Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

22 articles avec l'art de l'essentiel.

A bas le pessimisme!

Publié le par teparlerdemavie

 

enjoy by sigler18-d4tu48t

 

Oui, c’est un cri du cœur !

 

Nous avons tous dans notre entourage des personnes pessimistes qui voient toujours le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein. Et souvent, elles ont cette faculté incroyable à plomber l’ambiance et le moral de ceux qui les entourent.

 

Ça ne vous est jamais arrivé de rentrer chez vous, un soir, après avoir passé une journée avec une personne profondément pessimiste et de ressentir une sorte de blues, de vague à l’âme sans en comprendre la raison jusqu’à ce que vous réalisiez que vous avez côtoyé une personne nocive pour votre morale ?

 

Etre optimiste, ça s’apprend.

 

On peut, il me semble, trouver chaque jour, des petites choses positives qui nous arrivent et les mettre en avant plutôt que de se plaindre sans cesse. C’est une question de point de vue et d’ouverture d’esprit.

 

C’est aussi une question de choix. Il y a ceux qui veulent s’en sortir, être heureux, avoir le sourire et ceux qui préfèrent tout critiquer et broyer du noir.

 

Ça peut même être un jeu, une sorte de rituel que l’on met en place le soir. On note sur un joli carnet les bons moments de sa journée ou mieux encore, à chaque fois qu’une contrariété menace d’anéantir notre bel optimisme, penser à quelque chose de positif ou voir ce que cette aventure contrariante a à nous dire de positif.

 

On peut ainsi, se découvrir bien plus patiente que ce que l’on croit lorsque, par exemple, on se retrouve coincée dans un embouteillage, et même s’en enorgueillir (être fière de soi ne nuit à personne). Ou réaliser, lorsqu’on se trouve entourée de gens, que ça n’est pas leur faire un cadeau que de les empoisonner avec nos idées noires. Oui, on peut voir, dans notre effort d’être positive, un beau cadeau pour son entourage.

 

Et surtout, un beau cadeau pour soi.

 

Parce que, qu’est-ce que ça fait du bien de savoir reconnaître sa chance et d’apprécier toutes ces petites choses positives qui nous arrivent et que nous avons trop longtemps ignoré !

 

Être positive, c’est se donner une chance d’être heureux… et ce serait dommage de passer à côté !

 

 

Photo déviantart by "sigler18"

Publié dans L'art de l'essentiel.

Partager cet article

Repost 0

Qi Gong.

Publié le par teparlerdemavie

 

zen_by_zenbaby23-d2yrm75.jpg

 

Cet été, j’ai envie de profiter de mes vacances pour faire quelques activités que j’ai du mal à placer dans mon agenda le reste de l’année.

 

A commencer par le Qi Gong.

 

J’ai découvert le Qi Gong, il y a quelques années et j’ai tout de suite accroché avec cette pratique qui m’a permis de renouer avec mon corps, que j’avais un peu oublié.

 

« L'état de Qi Gong se caractérise par une sensation de calme, de vide, d'inspiration.

L'homme écoute le cœur de l'univers et l'univers écoute le cœur de l'homme »

Maître LIU Dong

 

« Le Qi Gong signifie littéralement "maîtrise de l'énergie". La culture orientale considère que l'homme, nourri par la terre et relié au souffle de l'Univers, est énergie. Ce "Qi" souffle à l'intérieur du corps à travers les méridiens, entre et sort par les nombreux points d'acupuncture qui le relie au cosmos et à l'environnement.

 

Grâce à un travail de souffle, cette discipline chinoise millénaire aide à la circulation des flux énergétiques. Le Qi Gong vise à réconcilier le corps et l'esprit, à recouvrer une vitalité minée par la vie urbaine.

 

Les mouvements lents non violents, contrôlés et associés à des exercices de respiration et de concentration de l'esprit permettent de relâcher les tensions qui s'accumulent. Il allie la relaxation mentale, l'assouplissement corporel et le plaisir de se mouvoir en harmonie dans l'espace ».

Nadège Delalieu

 

Lors de la pratique du Qi Gong, il se crée un équilibre corps-esprit, une forme de plénitude, d’envie de prendre soin de moi, de me libérer du stress, de ralentir. Et même au niveau des repas, j’ai envie de respecter mon corps, de ne pas le surcharger de nourriture. Je mange moins vite, plus posément. C’est vraiment une activité qui change notre vision de l’existence. Tentez l’expérience, ça en vaut vraiment la peine. 

 

 

Je vous mets une vidéo qui explique bien de quoi il s’agit. Les exercices commencent à la 20e minute de la vidéo.

 


 

      Photo Deviantart by Zenbaby23


Publié dans L'art de l'essentiel.

Partager cet article

Repost 0

2013 sera...

Publié le par teparlerdemavie

 

ode_to_luck_by_branchewski-d51fggh.jpg

 

C’est la période de l’année où l’on aime bien prendre de bonnes résolutions, pour ma part, depuis 2 ans, j’ai cessé de m’imposer des objectifs. Donc, pas de chiffres, pas d’attente surréaliste, ni de grandes résolutions insoutenables (qui te font dire, à la fin de l’année qu’une fois de plus, tu as lamentablement échoué).

 

Je suis donc repartie à la quête de mes envies 2012, pour faire le point et voilà ce que j’avais écrit :

 

-Cesser de m'éloigner de mon corps en cérébralisant tout.

-Apprendre à vivre avec mes douleurs, ne plus les ignorer et les rejetter alors qu'elles font parties de moi. Poursuivre mes séances de méditation anti-douleur.

