Ces fautes d’orthographe qui me sautent au visage.

Publié le par teparlerdemavie

Ces fautes d’orthographe qui me sautent au visage.

Il m’arrive parfois de relire d’anciens billets pour y voir mon évolution, me souvenir des bons moments, sourire doucement de mes joies de maman, m’enflammer de nouveau sur des sujets sensibles. Et alors que je sais que ces billets, avant de les publier, je les ai travaillés, lus et relus, corrigés encore et encore, il m’arrive de tomber sur une faute d’orthographe grossière qui me saute au visage et m’agresse littéralement.

Et alors me vient cette pensée : Comment ai-je pu laisser passer un truc pareil ? C'est juste incroyable de louper une faute aussi visible que le nez au milieu de la figure.

Comment, après avoir lu mon texte à plusieurs reprises (je suis la reine des « aperçus » avant publication, l’onglet, chez moi, ne fait pas office de décor), je peux ne pas voir une faute ou même l’ajout involontaire ou l‘oubli d’un mot ?

C’est comme si je lisais une phrase sans m’appuyer réellement sur les mots écrits pourtant noir sur blanc. 

Voilà une singularité qui me laisse bien souvent perplexe.

Et c'est à croire que parfois mon cerveau aurait besoin d'une bonne paire de lunette.

 

LIEN PHOTO

Publié dans Te parler de ma vie.

Commenter cet article

coquillette 02/07/2016 17:26

Ou peut-être une bonne paire de lunetteS... ;-)

Melgane 05/03/2015 12:51

Je suis aussi comme ça. Quand je relis un texte que j'ai écrit deux jours après j'avoir fait je me rends compte qu'il y a un mot en double, ou au contraire qu'il en manque un, que j'ai fait des fautes d'accord assez ridicules... Je crois que c'est parce que l'on connait notre texte, du coup quand on le relis notre cerveau "comble" les erreurs. Ça fait ça aussi avec les textes des autres. Ça m'est arrivé de lire des commentaires à la suite d'un texte où la personne faisait remarquer que ce n'était pas "er" mais "é", et comme j'étais absorbée je ne l'avais pas vu, j'avais corrigé de moi-même. Mais en fait c'est un peu comme pour tout ce que l'on voit... Par exemple dans l'oeil, à un moment, la rétine s'arrête pour le nerf optique, donc on devrait voir deux taches noires à un moment. Et pourtant ce que l'on regarde c'est d'un seul tenant, parce que le cerveau a "réparé" les trous.

teparlerdemavie 05/03/2015 12:56

Mais oui, tu as complètement raison, le cerveau corrige de lui-même (et c'est flagrant quand j'oublie d'écrire un mot puisque je le lis quand même et je ne m'aperçois pas de suite de son oubli).
D'ailleurs, ça fonctionne aussi avec "ne...pas", il m'arrive de ne pas les voir et de croire que la personne dit le contraire. Il me faut une 2e lecture pour voir enfin la négation.
Merci pour ton commentaire très instructif.
Bise

Marie Kléber 05/03/2015 12:25

A force de voir un texte, on s'y habitue et ce qui saute aux yeux des autres, nous ne le voyions pas sur l'instant. Il faut parfois un peu de recul pour se rendre compte des fautes qui parsèment nos textes!

teparlerdemavie 05/03/2015 12:51

Oui, c'est toujours par la suite qu'on voit "réellement" le texte (et les fautes qui y étaient cachées).
Bise

Aloès 05/03/2015 11:30

Moi aussi ça m'arrive souvent :/ Pourtant quand je me relis (moi aussi j'use de l'aperçu), j'essaye de ne pas me concentrer sur le sens mais vraiment sur les mots, mais certaines horribles fautes subsistent. D'ailleurs, dans mon boulot, je ne trouve rien de plus pénible que de lire et relire et rerelire un rapport parce qu'à force je n'arrive plus à me concentrer, je regarde en diagonale... Heureusement que mes billets sont plus courts ^-^

teparlerdemavie 05/03/2015 12:49

C'est vrai que la relecture (quand tu as déjà lu 10 fois le texte), c'est pas ce qu'il y a de plus excitant.
Bise

sysyinthecity 05/03/2015 11:08

ah ah je ris et ça me rassure :)

teparlerdemavie 05/03/2015 11:14

Je me rends compte que je ne suis pas la seule :)
Bise

Ker Mary 05/03/2015 10:29

On est tous pareil le cerveau relit ce qu'il pense avoir écrit. Je crois qu'il faudrait peut être plusieurs jours entre l'écriture de l'article et sa relecture.

