La balance, notre ennemie.

Publié le par teparlerdemavie

 

tricking_the_scales_by_scottjamesprebble-d5ony4y.jpg

 

Lors de ma première consultation avec mon diet, nous avons bien évidemment parlé de… je vous le donne en mille : la balance !

 

J’étais dans une période où je ne me pesais plus, il m’a donc été facile de me vanter de ne plus me peser… seulement, ça n’était pas si simple que ça…

 

J’ai réalisé que j’avais trop souvent tendance à ne plus me peser quand je sentais que je ne maîtrisais plus rien, une façon de me voiler la face, de fermer les yeux sur mes excès, comme si le fait de ne pas voir mon poids augmenter sur la balance, rendrait la hausse inexistante.

 

Bref ! Je n’étais pas très claire dans mon rapport à la balance.

 

Alors autant vous dire : mon diet est contre l’idée de se peser pour une raison très simple.

 

On ne se résume pas à un chiffre comme on ne se résume pas à un poids.

 

Nous sommes faits de chair et de sang, de sentiments et d’émotion. Nous avons tous une histoire unique, un vécu, nous sommes des individus à part entière et se résumer à un chiffre est extrêmement réducteur.

 

Il a fait le parallèle avec une personne atteinte d’un cancer. Cette personne n’est pas un cancer, on ne la définit pas comme telle. Non, c’est une personne qui souffre d’une maladie mais elle n’est pas LA maladie.

 

Et puis, se peser fausse complètement notre rapport à soi. C’est très souvent notre pesée qui va dicter notre façon de nous nourrir dans une journée. Même si on refuse de l’admettre en prétextant que non, que l’on est tout à fait capable de faire la part des choses… inconsciemment, le chiffre que l’on aura vu le matin sur la balance va faire germer une petite graine dans notre esprit qui va grandir au fil des heures plus exploser en apothéose dans la soirée ! Et on aura beau croire que nous sommes maître de notre ressenti, ce sera faux.

 

J’ai en fait l’expérience (tentez vous aussi, de votre côté, vous verrez, c’est flagrant). Dernièrement, je suis montée sur la balance et j’ai vu que j’avais repris quelques kilos (ce dont je me doutais bien). J’ai pris note de mon ressenti tout au long de la journée (c’est important de noter tout ce qui se passe en vous de façon détachée, un peu comme un détective qui enquête, ne vous censurez surtout pas. Il n’est pas question d’être gentille ou compatissante mais juste et objective.)

 

Et le soir, j’ai fait le point sur ce que j’avais écrit : jusqu’au soir, tout va à peu près bien (même si ça commence à se gâter au goûter) et là, une évidence : mon mental entre en jeu !

 

Je rentre du boulot, j’ai faim… et je me dis : si tu manges maintenant, tu vas cumuler les calories de ton en-cas plus celles du dîner (première ingérence du mental), puis, je prépare à manger et là, 2e ingérence du mental : je décide de me faire un plat moins calorique. Puis, le soir, vers 22h, je sens un petit creux (en fait, j’avais encore faim en sortant de table mais j’ai préféré l’ignorer : 3e ingérence du mental) et là, je décide qu’il est trop tard pour manger et vais plutôt me coucher avec la fameuse phrase dans la tête : « qui dort dîne » ! Et donc dernière ingérence du mental.

 

Ce qui m’a sauté aux yeux, c’est l’idée que je m’étais faite de ma journée : j’étais parvenue à me persuader que j’avais bien respecté ma faim tout au long de la journée alors qu’à l’évidence, il n’en était rien.

 

L’exercice se poursuit le lendemain mais là, interdiction de monter sur la balance (en sachant que cette interdiction doit durer plusieurs semaines. C’est important pour qu’on ne se dise pas qu’on se pèsera le lendemain) : 1ère réflexion : il ne me reste qu’à me fier à mes sensations pour savoir comment manger puisque je ne peux pas me fier à mon poids et donc savoir si, par rapport à la veille, j’ai suffisamment ou trop mangé !

 

Cette première pensée fut une révélation puisque j’étais persuadée, avant d’en prendre conscience, que je ne tenais pas compte de mes pesées et qu’en aucun cas, elles me dictaient leurs lois.

 

A commencé pour moi une journée très instructive : j’ai dû, à chaque fois que j’avais envie de manger un truc, me relier à mon corps (puisque je ne pouvais plus me fier à un chiffre) pour savoir s’il s’agissait de la faim ou d’une envie.

 

Je suis parvenue à mettre en avant le poids du mental sur ma façon de manger et ça a suffit à me libérer d’une sacrée charge : je n’ai plus la pression de mincir de suite, j’ai tout mon temps puisque je n’ai plus de jour de pesée ! Plus d’ultimatum ! Quelle liberté !

