Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Changements...

Publié le par teparlerdemavie

Changements...

Depuis quelques mois il y a eu quelques changements dans ma vie. Entre autre (et pas des moindres), j’ai changé de travail. Ça n’était pas un choix personnel, mon boss a pris sa retraite et la boite a fermé (pas de repreneur, pas de boulot).

Mais pas grave car celui que j’occupe actuellement est juste le job de mes rêves. J’adore mon travail, j’adore ce que j’y fais et j’y vais chaque matin avec un plaisir que je n’avais plus connu depuis de trèèèèèèèèès longues années (oui, finalement, je remercie chaque jour le bon Dieu d’avoir créé l’homme avec une limite d’âge… sinon je crois bien que mon ex-boss n’aurait jamais voulu lâcher sa boite pour partir vivre dans des contrées plus ensoleillées du côté des paradis fiscaux – d’ailleurs, petite digression supplémentaire, faut que je vous raconte comment un employé de banque a fait la bourde qui aurait pu être celle du siècle – du moins celle de sa perte d’emploi - si je n’avais pas fermé ma bouche, lorsqu’il m’a annoncé, pensant que j’étais sa femme – alors oui, mon boss donnait toujours le numéro de sa boite pour tous ses appels administratifs, personnels… question d’avoir une secrétaire, c’est-à-dire « moi », gratuitement à sa disposition. Donc, ce monsieur a appelé en demandant à parler à xxxx pour ensuite m’annoncer que le versement mensuel de xxxx avait bien été enregistré à la caribbean bank ! (dans un petit coin de la planète où les petits avantages fiscaux ne sont pas négligeables).

Wouah ! Quand je pense que j’aurais pu le faire chanter ! Un univers (que je n’ai pas osé accueillir à bras ouvert) s’ouvrait à moi !

Pour en revenir à mon nouveau travail « parfait », son seul défaut (oui, il y en a un et conséquent, sinon ça ne serait pas drôle), c’est qu’il s’agit d’un contrat précaire de 9 mois avec la possibilité, peut-être, éventuellement, si Dieu l'état le veut, de le prolonger une seule fois.

La misère quoi (ah oui et c’est aussi payé une misère absolue mais je l’aime tellement d’amour que ça passe mieux). Et je ne peux pas m’empêcher de chouiner de tristesse en songeant que s’il avait été pérenne (ou du moins si je n’avais pas su par avance qu’il s’arrêterait si vite), j’aurais pu me sentir libérée d’un sacré poids quant aux questionnements sur mon avenir pro (oui, on passe tellement de temps au travail dans une journée, autant le vivre le mieux possible et y faire des choses excitantes).

Mais, pour l’instant, je l’ai et j’y suis bien. C’est quelque chose qu’on ne m’enlèvera pas et qui m’a carrément permis de renouer avec le plaisir de me lever chaque matin avec un sourire jusqu'aux oreilles (c’est énorme ! Et je n’avais pas réalisé comme j’avais pu être malheureuse dans mon ancien job). J’ai retrouvé le plaisir et l’envie, les deux plus belles choses au monde !

 

LIEN PHOTO

Publié dans Te parler de ma vie.

Partager cet article

Alléluia !!!

Publié le par teparlerdemavie

J’ai découvert cette youtubeuse grâce à Lexie blush et… gros coup de cœur ! Cette fille est folle (enfin... selon mes critères bien définis de la follitude) et j’adore ça ! Et sa dernière vidéo est juste une réponse à mes prières. Dedans, elle dit exactement tout ce que je pense et ce que je tente d’expliquer (à tous ceux que ça intéresse) depuis des années.

Et je dis oui ! Oui ! Ouiiiiiiiiiiiiii !