teparlerdemavie 05/03/2015 10:32

Oui, prendre le recul nécessaire (quand c'est possible) permet de voir les fautes.
Bise

Allye 05/03/2015 09:45

L'Heureux Elu me sert de correcteur... Enfin de temps en temps, pas assez souvent à mon goût et des fois j'ai honte mais honte... tant pis... Je me console en me disant que du moment que cela reste compréhensible... lol
Bonne journée

teparlerdemavie 05/03/2015 09:58

Oui, parfois ça me fiche la honte aussi (alors je m'empresse de la corriger).
Bise

La Miss Tamara 05/03/2015 09:40

Je déteste les fautes d'orthographe et je travaille dur pour les réduire au minimum, mais quelques unes arrivent à se faufiler je ne sais pas comment, c'est exaspérant ! Bises

teparlerdemavie 05/03/2015 09:48

Je ressens la même chose. Si j'écrivais à la vite sans vraiment me relire, ça ne m'exaspérerait pas autant.
Bise

mamancadeborde 05/03/2015 09:37

Il est toujours plus facile de voir les fautes des autres que les siennes. J'ai beau me relire parfois je suis comme toi quand je relis quelques jours plus tard...je suis dépitée par certaines de mes fautes inexcusables mais quand on a le nez dessus on ne les voit plus...incroyable ! Je crois qu'il faut écrire et relire plusieurs jours plus tard ! Notre cerveau est ainsi fait semble t-il ! Bonne journée

teparlerdemavie 05/03/2015 09:46

Oui, on ne prend pas toujours le recul nécessaire. C'est toujours après coup qu'on voit ces fautes.
Bonne journée à toi aussi.
Bise

Bellone 05/03/2015 09:23

J'ai beau finir mon agrégation comme prof de lettres (français/latin), il m'arrive encore de ne pas voir mes propres fautes : parce qu'on sait ce qu'on veut dire et qu'on ne lit pas notre texte comme quelqu'un de "neutre", qui le découvrirait :-) Il m'arrive souvent de demander à ma mère (prof aussi) de relire mes prépas de leçons avant de donner les feuilles aux élèves, parce qu'il y a toujours une coquille qui traine, une virgule mal mise...

teparlerdemavie 05/03/2015 09:44

Oui, c'est ça "on sait ce qu'on veut dire" et ça ne suit pas toujours.
Bise

Reb 05/03/2015 09:21

Je crois que nous sommes tous pareils ! Plus je relis en moins je vois les fautes en règle général ...
J'ai aussi un autre gros problème . La conjugaison !

teparlerdemavie 05/03/2015 09:23

C'est vrai qu'à force de regarder... on ne voit plus rien.
Bise

JolieTesteuse 05/03/2015 09:04

Oh je suis comme toi mais je fais souvent des fautes si je suis fatiguée, pressée, enfin bref ça arrive à tout le monde !

teparlerdemavie 05/03/2015 09:23

La fatigue joue beaucoup, en effet.
Bise

Rachel 05/03/2015 09:02

Nous sommes pareilles! Des jours voire des semaines plus tard, je découvre des fautes d'orthographe énormes qui m'ont échappé à la relecture! Alors je sors l'excuse bateau: "L'erreur est humaine!' :p

teparlerdemavie 05/03/2015 09:09

Oui, c'est l'énormité de certaines fautes qui me pose question. Parce que c'est vrai qu'il y a des fautes excusables (la langue française n'est pas toujours simple et évidente) mais pour certaines, c'est juste incompréhensible.
Bise

matchingpoints 05/03/2015 09:00

Nous connaissons ça aussi, étrange phénomène ! La partie germanique des matchingpoints est un peu excusée, mais l'associée aussi est surprise par les fautes qu'elle a laissées, pourtant elle est incollable sur la grammaire et l'orthographe ! Peut-être est-ce le clavier qui permet plus que la vraie écriture à la main ?

teparlerdemavie 05/03/2015 09:04

C'est fou et si je ne savais pas à quel point je travaille mes textes, je crois que je me demanderais si je les relisais vraiment.
Bise