Quand faire ses courses rime avec plaisir.

Publié le par teparlerdemavie

SuperMarket by DEA

 

Partout (magazines, télé, pub…), on nous abreuve de règles absurdes sur le comment bien manger pour bien maigrir.

 

Le genre de trucs qui, depuis que j’ai cessé de croire en la vertu suprême de la restriction, me hérisse le poil (et crois-moi, mon système pileux est bien fourni).

 

Et le truc qui bat tous les records d’érectibilité pilaire, c’est le conseil qui (me) tue :

 

« NE JAMAIS FAIRE SES COURSES LE VENTRE VIDE ! »

 

Sinon, on risque de remplir notre caddie d’un tas d’aliments qu’on aime et dont on prend plaisir à manger.

 

L’horreur absolue !

 

Imaginez un peu qu’on se laisse avoir par nos sens dépourvus de moral et qu’on fasse le choix déplorable du plaisir gustatif (vade rétro satanas !).

 

Oui, parce qu’on a le droit de baver sur la pub des kinder pingoui mais interdiction absolue d’en laisser un seul passer la porte de sa cuisine ! Faut pas déconner !

 

Ça s’appelle le plaisir des yeux : on regarde (on peu même baver dessus) mais on ne touche pas !

 

Alors, je ne sais pas vous mais moi, j’ai longtemps fait mes courses après avoir avalé un en-cas digne de ce nom (ne me demandez pas quelle est la vertu éducative du « je mange pour éviter toute tentation »).

 

Et c’est vrai que ça marche : faire les courses le ventre plein est le meilleur moyen de te dégoûter de tout ce qui comprend plus de 2 calories (à l’extrême limite, un tic-tac, ça peut passer). Et te voilà à errer comme un pauvre hère dans les rayons de ton supermarché, ne remplissant ton chariot que d’aliments aussi peu appétissants que possible avec une frustration grandissante.

 

Alors, moi, je dis NON !

 

Faisons nos courses avec ce petit creux à l’estomac qui signale une faim que l’on prendra plaisir à combler sitôt rentré chez soi (pas la peine non plus de tenter le diable en se lançant le défi de faire ses courses affamées, histoire de prouver votre force mentale… qui sera balayée en moins de temps qu’il ne faut pour le dire dès que vous aurez atteint le rayon chocolat. On est des humains, pas des robots ! Ne l’oublions pas).

 

Avez-vous déjà fait vos courses en faisant le choix de n’acheter que ce dont vous aviez vraiment envie ? D’anticiper le plaisir que vous allez prendre à déguster tous ces aliments que vous aurez choisis selon vos goûts et non des préceptes diététiques qui ne tiennent pas compte de vos préférences ?

 

Si la réponse est non, tentez l’expérience. C’est un tel bonheur que vous y reviendrez à coup sûr.

 

Si la réponse est oui, bienvenue ma sœur dans le royaume du plaisir car la vie est trop courte pour la passer à se priver de ce bonheur simple qui est de savourer un bon repas chaque jour.

 

Et pour celles qui ont peur de craquer lamentablement à tous les coups, sachez que ce sera peut-être le cas dans un premier temps mais ensuite, on apprend très vite à se suffire de la juste quantité et à suivre nos besoins.

 

Qui a dit que les courses devaient être un sale moment à passer ?

 

 

Commenter cet article

Melle Bulle 13/10/2012 10:46

Cet article fait écho en moi ... A l'époque où j'étais célibataire, mon plaisir en rentrant le soir à la maison, c'était de faire un détour par Monoprix et de flâner dans les rayons à la recherche
de ce qui me ferait plaisir de manger le soir, ou le lendemain ... Je faisais ça aussi le samedi, sur le marché ... Et en effet, j'avais toujours faim ! Si au début, je me lâchais beaucoup, très
vite je me suis régulée et j'ai pris ce qui me faisait envie mais en restant raisonnable ! Et c'était un plaisir que de faire ces courses, car même si je faisais la queue à la caisse, je
m'imaginais une fois rentrée à la maison, à déguster mon plat du soir :D

teparlerdemavie 15/10/2012 13:01



Oui, au début, on veut tout acheter, tout manger et puis, au fil du temps, on choisit uniquement ce qui nous tente et nos quantités diminuent au fut et à mesure.


Merci pour ton témoignage. Bises



Cicciotella 09/10/2012 19:29

Il y a pire que la frustration qui monte parce qu'on a déjà mangé... après tout, quand j'ai faim et que je fais mes courses, ça me frustre encore plus (je fais partie de ces gens qui détestent
manger en faisant leurs cours, pour diverses raisons).
Non, le problème est plus terre-à-terre : si je n'ai pas prévu de liste (vrai dans 95% des cas en ce qui me concerne), c'est au feeling que je remplis le caddie, c'est-à-dire que je vais prendre
trois-quatre trucs sans intérêt puis décider que ça suffit comme ça. Et le lendemain, il faudra revenir parce qu'il n'y a vraiment plus rien dans le frigo ! et rebelote.

teparlerdemavie 09/10/2012 20:05



Je ne prévois jamais de listes non plus, je me fie plus à ce qui me tente vraiment. Bises



Mag à l'eau 09/10/2012 08:33

j'aime beaucoup ta conclusion.

teparlerdemavie 09/10/2012 12:51



Merci mag! Bises



Le Blog de la Peste 08/10/2012 19:14

Je te rejoins entièrement même si je ne l'avais pas vraiment analysé ainsi, sûrement parce que les grandes surfaces = mauvais souvenirs de boulimique qui cherche de quoi faire sa crise. Du coup
j'ai pour l'heure résolu mon problème, je fais mes courses de chez moi, sur un drive, et j'adore ça et je n'achète rien d'allégé... Je me fais PLAISIR. Et au fond, je compulse moins, puisque je ne
m'interdis rien (je me demande encore comment je fais mais je continue !).

teparlerdemavie 09/10/2012 12:51



Tout comme toi!