 

Je crois que je ne me suis jamais aussi bien écoutée. Je pensais écouter et suivre mes sensations mais je faisais très souvent entrer le mental dans mes prises alimentaires.

 

Là, c’était : pause avant d’avaler quoique ce soit : écoute du corps, des sensations au creux de mon estomac : oui, j’ai faim. Et là, dégustation pour ne pas louper ma satiété : je suis branchée à mon organisme, c’est une sensation quasi jubilatoire. Mon corps me parle, il sait, je n’ai qu’à l’écouter ! Quel beau duo nous formons tous les deux ! C’est l’union, c’est magique !

 

Bref ! J’ai adoré !

 

Faites-en l’expérience et vous verrez, c’est bluffant !    

 

 

Photo by Scottjamesprebble (Deviant art)


Commenter cet article

chaourcinette 25/03/2013 14:30

j'ai jeté la balance il y a 7 ans...et je refuse de me peser chez le médecin!! seuls mes vêtements savent si mon poids augmente ou diminue....j'avais fait le même constat que toi!! je suis bien
heureuse de l'avoir compris assez tôt !!

Florali 27/02/2013 15:20

Comme je me reconnais à travers ton témoignage ! Depuis plus de 20 ans, je suis boulimique non vomitive. Je suis aussi obsédée par la balance. Je me pèse plusieurs fois par jour. Tout comme toi,
mes prises alimentaires varient en fonction du poids indiqué. S'il est trop élevé vers 16 h, je me dis que je ne mangerai plus rien jusque la fin de la journée. Je tiens jusqu'au soir ... Et puis
je craque et ingurgite tout ce que je trouve dans mes placards. Je chemine pas à pas ... Je suis belge, j'ai découvert une Asbl "anorévie" gérée par une psy, des médecins. Malheureusement, c'est
assez loin de mon domicile et je l'ai consultée deux fois (la psy). J'ai déjà débloqué pas mal de choses liées à la relation avec mes parents durant l'enfance. J'ai également consulté le dr avec
lequel j'ai fait un profilage alimentaire. J'ai répondu à un questionnaire de plusieurs pages concernant ma façon de m'alimenter, ... Le résultat : je suis sur un terrain hyperglycémique. Je m'en
doutais car je mange beaucoup trop d'aliments sucrés. Depuis plusieurs mois donc je mange uniquement salé au petit déj. Le dr prône le bio. Je me suis donc intéressée aux aliments bio. Je dois dire
que jusqu'au dîner, je gère. Je déjeune bien, une tisane à 10 h et un repas léger à midi. Par contre, c'est plus difficile l'après midi. J'ai très envié de sucre ... Je craque facilement. Depuis
hier, j'ai décidé (c'est la 200ème fois !!!) d'écouter mon corps, de manger raisonnablement, à ma faim et de zapper la balance durant quinze jours. Je suis motivée, j'espère vraiment y arriver ...

teparlerdemavie 28/05/2013 11:25



La balance est un fléau car elle garde éveillée (et vive) notre envie de maigrir. L'oublier est déjà un pas énorme vers le retour à soi et à ses sensations.


Bon courage à toi.


Bises



cat 15/02/2013 16:04

Marrant que je tombe sur cet article alors que justement ce matin je suis montée sur la balance... et que je n'ai pas du tout aimé ce qu'elle m'a dit !! je vais essayer de suivre ces conseils et de
me relier à mon corps
Merci !

chantal 14/02/2013 17:09

Bonjour,
Même impact de la balance sur le moral si j'ai grossi !! Et si je maigris c'est pesée 2 fois par jour!!
Je rêve de pouvoir m'arrêter de manger si je n'ai plus faim! Que c'est dur et fatiguant de se demander si on a vraiment faim ou si on a envie!!
Tout ça pour dire que c'est super ce témoignage car on voit qu'on n'est pas seule dans cette galère! Merci

teparlerdemavie 15/02/2013 09:30



Merci à toi pour ton témoignage. Bises



La Belette 12/02/2013 23:36

Super ce diet anti-pesée!

teparlerdemavie 13/02/2013 12:23



Yesss!



Cicciotella 12/02/2013 21:27

J'ai beaucoup de mal à me détacher de la balance (sauf quand je sais qu'elle va me dire des choses désagréables).

La seule corrélation que j'aie observé, c'est la tendance à me permettre des écarts quand je vois que j'ai maigri.
Bref, un argument pour ne plus la regarder...

teparlerdemavie 13/02/2013 12:23



On est souvent influencé par elle... le mieux est de s'en défaire.



