

Repost 0

C'est un balcon extraordinaire.

Publié le par teparlerdemavie

page

J'ai la chance de posséder un balcon avec une surface assez sympa (bon, ne nous emballons pas, ça reste tout de même un balcon!).

 

Mon plaisir, chaque année est de lui redonner une nouvelle jeunesse en y apportant de belles plantes et quelques menus changements (c'est ma façon de dire que je déplace les pots).

 

Il y a quelques années, je m'étais un peu lâchée dans les jardineries et j'avais créé une mini jungle dans laquelle il était difficile de se frayer un chemin.

 

Après deux semaines de vacances passées loin de mes jardinières, j'y voyais un peu plus clair (dans le sud, tu peux rarement compter sur une averse pour arroser gratos tes plantes chéries. Soit, elles font parties d'une race de survivor, soit elles finissent desséchées jusqu'au trognon).

 

A présent, je choisis soigneusement mes plantes, en fonction de leur tendance à picoler ou non et de leur résistance au froid (ou résistance tout court! Le jardin et moi, c'est comme tout, il y a des moments où j'en suis complètement accro et d'autres où c'est à peine s'y je me rappelle que derrière la fenêtre il y a de la végétation qui réclame mon attention).

 

Et une chose est sure, les plantes ne sont pas rancunières, elles manquent de crever suite à mes infidélités mais redeviennent magnifiques pour peu que je m'occupe un peu d'elles.

Wk 049

Wk 056

Wk 061

Wk 052


Publié dans Te parler de ma vie.

Partager cet article

Repost 0

Halte à la dictature des régimes.

Publié le par teparlerdemavie

the diet by tobiaszwielicht

Que fait-on, au boulot, quand tout est calme, à part grignoter des galettes St Michel (mon pêché du moment) en regardant la pluie tomber? On lit ses mails perso (oui, je sais, c’est pô bien !)

Depuis que j'ai créé mon blog, je reçois des dizaines de mails par jour me proposant... des régimes.

Ça va du régime hyperprotéiné, au régime morphologique (que y a qu'à moi qu'il va convenir puisqu'il est personnalisé! Quelle chanceuse je suis!)

J'aurais sûrement apprécié le geste à l'époque où j'étais en perpétuelle recherche du dernier « jeûne » à la mode mais là, ma démarche est justement anti-régime et qu’on me harcèle avec ces fichues diètes à la noix (surtout celles dont on sait qu’elles sont néfastes pour la santé), ça commence à me courir sur le haricot!

 

Les régimes, on en bouffe assez comme ça dans les magazines et les pubs télés bien culpabilisantes !

Sus aux pubs pro-régimes! Sus aux régimes tout court!

Sauvons-nous avant qu'ils ne nous rattrapent! (Mais pas de chance pour eux, on courre plus vite!)

 

PS : si la maison « St Michel » souhaite m’envoyer quelques échantillons pour dégustation, qu’ils n’hésitent surtout pas!

 

Publié dans Te parler de ma vie.

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>