Besoin de reconnaissance.

Publié le par teparlerdemavie

Besoin de reconnaissance.

On a tous, un jour ou l’autre ressenti le besoin d’être reconnue dans nos efforts, comme pour dire « Eh oh ! Tu me vois ? J’existe, je suis là ! »

Il y a tant d’efforts invisibles dont personne ne prête attention. Il serait sûrement plus facile d’agir pour soi sans se préoccuper de ce que pensent ou même voient les autres et pourtant pour beaucoup d’entre nous, c’est impossible car douloureux.

Je me souviens d’une lecture sur le couple où la femme se plaignait que son mari ne voyait aucun de ses efforts mais qu’il n’hésitait pas à lui faire remarquer lorsqu’elle n’en faisait plus. Elle trouvait sa situation terriblement injuste.

Tout en lisant, je me demandais pourquoi avait-elle tant besoin de voir de la reconnaissance dans le regard de son mari lorsqu’elle avait rangé et nettoyé le salon, par exemple? Pourquoi ne se suffisait-elle pas de la satisfaction d’avoir un intérieur propre sans que ledit intérieur devienne le symbole d’un besoin de reconnaissance personnel ?

Et puis, je me suis dit que si chacun d’entre nous, au lieu de garder nos yeux rivés sur nos propres chaussures, acceptions enfin de relever la tête et de remarquer ce que, ceux qui nous entourent, font pour nous, cela permettrait d’apaiser tant d’inquiétudes comme celles de ne plus être aimée.

Aujourd’hui, j’ai envie de souligner chaque effort, aussi minime soit-il, de m’y arrêter et prendre conscience de sa valeur. De ne plus y voir une habitude ou une obligation mais  de percevoir, au-delà, les besoins exprimés.

Ne plus être aveugle aux autres.

Ainsi je pourrai leur témoigner ma reconnaissance, juste en appréciant réellement leurs efforts. Et si je les vois, peut-être alors les verront-ils dans mes actes à leur tour…

PHOTO : "Deliberation" By Aegis-Illustration (Deviantart).

Commenter cet article

AU303 07/01/2015 10:33

Ton article me parle. J'ai eu à un moment donné la même réaction que cette femme que tu décris, à regarder trop mes petits souliers avec cette sensation de faire beaucoup de choses qui ne m'apportaient plus d'épanouissement personnel et qui n'étaient pas non plus reconnues par mon entourage. Je ne savais plus voir les efforts des autres, trop rivée sur le manque de reconnaissance que je ressentais. Je suis devenue râleuse, faisant les choses sans plaisir. Et puis j'ai baissé les bras, et l'équilibre qui découlait de toutes ces choses que je faisais s'est rompu. Cette perte d'équilibre (même s'il était un peu bancal) a provoqué un déclic nécessaire, une prise de conscience des efforts de chacun. Quand on en vient à râler etc on ne sait plus complimenter les autres, et le cercle vicieux s'installe. Les choses se sont donc améliorées ensuite d'elles même, chacun étant plus attentif et attentionné envers l'autre. Le positif entrainant le positif ...

teparlerdemavie 07/01/2015 15:01

Merci beaucoup pour ton témoignage. Et je suis heureuse pour toi que la situation se soit améliorée. Oui, le positif entraîne le positif, j'en suis convaincue.
Bises

matchingpoints 02/01/2015 21:51

Si seulement cette interactivité pouvait toujours marcher !

teparlerdemavie 03/01/2015 13:24

Si seulement... mais on peut toujours espérer.