Changements...

Publié le par teparlerdemavie

Changements...

Depuis quelques mois il y a eu quelques changements dans ma vie. Entre autre (et pas des moindres), j’ai changé de travail. Ça n’était pas un choix personnel, mon boss a pris sa retraite et la boite a fermé (pas de repreneur, pas de boulot).

Mais pas grave car celui que j’occupe actuellement est juste le job de mes rêves. J’adore mon travail, j’adore ce que j’y fais et j’y vais chaque matin avec un plaisir que je n’avais plus connu depuis de trèèèèèèèèès longues années (oui, finalement, je remercie chaque jour le bon Dieu d’avoir créé l’homme avec une limite d’âge… sinon je crois bien que mon ex-boss n’aurait jamais voulu lâcher sa boite pour partir vivre dans des contrées plus ensoleillées du côté des paradis fiscaux – d’ailleurs, petite digression supplémentaire, faut que je vous raconte comment un employé de banque a fait la bourde qui aurait pu être celle du siècle – du moins celle de sa perte d’emploi - si je n’avais pas fermé ma bouche, lorsqu’il m’a annoncé, pensant que j’étais sa femme – alors oui, mon boss donnait toujours le numéro de sa boite pour tous ses appels administratifs, personnels… question d’avoir une secrétaire, c’est-à-dire « moi », gratuitement à sa disposition. Donc, ce monsieur a appelé en demandant à parler à xxxx pour ensuite m’annoncer que le versement mensuel de xxxx avait bien été enregistré à la caribbean bank ! (dans un petit coin de la planète où les petits avantages fiscaux ne sont pas négligeables).

Wouah ! Quand je pense que j’aurais pu le faire chanter ! Un univers (que je n’ai pas osé accueillir à bras ouvert) s’ouvrait à moi !

Pour en revenir à mon nouveau travail « parfait », son seul défaut (oui, il y en a un et conséquent, sinon ça ne serait pas drôle), c’est qu’il s’agit d’un contrat précaire de 9 mois avec la possibilité, peut-être, éventuellement, si Dieu l'état le veut, de le prolonger une seule fois.

La misère quoi (ah oui et c’est aussi payé une misère absolue mais je l’aime tellement d’amour que ça passe mieux). Et je ne peux pas m’empêcher de chouiner de tristesse en songeant que s’il avait été pérenne (ou du moins si je n’avais pas su par avance qu’il s’arrêterait si vite), j’aurais pu me sentir libérée d’un sacré poids quant aux questionnements sur mon avenir pro (oui, on passe tellement de temps au travail dans une journée, autant le vivre le mieux possible et y faire des choses excitantes).

Mais, pour l’instant, je l’ai et j’y suis bien. C’est quelque chose qu’on ne m’enlèvera pas et qui m’a carrément permis de renouer avec le plaisir de me lever chaque matin avec un sourire jusqu'aux oreilles (c’est énorme ! Et je n’avais pas réalisé comme j’avais pu être malheureuse dans mon ancien job). J’ai retrouvé le plaisir et l’envie, les deux plus belles choses au monde !

 

LIEN PHOTO

Publié dans Te parler de ma vie.

Commenter cet article

Nanou 26/02/2016 19:45

Quel plaisir de retrouver ton blog, tes précédents articles m'avaient tous beaucoup touchée ! Je suis contente de te savoir heureuse dans ton nouveau travail et dans ta vie !

mamancadeborde 24/02/2016 17:58

Génial ! Vu le temps qu'on passe au boulot, c'est beaucoup plus simple que d'y aller à reculons c'est clair même si il n'est pas payé une fortune...bon malgré tout il faut pouvoir subvenir à ses besoins...Profite de tous ces bons moments et qui sait c'est peut être le début d'une longue suite. Bonne soirée

Paula 24/02/2016 14:22

Profite de chaque jour alors ;-)