Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La libre expression.

Publié le par teparlerdemavie

262406b0376a09f31c98e7e030aa9517.jpg

J’ai un voisin (même pas de palier mais dans l’immeuble d’en face) qui, plusieurs fois par jour nous fait profiter de tous les bruits, du plus banal au plus incongrus, dont le corps humain nous fait parfois cadeau (oui, c’est passionnant !).

 

Ça va de l’éternuement explosif qui dure 1 minutes 30 (chrono en main) genre Atchouuuuuuuuuaaaammtchaaaaaaaaaaaaaa ! Oui, je ne sais pas ce qui cloche chez ce monsieur mais il éternue en A ! Moi, je dis : « A quand le B qu’on puisse étendre notre vocabulaire ! », à l’éructation qui ferait sauter de joie une maman après la tétée de son adorable bout’chou mais qui, là, pour le coup, a quelque chose de répugnant, surtout quand tu es toi-même à table.

 

J’ai presque envie de dire : vivement l’hiver qu’on ferme nos fenêtres mais tant de poésie, si gracieusement offerte (on sent qu’il y met tout son cœur), ne peut être boudée… même si sa dernière tentative de rot le plus sonore de la planète (je le soupçonne de vouloir entrer dans le Guinness Book des records) s’est soldé par un « tu vas pas bientôt la fermer ta grande gueule de dégueulasse » de notre cher voisin du dessous (un poète à ses heures, lui aussi) qui décidément ne connaît rien à l’art corporel ! (même si, je l'avoue, j’aurais aimé avoir eu moi-même l’audace, depuis plusieurs semaines, de lui envoyer une aussi mélodieuse tirade si je n'avais crains de retrouver mes pneus crevés le lendemain !)

 

Vive l'expression corporelle (cloîtrée chez soi derrière ses doubles vitrages), vive la libre expression du voisinage!

 

PS : j'ai opté pour la photo d'un bébé heureux après son petit rototo... 

 

PS² : j'ai gagné 16 centimes hier grâce à vos "clics"! Youhou!! c'est 4 fois plus que d'ordinaire!

Publié dans Libre expression.

Partager cet article

Repost 0

Le début de la fortune.

Publié le par teparlerdemavie

Euro_Cents_by_BenHeine.jpg

J'ai cédé à l'appât du gain et j'ai cliqué sur « générer des revenus » sur overblog (c'est qu'il me faisait de l'œil depuis des mois cet onglet!) puis configuré les emplacements publicitaires pour ne pas trop défigurer mon blog.

 

3 jours plus tard (oui, bizarrement, mon compteur est resté à zéro durant 3 jours), je me suis extasiée sur mes 4 premiers centimes d'euro gagné! C'est plus tard que j'ai réalisé qu'il allait me falloir 1 an pour cumuler les 4 fameux euros minimum requis pour obtenir un virement.

 

Mon fils a les yeux qui brillent quand il me demande ce que je ferai de mon argent quand je serai multi-milliardaire comme Bill Gates ou Mark zuckerberg.

 

On se prend à rêver et à imaginer ce qu'on va bien pouvoir faire de tous ces centimes d'euros cumulés. S'acheter une super baguette multi-céréales à la place de la traditionnelle baguette blanche, voir même un pain de campagne tout entier. Ou si je bats des records, ça pourrait même aller jusqu'à me payer une place de ciné (bon, là j'avoue, c'est un peu ambitieux).

 

Je me suis aussi surprise à m'imaginer entrant dans le bureau de mon boss déguisée en poussin géant et lui chanter "Au revoir président, au revoir!". Ah, c'est beau de rêver... 

 

Et surtout, qu'est-ce que c'est drôle!

 

Finalement, c'est aussi ça un blog : rêver, imaginer, profiter... c'est beau, c'est bon et en plus, si ça rapporte (même 40 centimes), pourquoi s'en priver!

Publié dans Te parler de ma vie.

Partager cet article

Repost 0

Quand l'horloge tourne.

Publié le par teparlerdemavie

birthday_by_stupidstan.jpg

Il y a des matins, en se levant on sent un petit air de nostalgie nous balayer le visage comme une brise printanière. On revoit nos enfants tels qu'ils étaient il y a encore si peu de temps et on réalise comme le temps nous file entre les doigts et que si on ne s'ancre pas dans le présent en recueillant chaque petite étincelle de bonheur, de vie, on laisse s'échapper des souvenirs qui nous seront si précieux plus tard.

 

Mes 40 ans, je les ai fêté avec tristesse car je savais qu'ils correspondaient à quelque chose d'immuable comme le début d'une fin, le bonheur de porter un enfant, la jeunesse qui nous regarde au loin et qui s'éloigne un peu plus chaque jour, les enfants qui grandissent et qui nous échappent pour prendre leur envol, le quotidien qui nous épuisent, plus qu'à 20 ans...

 

Chaque jour doit être celui qui nous rendra heureux et même s'il faut se battre pour ça, il est important de s'en donner les moyens et de profiter de la vie et de l'amour tant qu'ils sont là.

 

Mes 40 ans ont été ceux de la tristesse, mes 41 ans seront ceux de la sagesse.

Partager cet article

Repost 0

Quand maigrir rime avec plaisir.

Publié le par teparlerdemavie

strawberry_cheese_cake_by_viennidemizerable-d3drb6u.jpg

Depuis quelques semaines, je réalise à quel point il est agréable de manger avec faim les aliments que j'aime.

 

Un magnum le soir au dessert, une tartine de nutella le matin au petit déjeuner, la portion de frites le dimanche avec le steak. Que de bons moments dont je me suis si longtemps privés.

 

J'en ai mangé des aliments bourrés, non pas de lipides, mais de culpabilité. Durant des années j'ai alterné lâchage total et restriction.

 

Ça n'a pas été simple d'oublier ce sentiment d'interdit en sortant la boite de gâteaux, le paquet de chips ou la tablette de chocolat. Il m'a fallu du temps pour réaliser que non, quelques carrés de chocolat aux noisettes mangés avec faim ne font pas grossir (le temps que mon cerveau de cartésienne l'enregistre et y croit). Et quand, enfin, je m'en suis rendue compte par moi-même, c'est comme si j'entrais dans la caverne d'Ali Baba.

 

J'en suis encore à me réconcilier avec tous ces aliments qui m'ont fait peur durant tant d'années, la fraternisation n'en est qu'à ses prémices mais je sens qu'on va vite devenir très copains.  

Partager cet article

Repost 0

Les plaisirs simples sont souvent les meilleurs.

Publié le par teparlerdemavie

Love_pancakes_by_webless_world.jpg

Vouloir retrouver une certaine sérénité, une vie sans agitation superflue (je suis la reine du brassage d'air inutile) demande quelques efforts mais aussi et surtout une capacité à vivre les instants de bonheur simples mais magiques.

 

Hier, nous avons fait une crêpe-party en famille. Un moment de bonheur comme nous en vivons fréquemment sans forcément savoir l'apprécier à sa juste valeur.

 

Partager avec plaisir sa table avec ses amis, sa famille, fait parti des petits plaisirs qui peuvent nous passer sous le nez pour peu qu'on ne soit pas dans l'instant présent mais projetée quelque part dans le futur ou le passé.

 

Soyons aux côtés de ceux que nous aimons et profitons-en pleinement. Il n'y a pas de petits bonheurs, il n'y a que du plaisir vrai.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 > >>