SaSooc 12/02/2013 12:28

Salut, moi je n'ai jamais acheté de balance depuis que je suis partie de chez mes parents( il y a 7 ans) et je n'en ai jamais eu l'envie nie le besoin et c'est vrai que parrallèlement je suis très
à l'écoute de mon corps :-)

teparlerdemavie 13/02/2013 12:22



Et tu as bien fait! :-)



myrtille 12/02/2013 11:33

bon bah je vais encore paraitre une extra terrestre ..parfois je me dis que je 'n'ai pas ma place' sur ton blog ..vu le thème de tes articles ..mais comme je t'aime bien ;) je te suis ;)

bon bah moi la balance c'est plus chient quand je constate que malgré tous mes efforts pour manger ++ enfin mes efforts j'aime manger je ne me force pas ;)) bah je grossis pas :(

j'aime pas la balance pour ça , tu vois mais p'tet que comme ça tu peux constater qu'il n'y a pas que des personnes qui stressent sur la balance POUR PERDRE DU POIDS !!....

y en a qui sont -ok les plus minoritaires et c'etait pour moi bien sur :( .. - (va etre minoritaire qq part tu souffres crois moi, la comprehension dans ce sujet là nest pas fortiche auprès des
autres ..sauf les amies mais c'est pour ça que ce sont des amies :)

teparlerdemavie 13/02/2013 12:21



Même si ta problématique est différente, je peux comprendre... une souffrance reste une souffrance...



Corinne 12/02/2013 09:37

J'ai eu moi aussi des relations tres conflictuelles avec ma balance, maintenant je me pèse une fois par mois, de toutes façons je sais tres bien simplement en me regardant si j'ai pris du poids au
pas. J'ai remarqué en me pesant que si j'avais grossi j'étais d'une humeur detestable toute la journée ce qui est mauvais pour la prise de poids ! donc j'ai renoncé à la "pesée" et je m'en porte
tres bien ! bises et bravo pour cet article

teparlerdemavie 12/02/2013 09:46



Oui, l'humeur selon sa pesée, je connais ça aussi. Et tu as raison, de toute manière, on sent si on a pris ou pas (rien que la sensation dans nos fringues est un bon baromètre). Bises



TiteZa 12/02/2013 09:14

Nous on se pèse toutes les trois, quatre semaines. En fait à chaque rendez-vous avec la DOCDELABOUFFETDESGLANDESETDELABEAUTE. Voir tous 15 jours si nous avons fait un écart de trop et que la
balance te le renvoie vite fait à la tête.

Quant aux sensations de faim, ça c'est bluffant comme tu le dis. Retrouver ces sensations longtemps oubliées, perdues.

Le matin, la faim me terrasse et me fait sortir courant de mon lit depuis peu. Et la même sensation pour le goûter. Mais bon certaines secrétions d'hormones jouent leurs rôles à ces heures
parait-il donc c'est normal.

Serais-je en train de retrouver une harmonie avec mon body ? Oui et hormis le fait de trouver cela très jubilait, c'est encourageant et motivant.

Quand le corps est le reflêt de l'âme ! ...

Bisous

teparlerdemavie 12/02/2013 09:45



"Le corps, le reflet de l'âme", c'est très joliment dit!


J'aime aussi retrouver mes sensations, c'est un vrai bonheur! Bises



LMO 12/02/2013 08:59

J'aimerais en arriver là! J'ai le même rapport que toi à la balance. Quand je perds le contrôle, je ne me pèse pas, mais quand je reprends le contrôle, je me pèse jusqu'à 10 fois par jour.
Depuis que j'ai entamé WW, je ne me pèse qu'une fois par semaine, en réunion (et pour le moment, je n'arrive pas à me détacher de ce nombre qui s'affiche chaque semaine, mais j'aimerais, dans
l'idéal, ne me peser qu'une fois par mois, juste pour suivre la perte).

Je mange à ma faim, mais je pense que je mange au delà, en fait, j'ai du mal à reconnaître mes sensations de faim et de satiété. Mais, peu à peu, j'observe des changements, de nouvelles sensations,
donc j'ai bon espoir!

Enfin, ce que tu dis sur la balance rejoins un paragraphe de ce que j'ai dit hier sur mon billet! ;-)

En tout cas, bravo à toi, j'aime ton assurance!

teparlerdemavie 12/02/2013 09:43



Je vais aller lire ça alors! ;-) Bises



Corinne (Couleur Café) 12/02/2013 08:54

Je n'ai entendu que du bien concernant les régimes Zermati. Tue s sur la bonne voie ;-)

teparlerdemavie 12/02/2013 09:43



Merci beaucoup à toi. Je pense aussi être sur la bonne voie! Bises