Clem' 08/10/2012 17:09

Alors là, trop d'accord ! c'est clairement desagreable de faire ses courses quand tout nous dégoute...
le top comme tu dis, c'est avec un tout petit creux :)

teparlerdemavie 09/10/2012 12:50



Oui, juste le petit creux qui réveille nos envies.



Lilly rose 08/10/2012 14:16

en fait depuis que j'ai adopté cette tactique, ne rien m'interdire, je vois que j'achète toujours les mêmes choses genre mozzarella di buffala, tomates, gazpacho, yaourts nature...et quand je
m'interdisais tout, je finissais avec du Nutella, du coca pas light, des tas de trucs qui finalement ne me disent plus rien depuis que je me les autorise...va comprendre la psychologie féminine
Charles (rires) "Après trente ans passés à étudier la psychologie féminine, je n'ai toujours pas trouvé de réponse à la grande question : Que veulent-elles au juste ? (Sigmund Freud)" Des trucs
bons dans le caddie, cher Sigmund, du plaisir en somme...surpris? :D

teparlerdemavie 08/10/2012 16:18



Oui, tu as tout à fait raison. Lorsqu'il n'y a plus d'interdit, nos choix vont vers ce que nous aimons profondément et non ce que nous croyons aimer. Bises



ange-line 08/10/2012 14:11

ben déjà les courses pour moi c'est la corvée alors si en plus faut se priver des bonnes choses ah nonn !!!

teparlerdemavie 08/10/2012 16:17



Je suis bien d'accord avec toi!



myrtille 08/10/2012 12:12

je lis que tu fais les courses en ligne : c'est bien plus cher que d'y aller en magasin !!
quand tu vois le prix de la livraison et meme des aliments ben il faut pouvoir le faire financièrement ..

teparlerdemavie 08/10/2012 12:46



Non, je fais mes courses au drive. Je paye les mêmes prix qu'en magasin (avec les mêmes promos) et je n'ai qu'à aller chercher mes paquets. C'est un gagne temps considérable et ça me permet de
dépenser la somme que je souhaite.



myrtille 08/10/2012 12:11

ce n'est pas un sale moment mais après une journée de travail quand tu es archi fatiguée et que tu dois 'te coltiner' le monde dans les rayons et à la caisse ..

Mais ce n'est pas forcement un moment agreable non plus quand tu es juste financièrement et que oui tu es bien obligée de faire attention à ce que tu achètes et ce que tu voudrais acheter et que tu
n'achètes pas ..

mais bon les magasines ..ils racontent tellement de conneries aussi ;) ..

pss ça me viendrait pas à l'idee de faire mes courses ss avoir mangé sauf si je veux avoir un malaise dans le magasin ..

et tu peux avoir le ventre 'rempli' et pourtant avoir envie de t'acheter ce que tu as envie et pas forcément besoin ;) ..

ils font les rayons en ce sens là ..te faire acheter ils sont tres doués pour cela ;)

teparlerdemavie 08/10/2012 12:49



Le côté financier, c'est un autre débat mais acheter les aliments que l'on aime ne coûte pas plus cher qu'acheter ceux qui sont conseillés pour maigrir (c'était là, le but de mon article). Bises



Reb 08/10/2012 12:11

Je deteste faire les courses mais ça doit être parce que je bosse dans une grande surface . Tu vois ce que je n'aime pas c'est le fait que tu as finnis ta journée, tu te change mais tu retournes
quand même au boulot ...
Bisous,bisous

teparlerdemavie 08/10/2012 12:50



J'imagine en effet! Bisous



Marcelle 08/10/2012 11:04

Alors moi je distingue deux choses en faisant mes courses :
- Y aller le ventre vide et craquer pour tout et n'importe quoi (parce que dans mon cas, c'est bien de ça dont il s'agit)
- Aller faire ses courses un peu au hasard pour trouver de l'inspiration et se laisser tenter par des trucs qui nous font vraiment envie. Comme l'autre jour où j'avais vraiment envie de cordons
bleus...

Sinon, je n'ai plus trop ce problème puisque je fais mes courses en ligne... Bise

teparlerdemavie 08/10/2012 11:28



Les courses en ligne, c'est le bonheur, je fais le plus gros de mes courses comme ça aussi. Mais j'aime bien 1 ou 2 fois par semaine, faire quelques courses d'appoint pour le plaisir de préparer
un repas spécial. Et là, y aller avec une petite faim, c'est un plus car ça m'ouvre l'esprit sur plein de possibilités (alors qu'avec le ventre plein, tout m'écoeure). Bises