Alors, si vous ne l’avez pas encore vu, allez-y et écoutez tout ce qu’elle a à dire, c’est juste… parfait. Son discours va tellement à l’opposé de tout ce qu’on entend et qui fleurit sur le net actuellement (et avec les beaux jours qui vont se pointer à vitesse grand V, ça va se gâter grave !) Il est tellement rare que je l’aurais embrassée si je l’avais eue en face de moi.

Sonia, merci, merci, merci !!! 

 

Partager cet article

Désertion...

Publié le par teparlerdemavie

Désertion...

Il fait beau, derrière la vitre, le soleil brille, je suis confortablement installée (avachie) dans mon canapé et, comme à l’habitude, j’ai des phrases qui me passent par la tête. Des phrases sur tout et rien, des phrases parfaites pour… mon blog !

Et je me souviens en avoir un, abandonné quelque part dans les méandres du net. Et à ce rappel, l’envie revient subitement de le retrouver, un peu comme un ami d’enfance perdu de vu. C’est chouette, je l’aime d’amour mon blog même si je lui fais des infidélités (j’écris… ailleurs) et que je le laisse prendre la poussière dans un coin… de ma mémoire.

Il n’est jamais bien loin (c’est le temps qui passe trop vite) et je ne suis pas une personne suffisamment assidue et disciplinée pour le tenir sur le long cours, mais l’important pour moi, c’est qu’il soit là ! Je le sais, je pense à lui de temps en temps (ou alors j’évite d’y penser lorsque la culpabilité est trop grande) et je sais toujours que le jour viendra où je serai prête à le reprendre, où l’envie sera trop forte pour être ignorée et croyez-le ou non, ce sentiment, de savoir qu’il m’attend (sagement), me fait du bien.

Il existe… pour moi, et c’est réconfortant.

 

LIEN PHOTO

 

Publié dans Libre expression.

Partager cet article

Motivation, motivation!

Publié le par teparlerdemavie

Motivation, motivation!

Je ne sais pas si c’est le temps estival que nous avons en ce moment (je suis quand même sortie en tee-shirt aujourd’hui, c’est complètement fou) mais j’ai un déficit de motivation de la taille de la faille de St Andreas (c’est peu dire).

J’ai juste envie de me lover dans les coussins sur mon balcon et de prendre le soleil en sirotant un citron pressé. Oui, depuis hier, ça ne s'arrange pas.

Et si c’est pas le bonheur, ça, je n’y connais rien.

 

Ps : j’ai regardé la finale de top chef hier soir, wouah ce gamin, il est extraordinaire, quel culot ! J’étais heureuse qu’il ait gagné.

 

LIEN PHOTO

Publié dans L'art de l'essentiel.

Partager cet article

Comme une envie...

Publié le par teparlerdemavie

Comme une envie...

Comme une envie de larguer les amarres, d’abandonner derrière moi, durant un temps, ce qui me plombe et de profiter de la vie. La vie dans ce qu’elle a de plus doux, de tendre, de frais.

Aujourd’hui, il fait beau, j’ai envie de sourire, d’être bien et de m’offrir une journée de plaisir, sans pression, rien que moi et le temps qui s’écoule, lentement, vivre minute après minute le cœur serein, calme.

Juste apprécier.

Sans culpabilité.

Comme une envie de… vivre sans poids, sans fardeau. Sans ce corps lourd qui me ralentit et me rappelle mes erreurs, mes failles, mon inertie. Je le veux libre aujourd'hui, je le veux joyeux et léger. 

Comme une envie de peindre mes murs intérieur de rose. De tapisser mon âme d'une tonalité pâle et lumineuse, sans aspérité, ni ombre. Lisse et pure.

Comme une envie d'oubli de tout ce qui m'entoure, m'agresse, me lamine le moral. De fuir mes obligations, mes "je dois" et de m'ouvrir à toutes les surprises des "non prévus".

Le temps d'une journée.

Qu’est-ce que ça fait du bien ! Et c’est tout ce qui compte, non ?

Être bien.  

 

LIEN PHOTO

Publié dans L'art de l'essentiel.

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>