-Accepter chaque moment de bonheur comme un cadeau et ne plus en avoir peur. Faire cesser cette croyance que le pire est devant nous et croire au meilleur.

-Apprendre à m'aimer un peu plus chaque jour et combler ainsi l'immense vide que j'ai en moi.

-Accueillir et respecter mes émotions, les laisser vivre en moi puis les laisser s'en aller.

-Lâcher prise, ne plus lutter constamment contre mes émotions, mes regrets, cesser de retourner encore et encore dans le passé ou craindre le futur.

 

Je dois dire que je suis assez fière de mon année puisque j’ai touché du doigt plusieurs de mes espérances, j'avance dans le bon sens, ça fait du bien de lire à quel point j'avais déjà ce souhait d'être bien avec moi-même, d'aller de l'avant.

 

Pour 2013, j'espère poursuivre dans cette voie. Je mise beaucoup sur l'acceptation. L'acceptation de celle que je deviens jour après jour, l'acceptation de mon corps, de mon esprit, de mes choix.

 

J'ajouterai :

 

-Chasser cette petite voix cruelle que j'entends au fond de moi et qui persiste à me faire croire que la volonté est maîtresse et qu'il faut batailler sans cesse pour vivre.

 

-Croire en moi, en mes capacités à avancer sans heurt, tout en douceur.

 

-Poursuivre mes exercices de méditation "anti-douleur" et de pleine conscience.

 

-Repousser cette colère qui m'envahit lorsque la maladie gagne du terrain.

 

-Et poursuivre ce très beau chemin que j'avais entamé l'année passée.

 

2013 sera, j'en suis convaincue, une année de conquête, de renouveau et de découverte de soi. 

 

Il est parfois bon de mettre de côté ses grandes ambitions surréalistes pour aller cueillir ce qui est à portée de nous et apprendre à s'en satisfaire. C'est ça la vraie victoire, aimer son quotidien, ces moments simples qui nous procurent tant de bonheur. Être heureux, ça s'apprend. On avance pas à pas, on trébuche, se relève, on prend de l'assurance et on savoure.  

 

Bonne année à tous et à toutes, faites-vous du bien, ayez confiance en vous et ne baissez jamais les bras.

 

2013 sera... ce que vous voudrez bien en faire... car n'oublions jamais que nous sommes responsable de notre vie.

 

 

Photo by Branchewski (deviantart)  

Publié dans L'art de l'essentiel.

Partager cet article

Repost 0

Philosophie de vie.

Publié le par teparlerdemavie

philosophy of dance 165880 by alexgontar-d41dpun

 

Depuis quelques semaines, je m'observe et je réalise à quel point je peux me transformer en véritable éponge émotionnelle. Dans ces moments-là, je prends tout, le bon comme le mauvais. M'observer ainsi en prenant de la distance, de la hauteur comme un personnage neutre m'a permis de réaliser que je me laissais trop souvent emporter par mes émotions.

 

Aujourd'hui, je n'ai plus envie de me battre, de me plaindre, je veux me sentir bien et sereine. Et tout cela passe par des petites choses que j'essais, jour après jour de faire évoluer dans mon quotidien.

 

Quelques mots sur ma nouvelle philosophie...

 

Mettre en lumière des instants magiques pour ne garder que le meilleur en fin de journée. Et m'endormir sur une note positive.

 

M'obliger à sourire lorsque je me sens d'humeur maussade.

 

Ne pas faire subir aux autres ma mauvaise humeur (on dit que le rire est communicatif, malheureusement, les tensions aussi).

 

M'éloigner des personnes taciturnes.

 

Prendre du recul lors de conversations houleuses.

 

Accepter les avis divergents.

 

Rester humble et reconnaître mes tords.

 

Chercher son bonheur et pas seulement celui de ses proches.

 

Oui, ne pas s'oublier et se dire que penser à soi n'est pas un acte égoïste mais une nécessité pour vivre heureux.

 

Offrir et s'offrir des présents qui ont une valeur sentimentale et non marchande.

 

Cesser de vouloir posséder.

 

Prendre le temps de faire quelques respirations tout au long de la journée.

 

Relâcher la tension des épaules et de la nuque.

 

Avoir une pensée positive chaque jour.

 

Me coucher plus tôt et avoir un meilleur sommeil.

 

Ne garder que le meilleur et enfermer dans une petite boite toutes les pensées sombres, les chagrins et tout ce qui fait du mal.

 

M'assumer telle que je suis.

 

Ne jamais cesser de rêver.

 

Être libre et heureuse.

 

Et se dire que l'on n'a qu'une vie alors autant ne pas la gâcher.

 

Publié dans L'art de l'essentiel.

Partager cet article

Repost 0

Saisir l'instant.

Publié le par teparlerdemavie

fbb1515b37deaaf8de89a5a685c96c1d-d3244on.jpg

 

Se lever alors que le soleil pointe à peine le bout de son nez.

 

Profiter du silence matinal.

 

Profiter de l'absence.

 

Ralentir ses pas.

 

Ralentir les battements de son coeur.

 

Ne penser qu'à soi quelques heures, quelques minutes.

 

Oublier les soucis quelques minutes, quelques secondes.

 

S'offrir un instant de plénitude.

 

S'offrir du temps.

 

S'aimer tout simplement.

 

Sans s'estimer égoïste, ni craindre de le devenir.

 

Cesser de se mentir.

 

Ouvrir les yeux sur soi, sur le monde.

 

Réaliser que tout n'est pas parfait.

 

Que rien ne le sera jamais.

 

Mais décider d'être heureux.

 

Ne serait-ce que cet instant.


Publié dans L'art de l'essentiel.

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 > >>